Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2006, DPA 179 - Approbation du principe de réalisation des travaux de restructuration de la salle Hénaff et de ses annexes, Bourse du travail (3e) et des modalités de passation du marché de travaux correspondant. Voeu déposé par M. Pierre AIDENBAUM et adopté par le Conseil du 3e arrondissement, relatif à la réalisation des travaux de restructuration de la salle Eugène Hénaff et de ses annexes, Bourse du travail, annexe Eugène Varlin sise, 85, rue Charlot.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2006


 

M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du projet de délibération DPA 179 sur lequel un v?u référencé n° 9 dans le fascicule a été déposé par M. Pierre AIDENBAUM et adopté par le Conseil du 3e arrondissement : approbation du principe de réalisation des travaux de restructuration de la salle Eugène Hénaff et de ses annexes, Bourse du travail, Paris 3e, et des modalités de passation de travaux correspondantes.

Je donne la parole à Mme GÉGOUT.

Mme Catherine GÉGOUT. - Il est envisagé d?engager des travaux de restructuration de la salle Hénaff à la Bourse du travail, à partir de décembre 2006, et ce pour une durée de 12 mois. Nous approuvons tout à fait cette proposition qui permettra aux organisations syndicales de la Capitale de disposer d?un lieu de rencontre et d?échange dans ce bâtiment du 85, rue Charlot, qu?il convenait de réhabiliter.

Véritable patrimoine culturel et architectural, ce bâtiment est un lieu historique pour le monde du travail. Notre Capitale, qui a vocation à être une ville monde, ouverte, solidaire, mais aussi une capitale économique, se devait de permettre au monde du travail de disposer d?un équipement de grande qualité pour en accueillir les représentants parisiens, mais aussi européens et mondiaux.

Cette salle Hénaff est sous la responsabilité de la commission administrative de la Bourse du travail et les travaux décidés par notre Municipalité ne constituent en aucune façon une dérogation à ce statut. Notre Municipalité y est, je le sais, très attachée.

Je voudrais néanmoins attirer votre attention sur le v?u de notre collègue et maire du 3e arrondissement, Pierre AIDENBAUM. La participation à la vie de notre cité a été depuis 2001 fortement favorisée par la Municipalité, comme en témoignent de nombreux équipements dédiés à la vie associative mais aussi aux conseils de quartier. Devant la participation de plus en plus active des Parisiens à la vie de leur arrondissement, nous sommes naturellement en recherche d?une utilisation maximale de ces équipements.

C?est en ce sens que le v?u de nos collègues du 3e vise à disposer de créneaux horaires dans la salle Hénaff. Si le souci est évidemment tout à fait légitime, certaines ambiguïtés méritent d?être levées. Notre groupe pourrait, bien entendu, soutenir la démarche de notre collègue du 3e, sous réserve qu?en lieu et place des termes ?en concertation avec la commission administrative de la Bourse du travail?, il soit indiqué ?sous la responsabilité de la commission administrative de la Bourse du travail?. Il est important de rappeler que la gestion de cette salle est sous l?entière responsabilité de la Bourse du travail et qu?en aucun cas, nous ne pouvons y déroger.

Je vous remercie.

M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Merci.

Monsieur Pierre AIDENBAUM, vous avez la parole.

M. Pierre AIDENBAUM, maire du 3e arrondissement. - Je voudrais me réjouir que, enfin, cette salle soit réhabilitée. C?est une salle, comme l?a rappelé Mme GÉGOUT voici quelques instants, qui fait partie de l?histoire du monde du travail et il s?y est passé beaucoup de choses. Nous n?avons pas le temps de rappeler les événements importants du monde syndical qui ont eu lieu dans cette salle dont l?entrée, d?ailleurs, n?est pas rue Charlot mais boulevard du Temple.

Je suis donc heureux que, enfin, on puisse aboutir à cette réhabilitation, dans la mesure où elle n?était plus conforme d?un point de vue des normes de sécurité et ne servait quasiment plus depuis déjà plusieurs années.

Je dirai à Mme GÉGOUT que le groupe communiste du 3e arrondissement l?a voté telle qu?elle et que le mot ?concertation? avait même été demandé par M. Philippe STIERLIN, qui est le conseiller communiste de l?arrondissement.

?Sous la responsabilité?, ?en concertation?, je pense que les administrateurs de la Bourse du travail et les élus du 3e sont des gens responsables. Ce qui me paraissait important dans ce v?u, c?était de pouvoir, au moment où nous allons faire les travaux, signifier aux administrateurs de la Bourse du travail que nous avons un manque cruel de lieux, de salles dans le Centre de Paris, particulièrement dans le 3e arrondissement, que cette salle se situe à 5 minutes à pied de la mairie du 3e arrondissement et que, à la fois pour la mairie et pour le monde associatif, elle pouvait répondre à un certain nombre de besoins.

Je vous présente ce v?u et je vous propose, si vous voulez, pour aller dans votre sens, Madame GÉGOUT, de dire : ?sous la responsabilité et en concertation? ou alors ?en concertation et sous la responsabilité?. Je vous laisse le choix.

M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - On va laisser le choix à l?Exécutif de vous suggérer quelque chose !

M. SAUTTER a la parole.

M. Christian SAUTTER, adjoint, au nom de la 2e Commission. - L?Exécutif adore la démocratie sociale, donc je n?ai pas de difficulté.

Merci d?abord à Mme GÉGOUT et à M. AIDENBAUM d?avoir attiré l?attention sur ce projet. Je ne reprendrai pas ce qui a été dit. C?était une salle vraiment historique, de 850 places, qui était tombée dans un état de vétusté tel que les conditions de sécurité minimales n?étaient pas remplies pour que s?y tiennent des réunions.

Le Maire s?est engagé personnellement à ce que cette salle soit réhabilitée d?ici la fin de la mandature. Il en coûtera près de 3,6 millions d?euros ; il faut toujours citer quelques chiffres ! Les travaux vont commencer au mois de décembre et durer 12 mois. Nous sommes tous attachés à ce que les travaux soient menés à bon rythme.

Il y aura une organisation beaucoup plus souple, avec une salle modulaire permettant de réunir de 369 à 475 personnes et des petites salles indépendantes, ce qui permettra un usage beaucoup plus souple.

Le Maire du 3e arrondissement a déposé un v?u qui demande l?ouverture de cette salle à des activités de la mairie du 3e arrondissement et plus généralement à des activités de proximité.

Mme GÉGOUT a eu raison - c?est une fine juriste ! - de rappeler que le statut de la Bourse du travail, dont fait partie la salle Hénaff, a été défini par un décret du 3 avril 1970 qui en donne la gestion à la commission administrative placée à l?origine sous le contrôle du Préfet de Paris et maintenant sous le contrôle du Maire de Paris. Son article 2 dispose que la gestion est assurée par la commission administrative composée de délégués désignés par les organisations syndicales admises à la Bourse du travail.

Le Maire de Paris est chargé de la surveillance générale des annexes, de la garde et de la conservation des immeubles.

Je suis tout à fait d?accord avec les propositions qui ont été faites et je donne un avis favorable au voeu de M. AIDENBAUM dans les termes qu?il a lui-même proposés : ?émet le voeu que sous la responsabilité et en concertation avec la commission administrative du travail, certains créneaux, etc?.

Donc avis favorable en incluant l?amendement proposé par Mme GÉGOUT et M. AIDENBAUM.

M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le voeu ainsi amendé.

Qui est pour ?

Contre ?

Qui s?abstient ?

Le voeu amendé est adopté. (2006, V. 304).

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DPA 179.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2006, DPA 179).