Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par le groupe "Les Verts" visant à mettre en place un dispositif d'aide aux salles de musique et de spectacle parisiennes pour leurs travaux d'isolation sonore.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2009


 

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du v?u référencé n° 26 dans le fascicule présenté par Danielle FOURNIER durant un temps réglementaire d'une minute.

Madame, vous avez la parole.

Mme Danielle FOURNIER. - Les Parisiens aiment que leur ville soit active et vivante. Les cafés musique, les salles de concerts et de spectacles contribuent largement à la vitalité artistique, culturelle et économique de notre Ville, tout particulièrement pour ce qui est de cette activité le soir et la nuit.

Il est tout aussi vrai que les riverains de ces salles multiplient des procédures contre les nuisances sonores liées à l'exploitation de ces lieux, comme c'est le cas à proximité de grandes ou petites salles.

La gêne ressentie au domicile des Parisiens due au bruit est très importante à Paris puisqu'elle touche un tiers des habitants.

C'est pourquoi, pour améliorer le cadre de vie et permettre aux salles de musique de travailler correctement, nous demandons que soit mis en place un dispositif de prêt à taux zéro pour que les salles puissent engager des travaux et des aménagements acoustiques et d'isolation sonore.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - La parole est à Christophe GIRARD pour vous répondre.

M. Christophe GIRARD, adjoint. - Je suis tout à fait d'accord avec l'analyse de Danielle FOURNIER.

Nous sommes favorables à ce v?u demandant que puisse être étudiée la possibilité de mettre en place un dispositif de prêt à taux zéro pour permettre la réalisation de travaux d'insonorisation dans les lieux culturels.

Depuis 2001, nous appliquons strictement, lorsque nous accordons une subvention, le respect du décret Voynet sur le niveau de décibel. Nous sommes une collectivité exemplaire dans ce domaine.

La Ville de Paris a déjà participé au financement de plusieurs opérations importantes d'insonorisation. Le "Divan du Monde", subvention d'équipement de 130.000 euros ; le "Café de la Danse", subvention d'équipement de 200.000 euros ; "l'Alhambra", subvention d'équipement de 200.000 euros par exemple.

Si sur chacune de ces opérations la Région Ile-de-France a également apporté son soutien, nous pouvons regretter que l'État qui a mis en place des normes particulièrement contraignantes en matière d'insonorisation ne participe d'aucune façon au financement de ces travaux.

Je tiens à préciser que si la Ville venait à mettre en place un tel dispositif, il ne pourrait concerner que les lieux qui rémunèrent les artistes dans le respect de la législation du travail.

Sous toutes ces réserves, nous sommes favorables à ce v?u.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le v?u déposé par le groupe "Les Verts" assorti d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u est adopté à l'unanimité. (2009, V. 85).