Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2006, DLH 109 - Autorisation à M. le Maire de Paris de conclure avec la SEM “Paris Centre” un bail emphytéotique portant location de l’immeuble communal situé 78 rue des Gravilliers (3e).

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2006


 

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous examinons à présent le projet de délibération DLH 109 concernant une autorisation à M. le Maire de Paris de conclure avec la

S.E.M. Paris Centre un bail emphytéotique portant location de l?immeuble communal situé 78 rue des Gravilliers, sur lequel l?amendement n° 48 a été déposé par le groupe ?Les Verts?.

Monsieur BLET, vous avez la parole.

M. Jean-François BLET. - Sur les Gravilliers, c?est le même problème. Le 3e arrondissement a 2,79 %, c?est-à-dire moins de 3 %, de logements sociaux.

Il n?y a pas que les arrondissements de droite qui ont un déficit en logements sociaux ; il y a aussi, malheureusement, un certain nombre d?arrondissements de gauche et il est dommage que l?on ne cherche pas à combler cet écart.

Je suis désolé. Lorsque dans des arrondissements on n?atteint même pas la barre des 10 % de logements sociaux, je m?étonne que l?on veuille encore faire fuir les Parisiens des classes populaires en favorisant le logement pour les classes moyennes. Nous n?avons rien contre les classes moyennes? Les élus, pour la plupart d?entre eux, appartiennent aux classes moyennes, cela me paraît évident, mais si nous ignorons la situation des Parisiens et les demandes réelles? Il existe 70.000 personnes qui répondent aux critères P.L.A.I. sur Paris et sur les 100.000 qui demandent des logements, 90.000 répondent aux critères P.L.U.S. Que faisons-nous par rapport à cela ?

Si nous avions atteint les 20 %, très bien, nous aurions fait notre devoir. C?est peut-être insuffisant, mais voyons si nous pouvons continuer. Mais nous n?avons même pas atteint les 20 %.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Monsieur MANO, vous avez la parole.

M. Jean-Yves MANO, adjoint, au nom de la 8e Commission. - Les 20 %, ce n?est pas un plafond, c?est un plancher. Dans notre esprit, 20 % n?est pas un objectif intégrant les P.L.S. et ceux qui seront aux responsabilités ultérieurement auront beaucoup de travail pour développer du logement social supplémentaire.

Dans ce cas précis, comme nous le faisons depuis que nous sommes aux responsabilités dans le 3e arrondissement, il ne vous aura pas échappé que la programmation qui a été faite sur les 400 logements que nous créons dans le 3e arrondissement correspond pour l?essentiel à du P.L.U.S. et du P.L.A.I.

Bien évidemment, pour ce projet de délibération, ce sera du P.L.U.S. et du P.L.A.I. Je rappelle simplement qu?il s?agit de quatre logements. Il y a donc un logement sur le contingent préfectoral ; un logement pour le contingent du Maire ; un logement pour le contingent de la Mairie centrale ; un logement pour le 1 % patronal.

Je n?ai aucune difficulté, tout à fait en lien avec la mairie du 3e arrondissement, pour accepter cet amendement qui ne pose pas de problème puisqu?il anticipe nos intentions.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition d?amendement n° 48 déposée par le groupe ?Les Verts?, assortie d?un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition d?amendement n° 48 est adoptée.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DLH 109 ainsi amendé.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération amendé est adopté. (2006, DLH 109).