Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2006, SG 22 - Autorisation à M. le Maire de signer une convention relative à l’attribution d’une subvention de 10.000 euros à l’association “Cent films” afin d’organiser à Paris la sélection par cent personnalités du cinéma des cent plus beaux films du monde.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2006


Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Nous passons à l?examen du projet de délibération SG 22 concernant une autorisation à M. le Maire de signer une convention relative à l?attribution d?une subvention de 10.000 euros à l?association ?Cent films? afin d?organiser à Paris la sélection par cent personnalités du cinéma des cent plus beaux films du monde.

Madame MACÉ de LÉPINAY, vous avez la parole.

Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY. - Merci, Madame la Maire.

Vous nous proposez d?attribuer une subvention de 10.000 euros à une association, créée le 13 octobre 2005, pour, comme vous l?avez dit, déterminer la liste des 100 plus grands films de l?histoire du cinéma.

Cette notion de 100 plus grands est effectivement à la mode, et plusieurs émissions de télévision, me semble-t-il, nous ont habitués à ce genre de sélection : les 100 plus grands français, les 100 femmes les plus séduisantes, les 100 plus grands fou rires, etc.

Ici, ce sont des spécialistes et non les téléspectateurs ou le grand public qui désigneraient les 100 plus grands films.

C?est une bonne idée, mais pourquoi faut-il que la Ville de Paris subventionne cette initiative gadget ?

Bien sûr, Paris est la capitale du cinéma, mais cela n?est pas une raison suffisante. Comme je l?ai fait remarquer en 9e Commission, les statuts de l?association ne sont pas joints, et ceux qui m?ont été communiqués depuis ne peuvent pas me donner satisfaction ni répondre à mes interrogations. De plus, les documents que vous nous avez remis ne mentionnent aucune cotisation ni aucune ressources propres. Les seules recettes de l?association sont constituées par cette subvention de 10.000 euros et par 5.000 euros attendus du C.N.C.

Avouez que tout cela n?est pas sérieux ! Je ne vois vraiment pas pourquoi les Parisiens devraient participer financièrement à la consultation de ces personnalités qui désigneront les 100 plus beaux films du monde. Nous soutenons la politique de la Ville à l?égard du cinéma, mais nous ne pourrons pas voter ce projet de délibération.

Merci beaucoup.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - La parole est à Christophe GIRARD, pour les 100 raisons de présenter cette initiative, merci.

M. Christophe GIRARD, adjoint, au nom de la 9e Commission. - C?est la rançon du succès. Au-delà des 101 Dalmatiens, je vais répondre de façon précise sur les 100 films.

L?association, Madame MACÉ de LÉPINAY, a été créée pour désigner les plus grands et les plus beaux films de l?histoire du cinéma parmi les centaines de milliers de films produits depuis les origines du Septième art.

Ce projet, initié par une personne incontestable, qui est Claude-Jean PHILIPPE, que vous connaissez tous, part du constat que Paris est, a été et doit rester sans doute la ville la plus cinéphile du monde. C?est en tout cas notre volonté. Des origines du cinéma aux années 2000, se sont succédées plusieurs générations d?amoureux du cinéma, Max Linder, René Clair, Louis Delluc, Henri Langlois, François Truffaut, que citait mon ami LE GARREC, Arnaud Desplechin, et j?en passe, qui ont imposé notre Capitale comme le lieu où les films du monde entier sont respectés en tant qu??uvres d?art, chefs-d??uvre et, de ce fait, projetés dans leur version originale. Nulle part ailleurs, il n?existe un aussi grand nombre de salles consacrées au répertoire et au cinéma d?auteur.

D?ailleurs, lorsque j?ai eu l?honneur d?accompagner le Maire de Paris, il y a longtemps, à New York, nous avions rencontré Woody ALLEN. Celui-ci avait répété au Maire de Paris combien Paris était une ville extraordinaire parce qu?elle avait cette diversité en versions originales, en versions sous-titrées, en versions doublées mais également ce grand nombre de salles, fragiles, merveilleuses, dans les quartiers et dans les arrondissements de Paris, ce qui n?existe nulle part ailleurs.

Pour rendre compte de cette fabuleuse richesse, 100 personnalités du cinéma - il est vrai qu?on aurait pu en mettre 200, mais il en faut 100 -, désignées par un premier comité de 10 professionnels, tels que Michel CIMENT, grand spécialiste et grand critique du cinéma, Pierre TCHERNIA que vous connaissez bien, Madame MACÉ de LÉPINAY, Patrick BRION, Pierre-André BOUTANG, Bertrand TAVERNIER, Jean COLLET, Jean DOUCHET, Gilles JACOB, et il y a aussi de nombreuses femmes que je ne cite pas, vont donc désigner ces plus beaux films.

Les films ayant été ainsi désignés bénéficieront d?une vraie mise en valeur qui encouragera leurs ayants droit (producteurs, distributeurs, auteurs) à en produire une copie dans son meilleur état de restauration, ce qui confère une dimension patrimoniale à l?entreprise et ce qui ne peut pas déplaire à ma voisine, amie et collègue, Mme GUILMART.

Un festival mettant en lumière les films choisis pourrait également voir le jour dans une ou plusieurs salles parisiennes, afin de faire découvrir ou redécouvrir, notamment aux plus jeunes, dans le temps scolaire et hors temps scolaire - et nous y travaillons entre la Mission cinéma, que je ne vois pas en séance, et Eric FERRAND pour sa délégation -, ces films inoubliables.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci beaucoup.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération SG 22.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ??

Le projet de délibération est adopté. (2006, SG 22).