Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par le groupe communiste et élus du Parti de Gauche relatif à la situation de l'établissement "La Flèche d'Or", dans le 20e arrondissement.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2009


 

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du v?u référencé n° 25 dans le fascicule relatif à l'établissement "La Flèche d'Or", sur lequel Danielle SIMONNET s'est inscrite.

Vous avez une minute pour nous le présenter, Madame.

Mme Danielle SIMONNET. - L'établissement "La Flèche d'Or" est très connu et apprécié par de nombreux Parisiens. Il se trouve dans une situation difficile depuis quelques mois. Sa fermeture est même à l'ordre du jour.

Il faut savoir que des travaux d'insonorisation avaient été menés en 2008 mais s'avèrent aujourd'hui insuffisants. De nouveaux travaux seraient nécessaires. Cependant, les gérants, dont l'homme d'affaires Serge TRIGANO, affirment qu'ils ne pourraient pas assumer financièrement ces nouvelles dépenses.

Il faut savoir que Serge TRIGANO possède un hôtel situé juste en face, "le Mama Shelter". Nous serions en droit de nous interroger sur les possibilités financières pour assurer ces dépenses.

La situation paraît critique comme l'atteste la déprogrammation de tous les concerts du mois de mai. "La Flèche d'Or", depuis son arrivée en 2005, grâce à son équipe artistique, a réussi à faire de cet établissement une scène reconnue nationalement et internationalement.

Elle contribue à la vie culturelle du 20e arrondissement et de Paris. Il faut savoir que près d'un demi million de spectateurs ont été accueillis et que plus de 2.600 groupes ont pu bénéficier de cet espace pour se produire.

A travers ce v?u, le groupe Communiste et des élus du parti de Gauche demande au Conseil de Paris de demander au Maire de Paris d'être attentif au devenir de "La Flèche d'Or" et d'intervenir le cas échéant, notamment auprès de Réseau Ferré de France, afin de favoriser la reprise de la concession par un gestionnaire qui s'engage à maintenir et développer la vocation musicale et culturelle de cet établissement.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - La parole est à M. Christophe GIRARD pour vous répondre.

M. Christophe GIRARD, adjoint. - Je suis ravi d'apporter des informations apparemment manquantes à la jeune femme qui vient d'intervenir.

Serge TRIGANO n'est pas un homme d'affaires mais un entrepreneur. De surcroît, il a pris 30 % de "La Flèche d'Or" pour pouvoir la sauver. Je pense qu'il n'est pas mauvais d'un côté et bon de l'autre, il est juste impliqué dans le quartier.

Quant au "Mama Shelter", je vous y inviterai volontiers avec votre voisin Alexis CORBIÈRE s'il le veut bien, on y croise Lenny KRAVITZ, on peut prendre une chambre à partir de 79 euros, il y a un très bon restaurant que Philippe STARCK a décoré. Tout est organisable.

L'avis est favorable sur le v?u. Je souhaitais seulement rectifier ce qui me paraissait un peu caricatural.

J'étais présent à "La Flèche d'Or" la semaine dernière pour en parler avec Serge TRIGANO et les élus du 20e arrondissement Frédérique CALANDRA, la Maire et Julien BARGETON, le premier adjoint et conseiller de Paris, ont déjà pris attache avec Réseau Ferré de France.

Les problèmes que rencontre "la Flèche d'Or" aujourd'hui sont liés à la nature trop précaire du bail signé avec R.F.F. qui l'empêche d'obtenir un prêt bancaire pour le financement des travaux d'insonorisation nécessaires.

Nous avons déjà mené un certain nombre d'actions séparément et collectivement.

Nous allons de nouveau, pour répondre favorablement à ce v?u, avec Frédérique CALANDRA et Julien BARGETON, intervenir auprès de R.F.F. pour demander que soit étudiée la possibilité qu'un nouveau bail soit signé permettant l'obtention d'un prêt bancaire pour investir.

Je suis favorable, au nom de l'Exécutif, à ce v?u.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Ian BROSSAT a souhaité une explication de vote.

M. Ian BROSSAT. - Je ne répondrai pas à ce qu'a dit Christophe GIRARD, nous sommes tous caricaturaux par certains aspects, la caricature est bien partagée sur l'ensemble des bancs de cet hémicycle.

Je voudrais me féliciter de l'avis favorable donné à ce v?u. Dans un contexte où les salles de spectacle et où l'ensemble des lieux de nuit sont en difficulté à Paris, nous avons véritablement intérêt à rester extrêmement mobilisés, parce que c'est aussi de l'emploi, de la vitalité économique et culturelle pour notre Ville. On en aura besoin dans les mois qui viennent dans cette période de crise.

Je vous remercie.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le v?u assorti d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u est adopté à l'unanimité. (2009, V. 84).