Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2006, Vœu déposé par le groupe M.R.C. relatif à l’attribution du nom de Pierre Dabezies à un lieu du 13e arrondissement.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2006


 

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons maintenant au v?u référencé n° 50 dans le fascicule concernant l?attribution du nom de Pierre Dabezies à un lieu du 13e arrondissement.

Madame TAÏEB, vous avez la parole.

Mme Karen TAÏEB. - Pierre Dabezies a toujours incarné le gaullisme de gauche avec panache et talent.

Engagé dans la Résistance, malgré la réprobation de son milieu d?origine, à 17 ans, ayant rejoint Londres à 18 ans et participé aux parachutages britanniques pour libérer la France, diplômé de l?école militaire de Coëtquidan, docteur en droit, agrégé de droit public et de sciences politiques, Pierre Dabezies a servi en qualité d?officier parachutiste des troupes de marine sur divers théâtres d?opération, de 1944 à 1967.

Durant la période de la décolonisation, il s?était solidarisé, en 1957, dans ?l?Express?, avec le Général de la Bollardière, qui dénonçait les tortures en Algérie.

Docteur en droit, agrégé de droit public et de sciences politiques, il entama en 1967 une carrière universitaire. Assistant à la faculté de droit de Paris, de 1967 à 1969, maître de conférence à l?Institut d?études politiques de Paris, de 1967 à 1974, il a exercé également les fonctions de Directeur de l?Information et des Relations publiques au Ministère de l?Education nationale en 1970, puis de professeur à l?université de Paris I, à l?Institut d?études politiques de Paris et à l?Ecole nationale d?Administration.

Elu Conseiller de Paris en 1977, au titre du premier secteur de Paris, 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements, il a siégé à l?assemblée parisienne jusqu?en 1983.

Elu, en 1981, député, avec Pierre SCHAPIRA pour suppléant, Président de la Fédération des Républicains de Progrès, il fut par la suite ambassadeur au Gabon, de 1982 à 1987, avant de siéger au Conseil supérieur de la Magistrature entre 1987 et 1991.

Chargé de mission en 1989 auprès de Jean-Pierre CHEVÈNEMENT, alors ministre de la Défense, il a présidé la Fondation pour les Etudes de Défense nationale, de 1989 à 1993, et siégé en tant que membre titulaire à l?Académie des Sciences d?outre-mer, en 1991.

Enfin, de 1996 à 2000, Pierre Dabezies a exercé les fonctions de conseiller de Jean-Pierre CHEVÈNEMENT, ministre de l?Intérieur.

Pierre Dabezies était grand officier de la Légion d?Honneur, croix de guerre et croix de la valeur militaire.

En son nom personnel et au nom du Conseil de Paris, le Maire de Paris, Bertrand DELANOË, lors du Conseil du 9 décembre 2002, a tenu à, je cite, ?saluer avec respect et admiration l?ancien membre des forces françaises libres, engagé toute sa vie au service de la France. Il laissera à tous ceux qui l?ont connu le souvenir d?un homme de conviction, de caractère, à la forte personnalité extrêmement attachante?.

A cette occasion, le Maire de Paris a exprimé le souhait d?attribuer le nom de Pierre Dabezies à un lieu de Paris.

Le 13e arrondissement paraît le plus approprié pour accueillir cette proposition. En effet, la Z.A.C. ?Rive gauche?, abritant un grand ensemble universitaire, domaine dans lequel s?est illustré Pierre Dabezies, dispose encore de rues sans dénomination.

Depuis bientôt quatre ans, des élus de la majorité et de l?opposition du Conseil d?arrondissement, l?une et l?autre comptant d?anciens élèves de Pierre Dabezies, se sont exprimés conjointement pour soutenir fortement cette initiative.

Considérant le caractère exemplaire de la vie de Pierre Dabezies, considérant le souhait émis en décembre 2002 par le Maire de Paris, considérant que le 13e arrondissement est le lieu le plus approprié pour une telle attribution, le Conseil de Paris émet le v?u que le nom de Pierre Dabezies soit attribué à un lieu du 13e arrondissement.

Je vous remercie.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Monsieur CAFFET, vous avez la parole.

M. Jean-Pierre CAFFET, adjoint. - C?est un avis favorable, bien entendu, dès lors que la Municipalité et le maire du 13e arrondissement sont d?accord pour honorer Pierre Dabezies sur leur territoire.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Je mets aux voix le v?u.

Bien, Monsieur BLET, je vous donne la parole pour une explication de vote.

M. Jean-François BLET. - Je demande une explication de vote très brève.

J?ai bien connu Pierre Dabezies et j?étais un de ses amis. J?ai même fait curieusement mai 68 avec lui ; on n?était pas toujours du même côté de la barricade.

Je tiens à lui rendre hommage pour ce qu?il a représenté pour notre génération, par ses prises de position contre la torture pendant la guerre d?Algérie. C?est celui qui a sauvé, en quelque sorte, l?honneur d?une certaine idée de la France.

Il a été effectivement le seul officier supérieur, avec la Bollardière, à dénoncer la torture, à démissionner de l?armée et à dire qu?il n?avait pas combattu les nazis au sein de la France libre pour pratiquer les mêmes méthodes.

A l?heure où ce débat resurgit malheureusement dans le monde dit libre occidental, avec les propositions de Bush visant à légitimer la torture entre les mains de la C.I.A., je pense qu?avec cet hommage que nous devons lui rendre nous devons garder présente à l?esprit l?action qui a été la sienne.

Ensuite, ce fut effectivement un brillant universitaire, un brillant ambassadeur, et que grâce lui soit rendue.

Merci.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le v?u assorti d?un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le voeu est adopté. (2006, V. 327).