Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, SG 44 - Adhésion de la Ville de Paris à l'Association des Villes Marraines et versement de la cotisation pour 2009. - Montant : 3.000 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2009


 

M. LE MAIRE DE PARIS. - Nous examinons maintenant le projet de délibération SG 44. Il s'agit - ce n'est pas une adhésion nouvelle - du fait que la Ville de Paris est membre de l'Association des Villes Marraines.

La parole est à Sylvain GAREL.

Je crois que nous allons, là aussi, gérer une légère différence.

M. Sylvain GAREL. - Là, elle n'est pas légère !

Là aussi, ce sera un moyen de faire des économies. Même si c'est 3.000 euros et ce n'est pas vraiment le problème.

Dans une situation politique où, hier, le Président des Etats-Unis s'est prononcé pour un monde sans nucléaire, sans armes nucléaires en particulier, où nous avons maintenant un président des Etats-Unis qui dit rêver d'un monde sans armes nucléaires? Ma voisine me dit : tu ne l'as pas cru. Mais il faut toujours essayer de croire quand il y a des gens qui lancent des idées un peu utopiques et qui peuvent peut-être nous permettre de vivre dans un monde meilleur, et moins menacé d'autodestruction.

(M. François DAGNAUD, adjoint, remplace M. le Maire de Paris au fauteuil de la présidence).

Dans ce contexte, faire adhérer notre ville à l'Association des Villes Marraines du Charles-de-Gaulle est vraiment une aberration, d'autant plus que ce "rafiot" est en panne depuis des mois. Heureusement d'ailleurs, parce que moins il circule, moins il est dangereux. Mais continuer à associer le nom de la Ville à un objet de destruction massive, qui en plus ne fonctionne pas, est vraiment absurde.

J'appelle tous mes collègues à voter contre cette adhésion, qui est devenue rituelle mais qui est de plus en plus insupportable.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Je vous remercie.

Pour vous répondre, la parole est à Mme Odette CHRISTIENNE.

Mme Odette CHRISTIENNE, adjointe, au nom de la 9e Commission. - Merci, Monsieur le Maire.

Chaque année, le groupe "Les Verts" réagit au règlement de cotisation pour notre adhésion à l'Association des Villes Marraines - ils connaissent la réponse - qui est systématiquement reconduite.

La Municipalité parisienne n'a pas vocation à décider de l'opportunité du choix du nucléaire, qui se décide dans d'autres lieux. Cependant, cette intervention me permet de préciser l'importance de l'Association des Villes Marraines.

Cette association joue un rôle exemplaire dans le maintien du lien armée - Nation, qui s'inscrit dans un contexte défini. A cet égard, le Ministère de l'Education nationale et le Ministère de la Défense ont bien sûr un rôle déterminant depuis 1982. Dès 1982, un protocole a été signé entre le Ministère de la Défense et le Ministère de l'Education nationale, et plusieurs protocoles ont suivi, dont le dernier en date est de février 2007.

Lisons quelques extraits de ce protocole : "L'éducation est un acte global qui n'est pas réductible aux activités scolaires. L'esprit de défense est une attitude civique, qui n'est pas limitée aux activités militaires. On doit faire prendre conscience aux jeunes citoyens de la nécessité des notions fondamentales que sont notre identité, notre culture, notre conception de la liberté".

Par ailleurs, des principes de l'organisation de la défense nationale et de la défense européenne font l'objet d'un enseignement obligatoire dans les classes de troisième ou de première. Cet enseignement a pour objet de contribuer au rapprochement entre la Nation et son armée.

Dans chaque département, dont le Département de Paris, ont été créées des trinômes académiques qui regroupent le Recteur, responsable du trinôme, l'I.H.E.D.N. et le responsable de la défense. Pour Paris, il s'agit du Gouverneur militaire de Paris Ile-de-France.

C'est dans ce contexte que, dès 1986, s'est créée l'Association de Villes Marraines devenue récemment d'utilité publique. Elle sert en particulier d'interface entre les établissements scolaires, y compris les écoles élémentaires, et les unités militaires pour l'organisation d'échanges et de visites des élèves.

Cette association s'appuie sur le trinôme académique, par exemple, pour une plaquette réalisée à l'occasion d'un concours, et crée des liens avec les correspondants défense et les réservistes citoyens.

La Ville de Paris, Compagnon de la Libération, sait ce qu'elle doit à l'armée. Nous honorerons la Résistance qui a joué un rôle irremplaçable, mais sans l'armée, sans la 2e DB de Leclerc, sans les militaires français qui ont aidé les armées alliées, elle n'aurait pu à elle seule libérer notre territoire du joug nazi et sauver l'honneur de notre Nation.

C'est pourquoi la présente Municipalité a à coeur d'assurer nos soldats de sa reconnaissance. Paris a fait le choix en 1994 de parrainer le porte-avions Charles-de-Gaulle. Ce parrainage est devenu effectif en 2001, et c'est pourquoi nous demandons, au nom de l'Exécutif, de reconduire cette cotisation de 3.000 euros qui permettra à l'association de continuer à assurer ses missions.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci beaucoup.

Nous passons au vote sur cette adhésion et ce renouvellement de cotisation.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération SG 44.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2009, SG 44).