Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

32 - 2012, DVD 127 - Signature avec la R.A.T.P. de l'avenant n° 4 à la convention d'affectation du domaine public viaire du 14 octobre 2003.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2012

32 - 2012, DVD 127 - Signature avec la R.A.T.P. de l'avenant n° 4 à la convention d'affectation du domaine public viaire du 14 octobre 2003.

 

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Nous examinons maintenant le projet de délibération DVD 127 qui porte avenant à la convention d'affectation du domaine public viaire.

M. Ian BROSSAT est inscrit. Annick LEPETIT lui répondra.

M. Ian BROSSAT. - Monsieur le Maire, chers collègues, en nous proposant la signature avec la R.A.T.P. d?un quatrième avenant à la convention d?affectation du domaine public viaire en 2003, ce projet de délibération nous permet de prendre connaissance des travaux envisagés par l'établissement public.

Encore une fois, je souhaite revenir à cette occasion sur la situation du métro Château-Rouge, situation sur laquelle nous sommes déjà revenus ici à plusieurs reprises et, manifestement, une fois de plus, on constate que la station de métro Château-Rouge n?est pas une priorité pour la R.A.T.P., malgré les préoccupations exprimées à de très nombreuses reprises par les habitants, exprimées également par les élus du 18e et les élus de Paris dans cette enceinte.

Depuis 2009, ce sont des requêtes en pagaille, v?ux au Conseil d?arrondissement et au Conseil de Paris, réunions publiques, pétitions, courriers. Une association a même été créée à cette fin. Pendant ce temps, la galère continue. Des milliers de personnes dans ce quartier très populaire de la Capitale empruntent l'unique accès de la station. Aux heures de pointe, ce sont des bousculades, des disputes et des malaises. Depuis l'automatisation de la vente des billets, c?est à croire que la R.A.T.P. s'en lave les mains. En cas d?accident, les usagers ne peuvent compter sur personne.

Il est par conséquent plus que nécessaire de créer un deuxième accès à la station de métro Château-Rouge.

Depuis plusieurs années, de nombreux habitants, des usagers, des élus témoignent de cette situation insupportable.

La direction de la R.A.T.P. ne bouge pas, et c?est la raison pour laquelle nous souhaitons à cette occasion revenir sur l'urgence qu'il y a à ce que la direction de la R.A.T.P. prenne ses responsabilités dans ce dossier et permette aux habitants de ce quartier d?emprunter le métro comme partout ailleurs, c'est-à-dire dans des conditions de sécurité et de confort dignes.

Je vous remercie.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci.

Je donne la parole à Annick LEPETIT pour répondre à M. BROSSAT.

Mme Annick LEPETIT, adjointe, au nom de la 3e Commission. - Merci, Monsieur le Maire.

En effet, ce projet de délibération est un avenant à la convention d'affectation du domaine public, et la R.A.T.P. met au point un nouveau programme de travaux.

C'est l'occasion, et je l'entends très bien, pour Ian BROSSAT de monter à nouveau au créneau, comme Daniel VAILLANT et moi-même avons eu l'occasion de le faire très souvent, et depuis de nombreuses années, sur les problèmes de la station de métro Château-Rouge, station qui est trop exiguë compte tenu de l'affluence.

Alors, je sais que dernièrement, enfin, comme quoi tout arrive, Monsieur BROSSAT, il faut que nous soyons patients, vous avez raison, quelques responsables de la R.A.T.P. se sont rendus sur place et ont découvert qu'il y avait un problème à la station Château-Rouge.

J'imagine qu'il faut que nous profitions de cette découverte pour à nouveau exprimer notre souhait. Nous allons rencontrer très prochainement avec Daniel VAILLANT le directeur général de la R.A.T.P. pour que nous puissions enfin entériner un vrai programme de travaux de cette station Château-Rouge.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 127.

Qui est pour ?

Pas d?avis contraires ni d?abstentions ?

Le projet de délibération est donc adopté. (2012, DVD 127).