Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2006, DASCO 85 - Approbation des modalités de lancement d’un appel d’offres ouvert relatif à la fourniture et la livraison en 6 lots de cahiers et produits de papeterie nécessaires aux établissements scolaires du premier et du second degrés, aux centres de loisirs, aux activités périscolaires de la Ville de Paris pour une durée de 2 ans fermes, à compter de la date de notification. - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer le marché.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2006


 

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Nous passons à l?examen du projet de délibération DASCO 85 concernant l?approbation des modalités de lancement d?un appel d?offres ouvert relatif à la fourniture et la livraison en 6 lots de cahiers et produits de papeterie nécessaires aux établissements scolaires du premier et du second degrés, aux centres de loisirs, aux activités périscolaires de la Ville de Paris pour une durée de 2 ans fermes, à compter de la date de notification. - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer le marché, sur lequel l?amendement n° 33 a été déposé par le groupe ?Les Verts?.

Madame AZZARO, vous avez la parole.

Mme Nicole AZZARO. - Merci.

Madame la Maire, notre Ville s?est engagée pour la généralisation de l?utilisation de papier recyclé dans tous les services relevant de sa responsabilité et des progrès en la matière sont notables.

Dorénavant, près de 50 % du volume du papier utilisé dans le cadre du Conseil de Paris provient de la filière recyclage et nous disposons tous de sacs de tri qui permettent le recyclage de tous les papiers consommés et triés.

Cette délibération fait aussi place au papier recyclé mais uniquement pour la commande de feuilles libres destinées aux photocopieuses.

Pourtant, l?utilisation du papier recyclé est généralisée pour la fabrication de multiples articles de papeteries au-delà des simples feuilles utilisées pour la reprographie.

Je ne reviendrai pas sur les avantages écologiques et économiques du recyclage du papier qui ne sont pas à démontrer, et pour une qualité qui peut être identique à celle du papier standard.

J?évoquerai simplement le fait que les objets en général, dans une perspective de développement durable, doivent idéalement suivre un cycle du type : utilisation du produit neuf, puis seconde vie qui consiste à utiliser le produit sans ajouter d?énergie pour sa modification et enfin, recyclage qui peut être répété.

Appliqué au papier, ce cycle vertueux donnerait : utilisation de première intention, puis utilisation en tant que brouillon et enfin, recyclage.

Les Canadiens ont formalisé ce cycle et, en France, des mouvements se font jour pour remettre en circulation des objets dont le propriétaire n?a plus d?usage plutôt que de le jeter.

Cette démarche offre l?avantage de modérer les pratiques de consommation à outrance qui obèrent l?avenir des générations futures en épuisant les ressources et en polluant le milieu. Extrapolable largement, cette démarche s?applique déjà, à notre initiative, pour le parc informatique de la Ville : première utilisation, puis revente à un prix symbolique à des utilisateurs de deuxième génération et enfin, recyclage avec récupération des éléments polluants et des matériels à forte valeur ajoutée.

Dans le cas particulier de cette délibération, il est notable que l?éventualité du recours à du papier recyclé, objet de notre amendement, pour fournir des articles de papeterie n?a pas été envisagée. Il ne s?agit pas de fournir des articles de moindre qualité, attendu que le papier recyclé peut offrir les mêmes performances que le papier ordinaire, à condition que les techniques d?élaboration soient exigeantes.

Aussi, nous vous soumettons cet amendement qui vise à modifier l?article 1 ?objet du marché?, pour ajouter à la suite de ?cahier, copies et feuilles mobiles? : ?en papier recyclé chaque fois que l?article concerné existe sous cette forme?.

Je vous remercie.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci.

Monsieur FERRAND ?

M. Eric FERRAND, adjoint, au nom de la 7e Commission. - Avis favorable.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Très bien. Je mets aux voix, à main levée, la proposition d?amendement n° 33 déposée par le groupe ?Les Verts?.

Qui est pour ?

M. Jean-François LEGARET, maire du 1er arrondissement. - Je vote pour.

(Rires).

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Ah bon !

M. Jean-François LEGARET, maire du 1er arrondissement. - Si c?est défendu, il faut le dire !

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Contre ? Abstentions ? La proposition d?amendement n° 33 est adoptée. Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DASCO 85 ainsi amendé.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération amendé est adopté. (2006, DASCO 85).