Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe M.R.C. relatif à la promotion de la plateforme logicielle “Lutèce” pour une économie durable et solidaire dans la société de l’information.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2006


 

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous arrivons maintenant au v?u référencé n° 3 dans le fascicule déposé par le groupe du Mouvement républicain et citoyen relatif à la plateforme logicielle ?Lutèce? pour une économie durable et solidaire dans la société de l?information.

Mme BACHE va interroger Mme AUFFRAY.

Mme Marinette BACHE. - En 2001, lors du changement de majorité, un groupe de travail dans lequel d?ailleurs s?est particulièrement investi l?élu M.R.C. du 2e arrondissement, Jean-Christophe FRACHET, s?était constitué pour réfléchir à ce que pourraient être les sites Internet d?arrondissement et à la technologie à utiliser. A la suite de ce travail, la Ville de Paris a fait le choix du logiciel libre permettant de partager ce logiciel, payé par l?argent public, avec tous les internautes.

Aucun programme en logiciel libre ne répondait alors à la demande. Les services de la Ville ont donc développé une plateforme logicielle permettant de relier les nombreux sites Internet et Intranet de la collectivité, plus de 60 à ce jour. Ce programme s?appelle ?Lutèce?.

?Lutece?, logiciel libre, c?est donc à la fois la liberté de pouvoir copier le programme et de s?en servir comme on veut, l?égalité de tous à la programmation car il est possible de voir le code informatique et donc de le modifier, ce qui n?est pas le cas pour les logiciels commerciaux classiques. C?est aussi la préférence accordée à la notion de service plutôt qu?au tout commercial.

Cet acte politique fort, le M.R.C. s?en félicite. La qualité du programme ? Lutece ? et la pertinence de la démarche en font une plateforme utilisée par de nombreuses collectivités mais également par des entreprises, des organisations prestigieuses, aussi bien en France qu?à l?étranger. Je me félicite, au moment où la mode est à mépriser, même à dévaloriser les initiatives publiques, de la réussite de cette prestation municipale.

Cependant, nous le savons, la qualité ne suffit pas toujours. Malgré son excellente qualité, la pérennité et la future adaptabilité par son évolution de ce logiciel ne seront assurées que si ce même logiciel trouve de nombreux utilisateurs, c?est-à-dire en fait s?il est connu.

Le groupe des élus M.R.C. souhaite que par le vote de ce v?u, à l?occasion de la sortie de la nouvelle version du logiciel, la Ville de Paris mette en place une communication active et volontariste sur la plateforme ?Lutece? pour amplifier sa diffusion et assurer ainsi la pérennité de l?investissement dans cette plateforme parisienne. Cela permettrait également de participer à la mise en place, dans le secteur des nouvelles technologies de l?information et de la communication comme dans d?autres secteurs, d?une économie durable et solidaire. Notons par ailleurs que nous participerons ainsi au rayonnement de l?action parisienne dans le monde et que c?est une retombée que nous ne pouvons pas négliger.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci pour ces compliments. Mme AUFFRAY vous répond.

Mme Danièle AUFFRAY, adjointe. - Merci également. Je suis particulièrement sensible et touchée par l?intérêt du M.R.C. et des différentes personnes qui ont été citées pour l?effort de la Ville de promotion des logiciels libres y compris en son sein.

Je rappellerai que le logiciel libre Lutèce développé par la D.S.T.I., comme il a été dit, a été déposé à l?A.D.U.L.L.A.C.T., Association des développeurs et utilisateurs des logiciels libres de l?administration et des collectivités territoriales, après un vote dans ce sens du Conseil de Paris en mars 2005. Il est le socle technique de la quasi totalité des sites Internet et Intranet de la Ville.

Dans sa version 2, en cours de réalisation, comme il a été rappelé, ces fonctionnalités sont complétées et une amélioration est apportée concernant la gestion des documents et la gestion de la sécurité. La communauté des utilisateurs de Lutèce comprend à ce jour plus d?une cinquantaine de collectivités, Grenoble, Saint-Denis, Bobigny, la Fondation de France, etc.

Nous avons entrepris en effet un effort de promotion et l?importance dans un logiciel c?est qu?il soit échangé et enrichi. D?autres composants ?Lutèce? ont été reversés par des entités externes à la Mairie de Paris. Les contributions sont aujourd?hui réelles mais limitées, en effet notamment à cause d?une visibilité restreinte des utilisateurs extérieurs à la Ville sur l?évolution prévue de la plate-forme.

Rappelons néanmoins que plusieurs éléments ces deux dernières années ont donné des occasions de promotion : rencontre mondiale du logiciel libre à Dijon, en 2005, Paris capitale du Libre en juin 2006, qui a été une grande promotion faite à la Bourse du travail sur ce thème et mise en place de sites de démonstration à l?A.D.U.L.L.A.C.T. aussi en 2006, rencontres de sociétés de service de l?information et organismes publics souhaitant répondre avec ou implanter une solution Lutèce.

Nous y travaillons. La sortie de cette version 2.0 de Lutèce prévue en fin d?année constitue une étape importante qui peut donner l?occasion à la Ville de Paris de renforcer la communication sur l?intérêt de cette plate-forme.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - J?en déduis que l?avis de l?Exécutif est positif.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u assorti d?un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le voeu est adopté. (2006, V. 301).