Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2006, DU 102 - Attribution de la dénomination “place Jean Gabin” à un espace situé dans le 18e arrondissement de Paris.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2006


 

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons maintenant à l?examen du projet de délibération DU 102 : attribution de la dénomination ?place Jean Gabin? à un espace situé dans le 18e arrondissement.

Mme de CLERMONT-TONNERRE a la parole.

Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE. - Merci, Monsieur le Maire.

Monsieur le Maire, mes chers collègues, je voudrais tout d?abord me réjouir de la venue de ce projet de délibération devant notre Assemblée tout en regrettant le retard avec lequel il nous est présenté. Vous vous souvenez sans doute, Monsieur le Maire, que nous avions adopté en février 2004, un v?u par lequel notre Assemblée souhaitait rendre hommage à Jean Gabin, en attribuant son nom à une rue, une place ou un espace vert dans notre Capitale. Je vous rappelle que cette année-là, nous célébrions le centenaire de la naissance de cette illustre figure, qui a marqué le cinéma français d?une exceptionnelle empreinte et dont le nom est resté lié à tant de films mythiques.

Nous pensions alors que vous auriez eu à c?ur de fêter ce centenaire en présentant à notre Assemblée dès 2004 le projet de délibération attendu et je m?étonne que ce v?u ait tant tardé à se concrétiser. Ce retard n?est malheureusement pas un cas isolé, car vous vous souvenez sans doute aussi, Monsieur le Maire, de cette séance du 20 octobre 2003 au cours de laquelle notre Conseil a adopté un v?u déposé par Philippe GOUJON et les élus du groupe U.M.P., proposant l?attribution de la dénomination ?9 novembre 1989, chute du mur de Berlin?, pour une place parisienne.

Un an après, en novembre 2004, alors que nous venions de célébrer le 15e anniversaire de la chute du mur, mon collègue Philippe GOUJON s?était étonné que la Ville n?ait toujours pas tenu ses engagements.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Il s?agit de Jean Gabin ici !

Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE. - Cela ne m?empêche pas d?intervenir sur le retard avec lequel les voeux...

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Si, parce que ce n?est pas le sujet. Les interventions doivent porter sur les projets de délibération.

Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE. - Je poursuis. A ce moment-là, tenez vos engagements !

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - La preuve, ils sont tenus, puisque vous avez le projet de délibération.

Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE. - Depuis cette date, rien n?a bougé, en dépit des propositions que vous nous aviez faites pour donner cette dénomination à la place de la Porte de Versailles.

J?ajoute, Monsieur le Maire, que je ne comprends pas bien pour quelle raison notre Municipalité tarde tant à honorer ce v?u, alors que nous allons prochainement commémorer le 17e anniversaire, cette fois, de la chute du mur. Quelle réponse allez-vous nous donner ?

Nous direz-vous que la floraison de propositions de dénominations déposées dans cette enceinte génère des embouteillages dans les services ? Nous direz-vous que le rythme de réunion de la Commission de dénomination des sites ne permet pas de procéder à l?examen de toutes les demandes, à moins que vous ne considériez qu?il y ait des v?ux à deux vitesses, à l?image de ce que nous avons vu ce matin lors du débat assez vif que nous avons eu autour du jardin Marie Trintignant.

Merci.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Monsieur CAFFET, vous avez la parole.

M. Jean-Pierre CAFFET, adjoint, rapporteur. - Je ne vais pas répondre sur le même ton que Mme de CLERMONTTONNERRE, ton auquel je commence à être habitué maintenant, c?est-à-dire un ton vindicatif, véhément, de mise en demeure, de mise au pied du mur ! Tout cela est parfaitement dérisoire, Madame de CLERMONT-TONNERRE.

Ce que je constate?

(Mouvements de protestation sur les bancs du groupe U.M.P.).

Vous connaissez ma position sur le mur, enfin !

Il n?y a pas que Mme de CLERMONT-TONNERRE qui essaye de mettre au pied du mur ! Monsieur FLORES, vous en savez quelque chose.

Je ferme cette parenthèse.

Vous êtes plus intéressée par le mur de Berlin que par Jean Gabin, c?est dommage pour Jean Gabin. C?est comme cela !

Qu?est-ce que je peux vous dire sur l?engagement qui n?a pas été respecté ? Je ne sais pas si, dans le v?u, il était inscrit que le 30 septembre 2006, au plus tard, l?inauguration aurait eu lieu. Cela m?étonnerait !

(Mouvements de protestation sur les bancs du groupe U.M.P.).

C?était il y a trois ans ! Attendez ! Je peux vous citer également un certain nombre de v?ux, si vous voulez, qui attendent.

Je peux vous dire aujourd?hui, s?agissant du mur de Berlin qui vous tient tant à c?ur, et heureusement qu?il vous tient plus à c?ur qu?une rue de Kiev...

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Quand vous serez majoritaires, vous serez l?Exécutif, cela ira beaucoup plus vite, voilà !

M. Jean-Pierre CAFFET, adjoint, rapporteur. - Si vous voulez discuter entre vous, discutez entre vous !

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - On ne va pas y passer la journée, surtout !

M. Jean-Pierre CAFFET, adjoint, rapporteur. - S?agissant du mur de Berlin, voilà ce que je peux vous dire : renseignements pris, la Direction de l?Urbanisme est en train de rédiger le projet de délibération et j?espère que nous pourrons l?adopter en Conseil de Paris - je ne sais pas si ce sera à l?unanimité, on verra bien - d?ici la fin de l?année.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DU 102.

Qui est pour ?

Pas d?opposition ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2006, DU 102).