Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

37 - 2012, Vœu déposé par le groupe UMPPA relatif au réaménagement du parking avenue de la Porte Brancion.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2012

37 - 2012, V?u déposé par le groupe UMPPA relatif au réaménagement du parking avenue de la Porte Brancion.

 

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Le v?u n° 36 a été présenté par le groupe U.M.P. Il porte sur le réaménagement du parking de l'avenue de la porte Brancion. Je pense que c'est M. MENGUY qui nous le présente en une minute et Annick LEPETIT lui répondra.

Monsieur MENGUY, vous avez la parole.

M. Jean-Baptiste MENGUY. - Merci, Monsieur le Maire.

C'est un v?u qui revient sur les problématiques de stationnement dans le Sud du 15e arrondissement, en particulier porte de Vanves et porte Brancion. Lorsque des salons se tiennent dans le Parc des Expositions, les riverains font face à de grandes difficultés, compte tenu de l'offre de stationnement dans le secteur, en particulier suite à la résolution du problème juridique lié au 1-3, square Brancion.

Les conseillers de quartier se sont aussi prononcés en faveur de davantage de places pour le secteur, et surtout avenue de la porte Brancion. Un projet devait être étudié par la Ville et ce v?u appelle à ce que les élus du 15e, et indirectement ensuite les conseillers de quartier et la population, puissent être informés du projet concernant ce secteur.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci beaucoup.

Mme Annick LEPETIT a la parole.

Mme Annick LEPETIT, adjointe. - Monsieur le Maire, je souhaitais préciser que les voitures qui stationnent porte de Brancion aujourd?hui le font de manière illicite. Il est évident que ce n'est pas satisfaisant d'avoir un espace inoccupé, c'est pourquoi nous avions proposé un aménagement, mais le maire de Vanves qui a été consulté sur cette première proposition, a donné un avis défavorable, car il souhaitait avant tout un espace dégagé.

Les services de la DVD ont retravaillé sur un projet ayant pour objectif de faire une place importante aux piétons et aux cyclistes, mais en aucun cas, un parking puisque vous le savez, l'objectif est quand même de répondre à tout ce qui avait été écrit concernant la couverture du périphérique.

Et donc, je ne suis pas certaine que créer un parking rende l'environnement plus agréable.

Le projet n'est pas encore finalisé, mais j'entends votre préoccupation puisque le fait nouveau concerne la nouvelle gestion du parking du square Brancion qui va être dorénavant, si j'ai bien compris, réservé aux locataires de "Paris Habitat".

C?est pourquoi je vais de nouveau demander aux services de la DVD, sur la base du projet d'étude en cours, d'estimer les besoins en stationnement du secteur, les besoins réels, et bien sûr, le cas échéant, comment les intégrer. Vous serez bien évidemment consultés sur les résultats de cette étude.

M. François DAGNAUD, adjoint, président - Merci.

Je mets donc ce v?u aux voix avec un avis défavorable, à moins que vous le retirez, Monsieur MENGUY ?

M. Jean-Baptiste MENGUY. - Compte tenu de ce que vous avez dit, c?est tout de même un avis défavorable, alors que vous venez de dire que l?on serait informé et c'est ce que l'on demande dans le v?u. Je ne comprends pas très bien.

C'est défavorable ?

Mme Annick LEPETIT, adjointe. - Compte tenu de mes explications, c'est vrai je n'ai pas fini, je souhaitais vous demander de retirer le v?u, parce que vous demandez que l?on vous communique le projet de réaménagement du parking, pour le moment il n'y a pas de projet, il s'agit d'une étude.

Par conséquent, compte tenu de tout ce que je vous ai dit, vous pouvez être rassurés, vous serez bien sûr consultés une fois que l'étude sera faite. C'est pourquoi je ne peux pas proposer aux conseillers de Paris d'adopter ce v?u tel quel.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci.

Monsieur MENGUY, êtes-vous rassuré ?

M. Jean-Baptiste MENGUY. - Compte tenu des engagements que vous venez de prendre, je vais retirer le v?u dans un esprit constructif, n'est-ce pas, et ne doutant pas de la parole donnée.

Par contre, je voudrais juste insister, pour que quand il y aura des estimations des besoins, on fasse attention aux périodes où se tiennent des salons puisque c'est là que le pic de pénurie est vraiment atteint, et cela crée beaucoup de crispations sur l'aménagement de ce quartier.

Nous prenons acte, je retire mon v?u, mais que l?on fasse vraiment attention à ces périodes.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Je vous remercie.