Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche relatif au soutien aux salarié-e-s du magasin Monoprix-Roquette.

Débat/ Conseil général/ Juillet 2012


 

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Nous passons à l'examen de la proposition de v?u référencée n° 5 G dans le fascicule, déposée par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, relative au soutien aux salariés du magasin Monoprix-Roquette. La parole est à Mme Danielle SIMONNET, pour une minute.

Mme Danielle SIMONNET. - Là, il s'agit des salariés du magasin Monoprix-Roquette ; ce sont essentiellement des femmes, qui, en fait, n'en peuvent plus de travailler dans un magasin où elles sont en sous-effectifs constants, où les absents ne sont que rarement remplacés, où l'arbitraire anti-syndical domine, et gare à qui proteste, la directrice de choc est là pour veiller au grain.

Las, les salariés de ce magasin ont déclenché une grève depuis le mercredi 27 juin, ont même occupé le magasin depuis le samedi 30 juin ; ils ne revendiquent pas la lune, simplement le respect, à la fois des accords passés du mois de décembre 2011, où ils avaient déjà organisé une grève, le respect des personnes, le remplacement immédiat des salariés absents, l'arrêt des changements de rayons imposés.

A travers ce v?u, nous demandons, au nom du groupe Communiste et élu-e-s du Parti de Gauche, que le Conseil de Paris demande au Maire qu'il s'adresse à la direction du magasin Monoprix-Roquette, afin que les négociations entre les représentants du personnel et la direction puissent enfin aboutir dans le respect des salariés, du Code du travail et des accords antérieurs. Je vous remercie.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Merci.

La parole est à M. SAUTTER qui va vous répondre.

M. Christian SAUTTER, vice-président. - Madame la Présidente, chers collègues, sur ce dossier comme sur les dossiers antérieurs, l?Exécutif parisien est auprès des salariés en difficulté.

Je signale, d'ailleurs, j'ai oublié de le dire tout à l'heure, que les salariés d'"eBizcuss" sont dans la tribune et sont venus assister à nos débats.

Pour revenir au Monoprix de la Roquette, on est là dans une situation de blocage complet, d'absence de dialogue social, et je crois que le v?u est pleinement justifié et devrait être voté.

Ce qui est demandé simplement par le Conseil de Paris, lorsque ce v?u aura été adopté, c'est que le minimum de dialogue social et d'application du droit du travail se fasse dans ce magasin où les salariés, malgré leur C.D.I., sont soumis à des pressions tout à fait considérables et des conditions de travail difficiles. Avis favorable.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Très bien.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, assortie d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2012, V. 33 G).

Elle est adoptée à la majorité, très large majorité.