Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

30 - 2012, DDEEES 71 - Charte de partenariat avec le Crous de Paris.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2012

30 - 2012, DDEEES 71 - Charte de partenariat avec le Crous de Paris.

 

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Nous examinons maintenant le projet de délibération DDEEES 71 sur une charte de partenariat avec le C.R.O.U.S. de Paris.

Mme Sandrine CHARNOZ est inscrite, M. Didier GUILLOT lui répondra.

Mme Sandrine CHARNOZ. - Merci, Monsieur le Maire.

Mes chers collègues, Monsieur le Maire, je tenais en quelques minutes à saluer le projet de délibération portant sur une charte de partenariat avec le C.R.O.U.S. de Paris.

Il s'agit du renouvellement d'un partenariat engagé en mars 2004. En 2001, la Ville de Paris et le C.R.O.U.S. de Paris se sont engagés sur un programme de rénovation des infrastructures universitaires parisiennes afin d'améliorer les conditions de vie des étudiants sur la capitale.

Pour formaliser et amplifier les efforts et projets communs entre la Ville et le C.R.O.U.S., une première charte a été signée le 1er mars 2004 entre Paris et le C.R.O.U.S.

Cette première charte a permis à la Ville de Paris de participer au financement et à la rénovation de plusieurs cafétérias et restaurants universitaires, comme par exemple la création de trois nouveaux restaurants sur Paris rive gauche ou encore la réhabilitation des restaurants universitaires Dauphine, U.F.R. Saint-Charles, Châtelet, Mabillon et prochainement Paris rive gauche.

Elle a également permis de soutenir une politique de mise en ?uvre en matière de santé, de culture avec par exemple le partenariat avec la Ville et le C.R.O.U.S. pour le festival artistique étudiant "Ici et demain".

D'autres actions portent sur l'amélioration des conditions de vie des étudiants à Paris. On peut citer comme autre illustration de ces actions partenariales la réhabilitation des deux premiers étages du centre sportif Jean Sarrailh situé dans les locaux du siège du C.R.O.U.S., un point d?accueil du service d?accueil des étudiants étrangers financé par la Ville ou encore le paiement des repas dans les restaurants C.R.O.U.S. avec la carte étudiant unique.

La Ville et le C.R.O.U.S. de Paris collaborent également pour informer les étudiants : création d'un site internet commun, etudiantdeparis.fr, et d'un guide papier commun, "Un étudiant dans la Ville", distribué à chaque rentrée dans les universités et les Restos U.

Rien qu'en investissement, ce sont plus de 7 millions d'euros qui ont été engagés avec le C.R.O.U.S. depuis 2004 sur des actions communes, preuve de notre mobilisation en faveur des étudiants.

Ce projet de délibération est pour moi l'occasion de rappeler l?engagement de notre collectivité en faveur du logement social étudiant, ce sont plus de 6.200 logements que notre collectivité a financés sur l'objectif des 7.800 que nous nous sommes fixé.

La Ville de Paris a ainsi soutenu financièrement et de façon exceptionnelle la création et la réhabilitation de résidences étudiantes universitaires en collaboration avec le C.R.O.U.S., gestionnaire de 80 % des logements financés par la Ville.

Cet engagement s'est traduit depuis 2004 par toute une série de délibérations que vous avez adoptées, mes chers collègues, dans cet hémicycle.

La nouvelle charte qui est aujourd'hui soumise à notre vote s?inscrit dans la continuité de la précédente et concerne les différents domaines de la vie étudiante pour lesquels notre Ville renouvelle son soutien et son implication.

Ce nouveau projet de charte actualise le premier document et renforce les grands principes de l'action commune avec le C.R.O.U.S.

Sans citer l'ensemble des engagements de cette nouvelle charte, je souhaite illustrer sa continuité d'action en mentionnant quelques exemples comme la poursuite de la rénovation du centre sportif Jean Sarrailh avec le lancement du troisième étage ou encore le financement de nouveaux projets de restauration universitaire.

Il s'agit également de saluer la poursuite de nos engagements en matière de logement social pour les étudiants par une programmation de nouveaux logements conséquents ou encore l'ouverture des résidences aux L1 dès le mois de septembre 2012, ou encore la mise en place de la gestion de l'aide votée par le Conseil de mars dernier, ou encore la mise en place d'un parcours résidentiel pour adapter le lieu de résidence à la maturité de l'étudiant et à sa connaissance de Paris, ou enfin, dernier exemple, le développement des offres alternatives comme le logement en collaboration solidaire de la F.E.V.E.

Le volet santé est présent et c'est l?un des axes d'amélioration attendus par les étudiants, avec la mise en place de points d?écoute, première aide psychologique, dans des résidences en partenariat avec l'association A.P.A.S.O. Cette action est financée intégralement par la Ville.

Cette charte reprend également les axes de notre volontarisme politique en matière de développement durable, en y faisant référence dès le premier article, comme une intention transversale à l'ensemble de nos actions communes.

Elle comporte également un volet important pour améliorer l'accès des résidences actuelles aux personnes en situation de handicap, en allant au-delà des normes P.M.R., en particulier un investissement pour les handicaps visuels ou auditifs.

Politique de partenariat ambitieuse dans la lignée de notre engagement quotidien, voici en quelques mots l'esprit de cette charte que je vous invite à approuver.

Je vous remercie.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - La parole est à M. Didier GUILLOT pour vous répondre mais je crois que vous avez déjà dit beaucoup, donc sa réponse sera d'autant plus rapide.

M. Didier GUILLOT, adjoint, au nom de la 2e Commission. - Je vais essayer de ne pas répéter ce qu?a dit Mme CHARNOZ très bien.

Permettez-moi tout d'abord de me féliciter de la qualité de ce partenariat que nous entretenons depuis près de dix ans avec le C.R.O.U.S. Les collaborations entre la Ville de Paris et l?Etat n?ont pas toujours été empreintes de sérénité ces dernières années dans beaucoup de domaines. En matière de vie étudiante, elles ont toujours été constructives, avec le C.R.O.U.S. comme avec la Cité internationale universitaire de Paris ou les universités.

J'en veux pour preuve l'engagement et la présence attentive du C.R.O.U.S. au sein d?Etudiants de Paris - Le Conseil, qui siège ici. Le C.R.O.U.S. est le lieu même de la démocratie étudiante mais c'est encore plus efficace quand ce C.R.O.U.S. joue aussi le jeu de la démocratie locale.

Les propositions formulées par les étudiants ont souvent été concrètement réalisées par le C.R.O.U.S. :

- soit à son initiative propre ; je pense au Forum logement ou au groupe de travail sur la restauration universitaire,

- soit en partenariat direct avec la Ville, par exemple la création de Points Ecoute dans les résidences étudiantes que nous allons réaliser avec l'association "APASO".

La nouvelle charte fait encore évoluer ce partenariat, notamment vers plus de développement durable et une meilleure prise en compte des problématiques de logement, de sport, de culture et de santé des étudiants, comme l'a souligné Sandrine CHARNOZ.

Plus généralement, cette charte consacre l?engagement sans faille de la Ville pour l'amélioration des conditions de vie des étudiants, la garantie de conditions d?études plus justes pour tous mais aussi l?attractivité de la Capitale.

L'implication des collectivités territoriales, et des villes en particulier, dans ces domaines est un investissement de long terme.

Là où les relations entre les collectivités, les étudiants et les acteurs de la vie étudiante sont toujours à réinventer, Paris est un exemple, en particulier parce qu?elle associe justement les étudiants à cette réflexion. La mise en ?uvre de partenariats entre institutions et collectivités ne saurait être ni efficace ni aboutie sans cette participation active des étudiants.

Les relations que nous entretenons avec le C.R.O.U.S. n'échappent pas à cette règle, justement. Cette charte s'appuie sur une vision commune de ce que nous définissons comme la ville campus ; ville campus que nous avons développée dans la démarche Grand Quartier Latin, avec Anne HIDALGO et Jean-Louis MISSIKA.

Paris "Ville Campus", c?est justement permettre aux étudiants de bénéficier au mieux de la richesse des biens communs qu'offre une ville comme Paris en matière de mixité, de diversité culturelle, d'équipements sportifs, de bibliothèques, de services publics, de transports. Mais c'est aussi améliorer directement les conditions de vie des étudiants partout où ils sont et il se trouve qu?à Paris, ils sont justement partout.

Les étudiants sont une chance pour les Parisiens et, en améliorant avec le C.R.O.U.S. et l'ensemble des partenaires, les conditions de vie des étudiants, ce sont tous les Parisiens qui en bénéficient. C?est bien cette vision commune d?une ville campus qui a permis à Paris d'arriver en tête récemment d?un classement international des villes étudiantes.

C'est parce que ce partenariat qui nous unit avec le C.R.O.U.S. porte en lui ces valeurs que je vous invite, Mesdames et Messieurs les Conseillers, à voter ce projet de délibération.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci beaucoup.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DDEEES 71.

Qui est favorable à son adoption ?

Y a-t-il des avis contraires ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est donc adopté à l'unanimité. (2012, DDEEES 71).