Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2006, Voeu déposé par M. Daniel VAILLANT, adopté à l’unanimité au Conseil du 18e arrondissement, relatif à l’édification d’une stèle pour rendre hommage aux enfants juifs déportés du 18e arrondissement.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2006


 

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous examinons le v?u référencé n° 107 dans le fascicule relatif à l?édification d?une stèle en hommage aux enfants juifs déportés du 18e arrondissement.

Madame BOUYGUES, vous avez la parole.

Mme Claudine BOUYGUES. - Je voudrais rappeler que ce v?u a été adopté à l?unanimité par le Conseil du 18e arrondissement.

Vous le savez aussi, depuis 2001, la Municipalité parisienne et les mairies d?arrondissement rendent hommage aux enfants juifs de la Capitale qui ont été exterminés par les nazis.

Ainsi, dans le 18e arrondissement, plus de 700 enfants furent déportés vers les camps de la mort.

Nous arrivons avec l?association ?AMEJD? du 18e arrondissement à la fin de cet important travail de mémoire réalisé avec les établissements scolaires et l?ensemble de la communauté scolaire (enseignants, parents d?élèves, enfants).

Certains enfants qui, pour des raisons d?âge ou parce que leur famille avait été contrainte à la clandestinité, n?étaient pas ou plus scolarisés dans ces établissements, n?ont donc pas pu être repérés dans les registres. Nous souhaiterions qu?un hommage puisse leur être rendu de la même manière.

C?est la raison pour laquelle le Conseil du 18e arrondissement et son maire forment le v?u qu?une stèle soit érigée dans un jardin public du 18e arrondissement pour rappeler toute l?horreur de ces crimes nazis.

C?est la demande que je formule au Conseil de Paris.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Madame CHRISTIENNE, vous avez la parole.

Mme Odette CHRISTIENNE, adjointe. - Monsieur le Maire.

Tout d?abord, je voudrais souligner l?énorme travail des AMEJD de chaque arrondissement et saisir l?opportunité d?informer les membres de cette assemblée qu?un important ouvrage, ?Se souvenir pour construire l?avenir. Ils habitaient notre quartier?, a été réalisé par le comité de la rue de Tlemcen et sera présenté au public le 13 octobre à 15 heures 45, à la mairie du 20e arrondissement.

Pour ce qui est de la demande faisant l?objet du présent v?u, elle est, il faut le rappeler, la suite d?une procédure engagée de longue date, l?initiateur étant Léon ZYGUEL, président du comité de la rue de Tlemcen, dans le 20e arrondissement.

Comme suite à un vote favorable du Conseil de Paris, une plaque en mémoire des petits-enfants déportés non scolarisés a été installée le dimanche 28 novembre 2004 devant un arbre de Judée dans le jardin jouxtant la mairie du 20e arrondissement.

Le Conseil avait accordé une subvention de 3.815 euros au comité du 20e arrondissement à cet effet.

Par la suite, certains autres arrondissements ont souhaité qu?après l?apposition de plaques dans les écoles ils puissent implanter dans un des espaces verts de leur arrondissement une stèle en mémoire des tous petits-enfants déportés.

Lors des séances des 30 et 31 janvier 2006, conformément au v?u adopté par la majorité municipale du 3e arrondissement, le Conseil de Paris adoptait le v?u déposé par Pierre AIDENBAUM qui souhaitait ?qu?une plaque commémorative soit apposée dans le square du Temple ou tout autre lieu public approprié du 3e arrondissement, en mémoire des enfants juifs non scolarisés morts en déportation?.

L?AMEJD du 19e arrondissement souhaitait quant à elle l?implantation d?une stèle dans le parc des Buttes-Chaumont.

Il n?y a pas de raison qu?une réponse différente soit donnée aux v?ux concernant l?hommage à rendre aux enfants juifs déportés du 18e arrondissement.

Il faut par contre, me semble-t-il, laisser aux AMEJD qui n?ont pas encore matérialisé leur souhait de le faire au moment qui leur paraîtra opportun. Du reste, leur travail de mémoire dans les écoles n?est, dans certains arrondissements, pas terminé.

A titre d?exemple, le 20 octobre, des plaques seront apposées dans deux écoles du 15e arrondissement de Paris, non loin du site de l?ancien vélodrome d?hiver où furent parquées les victimes des grandes rafles des 16 et 17 juillet 1942.

Nous devons par ailleurs signaler qu?entre temps a été mise à l?étude l?édification d?un monument à la mémoire de l?ensemble des petits Parisiens juifs déportés, monument qui serait implanté dans l?allée des Justes longeant le mémorial de la Shoah.

Une telle décision pourrait influer sur le choix des autres AMEJD et de certaines mairies d?arrondissement.

En conclusion, j?émets un avis favorable pour qu?une stèle puisse être érigée dans un jardin du 18e arrondissement à déterminer.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, ce v?u assorti d?un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le voeu est adopté. (2006, V. 332).