Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par le groupe "Les Verts" relatif à la situation de la bibliothèque Vaugirard. Vœu déposé par le groupe U.M.P.P.A. relatif à la situation de la bibliothèque Vaugirard. Vœu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2009


 

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Nous passons à l?examen de v?ux nos 23, 24 et 24 bis relatifs à la bibliothèque Vaugirard.

Le premier voeu nous sera présenté en une minute maximum par Danielle FOURNIER, à qui je donne la parole.

Mme Danielle FOURNIER. - Nous avons déjà eu l'occasion d'évoquer la bibliothèque Vaugirard qui, parce qu'une nouvelle médiathèque a ouvert dans l'arrondissement, aurait perdu toute pertinence et devrait fermer.

Certes, le bâtiment n'est pas tout neuf, mais cette bibliothèque est très fréquentée et propose un fonds important d'ouvrages avec un espace dédié à la jeunesse. En termes de prêts, elle se situe à la quatorzième place sur une cinquantaine de bibliothèques à Paris. Rapportée à la superficie occupée, la bibliothèque Vaugirard est même la deuxième du réseau parisien parce que l'espace réduit qu'elle occupe lui permet déjà de limiter ses coûts de fonctionnement.

L'ouverture il y a un an de la bibliothèque Yourcenar n'a pas fait baisser le nombre de prêts et cette bibliothèque a son propre public. C'est pourquoi elle doit fonctionner de manière autonome.

Si cette bibliothèque devenait une annexe de la médiathèque, elle n'ouvrirait plus que quelques heures l'après-midi, de 15 heures à 19 heures, et perdrait sa mission de proximité, de lien tissé avec les habitants du quartier. Alors que le pouvoir d'achat des Français et des Parisiens diminue considérablement depuis quelques mois, la fermeture d'un service d'emprunt gratuit de livres serait un mauvais signal. Pour nous, les Verts, la culture de proximité est indispensable pour développer le lien social et la vie dans les quartiers.

Ce partage est même fondamental en temps de crise économique. Il passe par l'accès à la culture pour toutes et tous, par l'accès public et gratuit au livre et à l'écrit dans chaque quartier. Aussi, nous demandons au Maire de Paris de renoncer au projet de fermeture ou de semi fermeture qui est projeté, c'est-à-dire de transformation en annexe de la bibliothèque Vaugirard.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Une minute, je rappelle que c'est le temps de parole prévu pour la présentation des v?ux. Je le dis avec fermeté mais courtoisie. Deux minutes, ce n'est une minute, et ce n'est pas la première fois que je suis obligé de le rappeler.

Madame MACÉ de LÉPINAY, une minute pour présenter le v?u que vous avez déposé.

Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY. - Je ne reprendrai pas tous les termes qu?a fort bien dits Danielle FOURNIER.

Je souscris parfaitement à tout ce qu'elle a dit et je ne le répéterai pas, même différemment.

Je veux simplement dire que la mobilisation contre la fermeture ou la transformation en annexe de la bibliothèque Vaugirard prend de l'ampleur puisque le conseil de quartier, une pétition, le voeu des Verts et le nôtre, l'ensemble des syndicats, les lecteurs, Facebook, tout le monde se mobilise pour maintenir la bibliothèque Vaugirard, et pour éteindre l'incendie que vous provoquez par vos décisions prises de manière unilatérale et sournoise.

Vous nous proposez un v?u - entre parenthèses j?aime beaucoup les v?ux que l?Exécutif s?adresse à lui-même - que nous ne pouvons pas accepter. Nous maintenons évidemment le nôtre, puisque nous voulons absolument que les postes à la bibliothèque Vaugirard soient rétablis pour qu'elle puisse continuer de servir comme elle le fait la population du 15e arrondissement.

Alors que vous allez lancer à grands coups de communication une nouvelle opération médiatique intitulée "Paris en toutes lettres", c'est une bien mauvaise manière que vous faites à votre soi-disant priorité, la lecture publique. J'invite tous nos collègues à voter le voeu des Verts et le nôtre.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Christophe GIRARD pour répondre.

M. Christophe GIRARD, adjoint. - Je ne demanderai pas au nouveau groupe Verts-U.M.P.P.A. de voter ces deux voeux qui se rejoignent.

En revanche, chère Hélène de MACÉ de LÉPINAY, je ne vous ai pas vu me demander comme ami sur "Facebook".

Comme nous nous y étions engagés lors du Conseil de Paris de décembre dernier, une étude précise concernant l'évolution de la fréquentation et des opérations de prêts à la bibliothèque Vaugirard a été réalisée.

Elle a permis de mettre en évidence une baisse de 28 % concernant ses activités de prêts.

Néanmoins, et c'est là que je rejoins, évidemment, les analyses qui ont été exprimées, force est de constater que la bibliothèque Vaugirard présente une importance réelle en termes de service public de proximité ! Voilà ! On n'est pas abruti !

Considérant ces éléments et prenant exemple sur d'autres collectivités territoriales françaises, nous souhaitons engager une réflexion avec les personnels concernés afin d'aboutir à la mise en place à partir de 2010 d'un dispositif novateur à Paris, en l'occurrence un pôle de lecture publique Marguerite Yourcenar-Vaugirard. Nous n'entendons donc pas fermer l'équipement de lecture publique mais adapter au mieux ce service public aux attentes et aux pratiques locales constatées.

Cela n'est pas d?ailleurs pas du tout non plus, je vous le signale, la position d'Anne HIDALGO, première adjointe, élue du 15e, qui, bien au contraire, est pour le développement et la protection de tout ce qui touche à la proximité et aux pratiques locales.

Je salue d'ailleurs, permettez-moi de le faire, l'excellent travail du Bureau des bibliothèques de la Direction des Affaires culturelles, et en particulier M. PILON et M. JACQUES, qui part d?ailleurs à la retraite aujourd'hui.

Nous sommes donc défavorables aux deux v?ux présentés et nous vous proposons d'adopter le v?u de l'Exécutif suivant :

"Considérant le succès rencontré par la nouvelle médiathèque Marguerite Yourcenar, et dont le taux d'emprunt, depuis son ouverture le 14 février 2008, la place d'emblée parmi les premières bibliothèques du réseau avec près de 241.754 opérations de prêts ;

Considérant le bilan effectué en début d?année par la Direction des Affaires culturelles, et saluant la compétence des services de la Direction des Affaires culturelles, sur l'évolution des taux de fréquentation des établissements de lecture publique situés à proximité de la nouvelle médiathèque Marguerite Yourcenar, et notamment la bibliothèque Vaugirard, malgré une baisse d'activité de 28 % ;

Considérant cependant le service de proximité que représente la bibliothèque Vaugirard, pour de nombreux usagers, tels que les personnes âgées et le public familial ;

Le Conseil de Paris émet le v?u :

- que les 11 agents attachés jusqu'à présent à la bibliothèque Vaugirard soient maintenus jusqu'à la fin de l'année, afin que l'ensemble des activités de l'établissement soient assurées et qu'à partir de 2010, la bibliothèque Vaugirard puisse s'inscrire dans un dispositif novateur, en lien étroit et complémentaire avec la médiathèque Marguerite Yourcenar - ce n'est pas scandaleux, à quelques centaines de mètres, que les gens travaillent ensemble -, un pôle de lecture publique dans le 15e arrondissement, permettant un travail des équipes en synergie, et une politique documentaire cohérente entre les deux établissements ;

- et qu'une réflexion soit menée avec la mairie du 15e arrondissement, son maire, M. Philippe GOUJON, et l'adjointe à la culture, Mme FONDALLOSA, afin d'étudier et d?échelonner les travaux nécessaires pour la mise aux normes d'accessibilité aux personnes en situation de handicap et de mobilité réduite".

Cela a également été inspiré par Mme HIDALGO.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci de ces réponses.

M. GOUJON a la parole pour une explication de vote.

M. Philippe GOUJON, maire du 15e arrondissement. Monsieur le Maire, je suis heureux que, pour la première fois, on songe à associer de façon institutionnelle le maire du 15e à une concertation sur la bibliothèque Vaugirard et qu'on envisage des travaux d'accessibilité, alors que ma demande, dans la programmation budgétaire de 2009, a été refusée à l'époque, Mme HIDALGO présidant d?ailleurs cette conférence de programmation budgétaire.

Mais ce que je voudrais dire, c?est qu?il y a eu déjà des tentatives de fermeture de cette bibliothèque avant les élections - je pense que la période électorale a été salvatrice pour cette bibliothèque - et qu?aujourd'hui, même si c'est sous un habillage plus adroit, c'est un petit peu vers cette orientation qu'on va. Le 15e étant déjà dramatiquement sous-équipé en matière de lecture publique, je pense que ce n'est pas vers une suppression de bibliothèque ou une réduction du fonctionnement d'une bibliothèque que l'on doit aller mais plutôt l'inverse.

D'ailleurs, ceci crée un émoi dans le quartier, puisque sous la mandature précédente, mais encore la semaine dernière, le conseil de quartier de Vaugirard-Saint-Lambert a exprimé son souhait de voir cette bibliothèque maintenue et non pas transformée en une annexe de Yourcenar qui est très différente, ce qui n'avait jamais été prévu au départ et, en plus, la bibliothèque Yourcenar est quand même assez distante et n'est pas aussi bien desservie. Bref, de nombreux arguments qu?a rappelés notre collègue Hélène MACÉ de LÉPINAY font que nous nous prononcerons contre ce v?u et que nous maintiendrons le nôtre.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci.

Est-ce que le groupe "Les Verts" maintient son v?u ? Il est maintenu ? D?accord.

Monsieur POZZO di BORGO, vous avez la parole.

M. Yves POZZO di BORGO. - Dans ce genre d'affaire, on refait tout le débat de la loi P.M.L. Vous avez des maires d'arrondissement qui connaissent bien leur arrondissement, qui expriment leurs besoins et puis il y a la position de l'adjointe qui a une autre vision, ce que l'on peut comprendre, il y a la volonté du Maire de décentraliser.

Cela donne vraiment l'impression que les maires d'arrondissement ont de moins en moins de pouvoir malgré tous les discours sur la décentralisation. En ce qui nous concerne, nous nous déterminons, non seulement parce qu'il y a deux élus de notre groupe du 15e qui soutiennent la position du Maire du 15e, mais aussi parce que, derrière cela, se profile la nécessité d'avoir une plus grande liberté pour les maires. C'est valable pour les maires de gauche comme du centre ou de droite.

Je comprends votre analyse, Monsieur GIRARD, mais l'action des maires est quand même importante. Ils sentent les choses, ils ont des besoins. Accompagnons-les ! N'adoptons pas la vision un peu technocratique de l'appareil parisien où les administrations sont très puissantes et ont leur vision à elles.

Laissons vivre la vision des maires !

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci, Président.

J'ai le sentiment que le v?u de l'Exécutif a largement intégré cette dimension-là, mais chacun se déterminera tranquillement, il n?y a pas de problème.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u déposé par le groupe "Les Verts" assorti d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

Le v?u est rejeté.

(Vives protestations sur les bancs des groupes U.M.P.P.A. et Centre et Indépendants).

Mes chers collègues, il y a une contestation du résultat.

Je mets aux voix à nouveau, à main levée, le v?u déposé par le groupe "Les Verts" assorti d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u est rejeté par 25 voix pour et 32 contre.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u déposé par le groupe U.M.P.P.A. assorti d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u est rejeté.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u déposé par l'Exécutif.

Qui est pour ?

Avis contraire ?

Abstentions ?

Le v?u est adopté. (2009, V. 83).

Madame DOUVIN ?

Mme Laurence DOUVIN. - Je voudrais intervenir parce qu?il y a eu mise en cause d'un membre de mon groupe. Je voudrais dire que l?adjoint qui a présenté la réponse au projet de délibération et au v?u a émis une appréciation totalement gratuite quant à la connaissance ou la méconnaissance de l'outil informatique par Mme MACÉ de LÉPINAY.

Donc, j?aurais voului lui demander s?il s?est fait plaisir ! Et auquel cas, je demande des excuses par rapport à Mme MACÉ de LÉPINAY.

Sinon, une suspension de séance.

(Applaudissements sur les bancs des groupes U.M.P.P.A. et Centre et Indépendants).

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Je crois que nous connaissons et nous apprécions le sens de l'humour de Christophe GIRARD. Ce ne sont pas des propos désobligeants, c'était sur la maîtrise de "Facebook" de Mme MACÉ de LÉPINAY.

M. Christophe GIRARD, adjoint. - Je ne demande ni des excuses, ni des suspensions de séance pour être régulièrement traité de sournois.

Etant donné le rapport que Hélène MACÉ de LÉPINAY et moi avons, un rapport de confiance, un rapport amical, je pense qu'elle a suffisamment le sens de l'humour pour entendre que je regrette qu'elle ne m'ait pas choisi comme ami sur "Facebook".

Je ne trouve pas cela insultant.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Madame MACÉ de LÉPINAY, avec le sourire ?

Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY. - Je maîtrise très bien "Facebook" et effectivement, je choisis mes amis.

(Rires).

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Un partout, l'incident est clos.