Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

27 - 2012, Vœu déposé par le groupe U.M.P.P.A. relatif à l’organisation d’assises pour le sport parisien.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2012

27 - 2012, V?u déposé par le groupe U.M.P.P.A. relatif à l?organisation d?assises pour le sport parisien.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du v?u référencé n° 6 dans le fascicule, déposé par le groupe U.M.P.P.A., relatif à l?organisation d?assises pour le sport parisien.

La parole est à M. BENESSIANO, pour une minute, malgré vos difficultés.

M. Hervé BENESSIANO. - Merci, Monsieur le Maire.

Nous souhaitons, au nom du groupe U.M.P.P.A., que la Mairie de Paris organise des assises pour le sport à Paris, réunissant notamment les mairies d?arrondissement, les représentants des associations sportives et la DJS, pour évoquer les pistes d?amélioration de la pratique sportive à Paris, les problématiques rencontrées par les usagers et les associations et l?utilisation des équipements ainsi que leurs dysfonctionnements.

J?ai fait très bref, cela me fait ma moyenne.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Vous avez raison car, dans votre état, l?état de forçage vocal n?est pas bon.

La parole est à M. VUILLERMOZ.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint. - Je serai rapide aussi.

Votre v?u appelle à l?organisation d?assises pour le sport, comme si la Ville était à ce point défaillante en matière de concertation et de décision. Vous dites que la Ville serait en jachère, une sorte de territoire de désolation par rapport à la démocratie dans le sport.

Permettez-moi de vous rappeler notre manière de travailler sur les différents secteurs du sport.

Ainsi, je rappelle les 400 millions d?euros d?investissements localisés. Tous les travaux sont programmés annuellement avec les mairies d?arrondissement, dans le cadre de réunions individuelles et privilégiées associant la mairie d?arrondissement, la DJS et mon cabinet.

Concernant les subventions aux associations localisées, le montant de chaque aide, si minime soit-il parfois, est soumis à la mairie concernée, même de droite, avec la validation du projet.

S?agissant des créneaux des associations sportives locales dans les équipements sportifs figurant à l?inventaire des mairies d?arrondissement, ce sont les mairies qui définissent la planification annuelle.

Je souhaite d?ailleurs vous rappeler que de plus en plus d?équipements relèvent maintenant des mairies, conformément aux orientations de la Ville depuis 2001.

A propos des événements sportifs dans les grands équipements parisiens, nos interlocuteurs sont principalement les fédérations, les ligues, les comités, les OMS, les clubs avec lesquels nous entretenons d?excellents rapports, avec ou sans convention.

Enfin, chaque année, le Maire de Paris rencontre les Parisiens à l?occasion des comptes rendus de mandat. Le thème du sport connaît une affluence remarquable et donne aux associations et à la population une occasion supplémentaire d?échanger avec le Maire de Paris et son adjoint au sport.

Quant aux subventions aux grands clubs, j?organise chaque année une réunion avec chaque club et à laquelle, évidemment, l?ensemble des élus parisiens, par l?intermédiaire de leur président de groupe, sont conviés.

Au final, si je puis me permettre, votre v?u m?apparaît un peu trop manichéen pour être fidèle à la réalité et c?est de nature à discréditer vos intentions, car la défaillance de la Ville en matière de concertation sur les sujets de sport est tout bonnement inexacte.

En revanche, une certitude demeure : la situation sportive laissée en 2001 nécessite, en effet, de redoubler d?efforts pour préserver les conditions de pratique correctes et pour continuer à développer les axes forts de la politique sportive municipale, tant sur le haut niveau qu?en matière de sport de proximité ou d?équipements.

Notre élan perdurera et nous maintiendrons notre dynamique de concertation.

Aussi, je vous invite à retirer votre v?u ou bien j?appellerai à voter contre.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci, Monsieur le Maire.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe U.M.P.P.A., assortie d?un avis défavorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.