Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par M. Jacques DAGUENET, Mmes Nicole BORVO, Catherine GÉGOUT et les membres du groupe communiste relatif à l’état réel des effectifs dans les musées municipaux de la Ville.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2006


 

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Nous passons à l?examen du v?u référencé n° 63 dans le fascicule, qui ne se rattache à aucun projet de délibération, relatif à l?état réel des effectifs dans les musées municipaux de la Ville. Ce v?u a été déposé par le groupe communiste.

Madame GÉGOUT, vous avez la parole.

Mme Catherine GÉGOUT. - Il s?agit de la situation des personnels de musées.

Je dirai que les musées sont un peu victimes de leur succès, à savoir qu?avec la mise en place de la gratuité pour les expositions permanentes, ce qui a été quand même une grande avancée du point de vue de l?accès de la culture pour tous, la modernisation et la rénovation des musées, l?extension des plages horaires, tout cela a généré, et c?était le but, une fréquentation accrue, mais aussi un travail et des responsabilités renforcés pour les agents des musées.

L?effet de tout cela est évidemment prévisible : une plus grande difficulté à assurer l?ensemble de leur mission dans des conditions correctes.

Le problème le plus criant, ce que nous soulevons dans le v?u, est le manque d?effectifs statutaires, malgré les renforcements annoncés en avril dernier. Du coup, la qualité du service rendu aux visiteurs atteint des limites aussi, bien sûr, puisque faute d?agents, il y a un certain nombre de fonctions que les agents ne peuvent plus arriver à assurer ou en tout cas pas autant qu?ils le faisaient antérieurement.

D?autre part, ce sont des personnels à statuts multiples. Cela entraîne aussi des problèmes de fonctionnement et un manque de visibilité des effectifs embauchés sur du long terme, que ce soient des contrats aidés, des contractuels, des titulaires, des vacataires, etc. Il est donc impossible aujourd?hui, en tout cas pour nous, d?avoir une vue exacte et détaillée de ces effectifs.

Pour arriver à résoudre ce manque d?information, qui nous permettrait d?avancer vers un diagnostic partagé de la situation et aussi d?avoir des éléments pour pouvoir dialoguer avec les personnels, nous demandons que la D.A.C. mette à la disposition du Conseil de Paris, très rapidement - on demande d?ici juillet 2006 ; je suppose que cela doit être possible -, l?ensemble des données statistiques, c?est-à-dire l?état des effectifs (titulaires, contractuels et vacataires) par musée, ainsi que l?état des redéploiements et des créations nettes de postes à ce jour.

Je vous remercie.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci.

Mme Moïra GUILMART a la parole pour vous répondre.

Mme Moïra GUILMART, adjointe. - Je me permets de faire un squat tout à fait temporaire de la place d?Anne HIDALGO, pour la bonne raison que ce sujet concerne Christophe GIRARD et moi-même. C?est donc au nom de nous deux que je réponds au v?u.

Je suis tout à fait soucieuse, comme vous, que les musées de la Ville de Paris disposent des moyens nécessaires à leur bon fonctionnement. Comme vous le soulignez vous-même, la Municipalité a engagé de nombreuses innovations en faveur d?un plus large accès à ces établissements, et vous venez de le rappeler.

Sur le plan des personnels, je me permets de rappeler les efforts accomplis par la Ville depuis 2001, tant sur le plan des effectifs que sur le plan de la situation des personnels.

Sur le plan des effectifs, pour la filière surveillance, qui nous préoccupe, près de 90 postes ont été créés depuis 2001 sur un effectif actuel d?environ 450 agents affectés à la surveillance.

Sur ce plan, je veillerai tout particulièrement à ce que les effectifs cibles du Petit Palais soient atteints dans les plus brefs délais. Je m?y suis engagée lors du précédent Conseil de Paris parce que, comme vous le soulignez, les difficultés auxquelles les personnels ont à faire face au moment de la réouverture du musée n?ont pas pour destination à être pérennes.

En parallèle, la Municipalité porte une attention particulière à la situation collective des agents, à travers notamment une offre de formation importante et largement inscrite dans une démarche d?accompagnement du changement et d?amélioration des conditions de travail, illustrée notamment par la mise en place de projets collectifs d?amélioration qui sont très suivis par les agents de la Ville, à travers également la mise en place de filières adaptées aux missions des agents dans les musées, et je pense tout particulièrement à la constitution de la filière documentaire où les recrutements sont en cours.

J?ai personnellement prêté, depuis ma prise de fonction d?adjointe, une attention toute particulière à la situation des agents et je pense avoir veillé à renforcer le dialogue social dans les musées.

Je partage avec vous le besoin d?avancer sur un diagnostic partagé pour progresser dans le dialogue avec les personnels.

C?est pourquoi Christophe GIRARD et moi-même avons demandé à la Direction des Affaires culturelles d?établir un état des lieux précis de la situation des effectifs dans les musées et engager - et la D.A.C. le fait régulièrement - une série de rencontres avec les représentants syndicaux, portant spécifiquement sur ces questions.

Cette analyse très détaillée est donc actuellement en cours et c?est pourquoi je donne un avis favorable à votre v?u.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci, Madame GUILMART.

Je mets donc aux voix, à main levée, la proposition de v?u n° 63 déposée par le groupe communiste, assortie d?un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2006, V. 153).