Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

11 - 2012, Vœu déposé par le groupe PCF/PG relatif au devenir du service public postal à Paris.

Débat/ Conseil général/ Juin 2012

11 - 2012, V?u déposé par le groupe PCF/PG relatif au devenir du service public postal à Paris.

 

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Le v?u n° 3 G du groupe Communiste et élus du Parti de Gauche est relatif au devenir du service postal à Paris.

La parole est à M. Ian BROSSAT pour une minute.

M. Ian BROSSAT. - Merci, Madame la Présidente.

Ce v?u concerne également le devenir du service public postal à Paris. Il fait suite à une série de restructurations qui inquiètent les personnels et les usagers. Il y a le cas du 11e arrondissement, qui a été évoqué par mon collègue Philippe DUCLOUX à l'instant, il y a également le cas du 19e arrondissement, avec le déménagement prévu du centre de distribution du 19e qui serait transféré dans le 18e arrondissement, rue de la Chapelle.

Tous ces éléments montrent que, d'une certaine manière, La Poste s'éloigne de son rôle de service public et se transforme, d'une certaine manière, en spéculateur immobilier. Tout cela se fait à la fois au détriment des personnels, qui voient leurs conditions de travail se dégrader, et dans le même temps, au détriment des usagers, car plus on éloigne les centres de distribution des zones qu'ils desservent, plus on dégrade la qualité du service public.

C'est la raison pour laquelle nous avons présenté ce v?u qui vise à ce que les centres de distribution postaux soient maintenus au c?ur des arrondissements qu'ils desservent et à ce que le Maire de Paris interpelle la Direction de La Poste pour mettre fin à ces restructurations et apporter le meilleur service public postal à l'ensemble des Parisiennes et des Parisiens.

Je vous remercie.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - A nouveau, je donne la parole à M. SAUTTER.

M. Christian SAUTTER, vice-président. - Madame la Présidente, on est dans le même esprit que le v?u précédent, puisqu?il s'agit de défendre le service postal de proximité, mais l'ambition est plus grande, puisque, si on lit au pied de la lettre le v?u qui a été présenté par M. BROSSAT, il dit qu'il faut mettre fin aux restructurations.

Je crois que le service public peut évoluer, tout en restant à proximité des usagers. Donc, si M. BROSSAT acceptait que l'on remplace "pour mettre fin aux restructurations" par : "pour s'assurer que la création des postes nécessaires au bon fonctionnement du service postal soit prévue", à ce moment-là, je donnerais un avis favorable au v?u de M. BROSSAT.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - J'ai vu M. BROSSAT acquiescer, donc nous pouvons voter le v?u ainsi amendé.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u amendé.

Qui est favorable ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

Le v?u amendé est adopté. (2012, V. 27 G).