Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par MM. Jean-François LAMOUR, Jean-François LEGARET et les élus du groupe U.M.P.P.A. relatif à un débat sur les hypothèses pluriannuelles d’évolution du budget.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2009


 

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Nous allons maintenant examiner le v?u référencé n° 35 dans le fascicule, relatif à un débat sur les hypothèses pluriannuelles d?évolution du budget, qui a été déposé par le groupe U.M.P.P.A.

Je donne la parole à M. LEGARET.

M. Jean-François LEGARET, maire du 1er arrondissement. - Monsieur le Maire, je serai extrêmement bref puisqu?on a déjà eu ce débat à plusieurs reprises aujourd'hui et encore tout à l'heure, à l'occasion de la question d'actualité qui a été posée par Jean-François LAMOUR.

Je pense que ce v?u formalise en tout cas notre position et notre demande de voir rapidement organiser une réflexion sur les perspectives de réajustement budgétaire et les vraies hypothèses pluriannuelles. Cela rejoint en partie la question précédente et, bien entendu, quelle que soit la réponse de Bernard GAUDILLÈRE, nous maintiendrons ce v?u.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Merci.

Monsieur GAUDILLÈRE, vous avez la parole.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint. - M. LEGARET a raison sur le fait que nous n'allons peut-être pas nous étendre très longtemps sur un v?u qui reprend les considérations développées, avec talent d'ailleurs, par M. LAMOUR et M. LEGARET dans le Conseil de Paris d'aujourd'hui.

Je relèverai simplement un terme qui me paraît désobligeant, pour ne pas dire davantage : ce v?u appelle à un débat sur les "vraies" hypothèses pluriannuelles, ce qui laisserait supposer que la Municipalité présente, volontairement bien entendu, de fausses hypothèses !

Monsieur LEGARET...

M. Jean-François LEGARET, maire du 1er arrondissement. - Sous-amendement accepté ! Biffons le mot qui fâche.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint. - Je vous remercie, Monsieur LEGARET ! Je serais personnellement très marri d'être accusé de dissimulation, de fausseté, d'hypocrisie, etc.

Pour en revenir aux choses sérieuses, Monsieur le Maire, j'ai dit aujourd'hui que, bien entendu, nous étions ouverts à un débat, dans les prochaines semaines et surtout au budget supplémentaire de juillet, sur les conséquences de la crise économique et financière sur le budget de la Ville de Paris.

Je n'ai rien à retirer à ces déclarations. J'observe simplement que pour le Maire de Paris, comme pour moi-même, l'objectif est plutôt la séance de juillet que la séance de mai ou de juin, et donc je me vois contraint de donner un avis défavorable au voeu plus pressant de l'U.M.P.P.A.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le v?u assorti d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u est rejeté.