Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par le groupe U.M.P.P.A. relatif à l'entretien et à l'enceinte du square Pixérécourt, face au n° 50 rue Pixérécourt, à Paris 20e.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2009


 

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Nous allons maintenant examiner le voeu référencé n° 61 dans le fascicule relatif à l'entretien et à l'enceinte du square Pixérécourt, face au n° 50, rue Pixérécourt, qui a été déposé par le groupe U.M.P.P.A.

Je donne la parole à M. GIANNESINI, pour une minute.

M. Jean-Jacques GIANNESINI. - Merci, Monsieur le Maire.

Je voudrais tout d'abord rassurer mon collègue, Monsieur MARCOVITCH, pour lui dire que je suis toujours bien dans le 19e, que j'habite toujours le 19e et que je n'ai pas changé d'arrondissement, et je défendrai naturellement en priorité le 19e arrondissement. Mais, puisqu'il en a parlé dans la 4e Commission, je lui réponds sur le ton de la plaisanterie naturellement. Donc, il est clair que je suis aussi solidaire de certains habitants du 20e arrondissement, dans la mesure où malheureusement le groupe U.M.P. n'a plus d'élu dans le 20e.

Je rapporte ce v?u qui a pour objectif de refaire et d'entretenir un peu mieux ce square. Effectivement, ce lieu ne bénéficie pas de surveillance effective et régulière. Les plantations, les haies et autres végétaux sont arrachés et maintenant complètement clairsemés. La clôture est inefficace contre les intrusions, le square est livré à des attroupements bruyants avec des "sonos", avec une organisation parfois de combats de chiens. Il y a des trafics dans l'enceinte.

Ce square ne répond plus à sa vocation de rencontres entre les générations et pour animer en toute sécurité la vie du quartier, ce square a besoin d'un réaménagement. Il est clair que ce v?u souhaite que tout ce que je viens de citer s'arrête, naturellement, qu'il y ait les espaces verts replantés, qu'il y ait un aménagement de clôture, qu'il y ait une surveillance minimum par un gardien de 12 heures à 18 heures les mercredis, samedis et dimanches, notamment l'hiver, et tous les jours pour les mois les plus chauds.

Je vous demande de bien vouloir voter ce v?u afin que ce square revive et redevienne un lieu convivial.

Merci.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci, Monsieur.

Je donne la parole à Mme GIBOUDEAUX, avec sa double compétence d'adjointe au Maire de Paris et d'élue du 20e.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe. - Il est dressé un tableau très sombre de ce square qui ne correspond pas tout à fait à la réalité. S'il y a des incivilités, nous le reconnaissons, c'est plutôt en période estivale, et ce square n'est pas aussi dévasté et en mauvais état, en tout cas, tel que vous le décrivez aujourd'hui.

Néanmoins, je reconnais qu'il y a eu des problèmes et que la division 20e veille, à la fois à la sécurité et à l'entretien de ce square. Il est loin d'être délaissé et des travaux importants ont été faits pour revégétaliser le square.

Les incivilités qui ont eu lieu l'été dernier ont effectivement endommagé des végétaux, mais qui se sont aussi régénérés, donc ce n'était pas si grave que cela, et il fait aussi l'objet de rondes de surveillance des agents d'accueil et de sécurité.

Néanmoins, sensible à votre demande, nous avons demandé que des équipes de sécurité soient renforcées au haut niveau de la D.P.P. pour assurer, s'il le faut, une surveillance accrue de ce square.

Je voudrais tout de même rappeler qu'il se situe dans un quartier densément peuplé, avec peu d'offres de square dans le secteur, et c'est vraiment le résultat d'un urbanisme des années 60 et 70, voire 80, qui s'est fait au détriment des qualités d'accueil des personnes qui ont été installées dans ces quartiers. C'est aujourd'hui un grave problème de déséquilibre entre ces quartiers densément peuplés et des jardins qui manquent.

Je voudrais me réjouir, mais je pense que Frédérique CALANDRA, qui est aussi en séance, se réjouira de l'offre d'un nouveau square qui est située à proximité de ce petit square, qui est le jardin Pixérécourt, qui verra le jour pendant cette mandature, et sera livré, je l'espère, en 2012. Cela permettra aussi d'améliorer l'utilisation de ces squares qui sont suroccupés et faire en sorte que l'on ait une offre d'accueil beaucoup plus importante dans ce quartier, qui en a vraiment besoin.

Donc, je ne peux pas donner un avis favorable à ce v?u. Mettre des grilles, ce n'est pas la seule réponse que l'on peut donner. On peut améliorer effectivement la sécurité, dans la limite que l'on peut faire, avec nos moyens dans le cadre de la Direction des espaces verts et de l'environnement. Mais, je pense que ce n'est pas qu'une réponse sécuritaire qu'il faut donner, c'est améliorer l'offre dans ce secteur.

Je donne un avis défavorable. Je ne sais pas si Frédérique CALANDRA, en tant que maire du 20e, souhaitera ajouter un élément.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci, Madame GIBOUDEAUX.

Madame la Maire du 20e, souhaitez-vous intervenir ?

Mme Frédérique CALANDRA , maire du 20e arrondissement. - Merci, Monsieur le Maire.

Très rapidement, j'habite ce quartier, je le connais bien. Il y a des problèmes effectivement de rassemblements, et surtout d'usage détourné de ce petit espace. Simplement, ce n'est pas en montant les grilles et en mettant des miradors et des chiens bergers allemands que l'on va résoudre la question.

Il convient de faire ce que l'on fait actuellement, c'est-à-dire de travailler avec le commissaire de police du 20e, de façon à améliorer la prévention et la répression, et la surveillance du quartier, mais monter les grilles ne me paraît pas une bonne idée. Et, en plus, cela rend les espaces verts du quartier désagréables d'usage. Il y en a déjà effectivement très peu. Ce petit triangle, si j'ose dire, est déjà ridicule en terme de surface. Il ne faudrait pas, en plus, en faire une sorte de cage.

Effectivement, je suis heureuse de l'annonce faite par Mme GIBOUDEAUX. Nous y avons travaillé ensemble, et je dois dire que tout espace dégagé qui pourra servir à faire des espaces verts dans ce quartier, extrêmement dense en logements, sera le bienvenu.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci, Madame la Maire.

Monsieur GIANNESINI, rapidement ?

M. Jean-Jacques GIANNESINI. - Je ne retirai pas ce v?u puisque les habitants de ce quartier m'ont demandé de le maintenir et donc de continuer dans ce sens.

Merci.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Parfait.

Je mets aux voix, à main levée, le voeu assorti d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u est rejeté.