Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par Mmes Edith CUIGNACHE-GALLOIS, Catherine BRUNO et les élus du groupe Centre et Indépendants relatif à la réalisation de nouvelles places de stationnement pour les deux-roues.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2009


 

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Nous examinons le v?u référencé n° 50 dans le fascicule relatif aux places de stationnement pour les deux-roues qui a été déposé par le groupe Centre et Indépendants.

Madame Edith CUIGNACHE-GALLOIS, vous avez la parole.

Mme Edith CUIGNACHE-GALLOIS. - Merci, Madame la Maire.

En effet, ce v?u est relatif aux places de stationnement des deux-roues motorisés qui posent un vrai problème actuellement à Paris.

Au cours des 10 dernières années, le nombre de deux-roues motorisés a augmenté de 47 %, c?est énorme ; il a presque doublé. C'est le résultat, bien entendu, d'une politique sur laquelle nous ne reviendrons pas, hostile à la circulation et au stationnement des voitures.

Aujourd'hui, la Capitale en subit donc un effet boomerang, avec une augmentation exponentielle des scooters et des motos.

Il en résulte, de fait, le développement d'un stationnement totalement anarchique au détriment de la sécurité des piétons et des places accordées aux vélos, car le véritable problème, c?est le manque de places de parking réservées à ces deux-roues motorisés.

Ils se sont multipliés à très grande vitesse et dans le même temps, le nombre de places pour leur permettre de se garer n?a pas suffisamment évolué.

Au mois de septembre, devant l?ampleur des problèmes que cette situation ne manquait pas de provoquer, j'avais déjà demandé à l'équipe municipale d'augmenter le rythme d'installation des emprises de stationnement des deux-roues motorisés.

Mon v?u avait été rejeté par l'Exécutif. Aujourd'hui, je reviens sur ce v?u et je fais d?ailleurs le constat que la nécessité de résoudre cette situation fait l'objet d'une prise de conscience par plusieurs maires d'arrondissement ; j'en veux pour preuve la décision qui a été prise à la mairie du 9e arrondissement de créer, avant l'été, 101 places supplémentaires uniquement dédiées aux deux-roues motorisés.

C'est pourquoi nous vous demandons d'élaborer, en collaboration avec les mairies d'arrondissement, un plan de zones susceptibles d'accueillir des places de stationnement supplémentaires pour les deux-roues motorisés qui pourraient être faites sur des trottoirs très larges, ainsi qu?un plan de réalisation de nouvelles emprises de stationnement des deux-roues motorisés.

Je vous remercie.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Merci beaucoup, Madame.

Madame LEPETIT, vous avez la parole.

Mme Annick LEPETIT, adjointe. - Madame la Maire, j?émets un avis favorable à ce v?u.

Je voulais simplement donner cette information à Mme CUIGNACHE-GALLOIS, j'ai demandé à la Direction de la Voirie et des Déplacements de veiller à ce que ces aménagements, ces parkings pour les deux-roues à moteur, soient compatibles avec le cheminement et la sécurité des piétons. Je pense que cela répond sans doute au souhait que vous émettez dans votre v?u.

De la même manière, je pense qu'il faut intégrer la réflexion sur le stationnement des deux-roues motorisés à celle que nous menons parallèlement sur le plan global pour les piétons à Paris.

Je tiens à ce que, bien sûr, les associations de motards soient associées à cette réflexion. Nous allons les rencontrer prochainement, mimai, et leur présenter les grandes lignes de ces futurs aménagements.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Merci beaucoup.

Je crois qu'il y a une demande d'explication de vote du Président GAREL.

Vous avez la parole, Monsieur.

M. Sylvain GAREL. - Madame la Maire, nous allons voter contre ce v?u, parce qu'il est tout à fait inopérant de permettre aux motards de stationner sur des trottoirs, fussent-ils larges, parce que qui détermine que l'on peut ou pas stationner sur ce trottoir ?

Il faut faire des parkings deux-roues motorisés sur la chaussée, en prenant des places de parking de voitures si nécessaire, mais il n'est pas question de prendre de la place aux piétons. Je pense que c?est vraiment tout à fait contre-productif.

On le voit dans des quartiers comme Montmartre ou ailleurs, où les trottoirs sont envahis par les motos, où plus personne ne peut circuler. Ce qui provoque le plus de courriers à la mairie du 18e, ce sont les gens qui protestent contre les motos garées sur les trottoirs. Comment voulez-vous ensuite que la police puisse décider si telle ou telle moto est bien garée ou pas garée, lorsqu'elle est sur un trottoir ? Les motos doivent être garées dans des places réservées au stationnement des motos et ce ne sont en aucun cas les trottoirs ou les places.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Merci.

Madame CUIGNACHE-GALLOIS, vous avez la parole.

Mme Edith CUIGNACHE-GALLOIS. - C'est simplement une réponse à M. GAREL.

Je comprends tout à fait ce qu'il dit, les piétons et les vélos, les piétons en particulier, sont victimes de tout cela, mais quand je parle de places très larges, je pense par exemple à la place de l?Hôtel de Ville où sur certains trottoirs envahis d?une manière anarchique, il vaudrait peut-être mieux, dans certains cas, faire des emprises?

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - On ne va pas refaire un débat?

Madame CUIGNACHE-GALLOIS, nous vous avons entendue, Monsieur GAREL aussi, nous vous avons entendu.

Je mets donc aux voix, à main levée, ce v?u avec un avis favorable.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u est adopté. (2009, V. 97).