Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par Mme Emmanuelle BECKER et les élus du groupe communiste et élus du parti de Gauche relatif à l'autonomie du Palais de la découverte.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2009


 

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Nous allons maintenant examiner le v?u référencé n° 42 dans le fascicule relatif à l'autonomie du Palais de la découverte, qui a été déposé par le groupe communiste et élus du parti de Gauche.

Je donne la parole à Mme Emmanuelle BECKER pour une minute.

Mme Emmanuelle BECKER. - Je vous remercie, Monsieur le Maire.

Chers collègues, dans le cadre de la révision générale des politiques publiques, il a été décidé de réunir le Palais de la découverte et la Cité des sciences et de l'industrie dans un même ensemble.

A l'issue des premières réunions de concertation, il apparaît que ce rapprochement est un non sens. Les deux établissements ont des statuts, des moyens, des publics et des missions très différentes.

Les personnels du Palais de la découverte s'inquiètent à juste titre d'un rapprochement qui menace sa spécificité et son originalité. Ils s'inquiètent d'une administration unique qui rognerait sur sa mission de service public, pour les doter d'objectifs commerciaux, de partenaires privés, d'une culture d'E.P.I.C. qui n'a jamais été la sienne.

La mobilisation en faveur du maintien de l'autonomie du Palais de la découverte dépasse les personnels et les usagers. Elle rassemble des académiciens, des universitaires, quatre prix Nobel et un médaillé Fields.

C'est pourquoi nous souhaiterions que le Maire de Paris intervienne auprès du Gouvernement pour obtenir des garanties et des éclaircissements en ce qui concerne l'autonomie du Palais de la découverte, et rappeler l'attachement des Parisiennes et des Parisiens à cette institution.

Je vous remercie.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Merci.

Je donne la parole à M. Jean-Louis MISSIKA.

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint. - Madame BECKER, vous attirez pour la deuxième fois l'attention du Conseil de Paris de Paris sur l'avenir du Palais de la découverte.

Le Maire de Paris, après l'adoption d'un v?u du groupe communiste, s'inquiétant de ce projet, a écrit le 16 juin 2008 au Premier Ministre pour demander des assurances sur l'avenir de ce Palais. Il n'a reçu aucune réponse. Un premier courrier d'ailleurs avait été envoyé en juin 2006 et était également resté sans réponse. Il y a visiblement un sérieux problème de gestion du courrier à l'hôtel Matignon.

Le projet de regroupement entre ces deux établissements publics doit apporter des garanties sur le devenir des personnels, le maintien de l'espace nécessaire.

On parle dans le cadre de sa rénovation du retrait d'un certain nombre de mètres carrés au Palais de la découverte et des moyens permettant aux 500.000 visiteurs annuels d'avoir accès aux expériences et démonstrations scientifiques accessibles à tous. Il faut aussi apporter des précisions sur les moyens qui seront dégagés pour financer sa restauration.

Comme vous l'avez indiqué, le Palais de la découverte a fait naître des vocations parmi des générations de jeunes scientifiques. Pierre-Gilles de Gennes, le prix Nobel qui a été aussi le directeur de l'E.S.P.C.I. avait coutume de dire que c'est en visitant le Palais de la découverte, qu'il avait trouvé sa vocation scientifique.

Nous partageons le souhait de voir perdurer cette vocation dans toute sa singularité. Il est important que les moyens qui ont permis au Palais d'assurer sa mission jusqu'ici demeurent dans l'intérêt des générations futures.

Donc, sur votre proposition, le Maire de Paris, interviendra une nouvelle fois, une troisième fois, auprès du Gouvernement, pour obtenir des garanties et des éclaircissements. Espérons que cette fois le courrier marchera mieux à Matignon.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u assorti d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u est adopté. (2009, V. 92).