Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2006, DPJEV 160 - Attribution de la dénomination “Jardin Francis Lemarque” au jardin situé à l’angle de la rue du Charles Dallery et de la rue de la Roquette (11e).

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2006


 

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous arrivons à l?examen du projet de délibération DPJEV 160. Il s?agit d?attribuer la dénomination ?Jardin Francis Lemarque? au jardin qui est situé à l?angle de la rue Charles-Dallery et de la rue de la Roquette, dans le 11e arrondissement.

C?est le maire du 11e arrondissement, M. Georges SARRE, qui veut intervenir.

M. Georges SARRE, président du groupe du Mouvement républicain et citoyen, maire du 11e arrondissement. - Merci, Monsieur le Maire.

Chers collègues, je me réjouis, au nom de la municipalité du 11e arrondissement et du groupe M.R.C., que la Municipalité parisienne accède enfin à ma demande formulée depuis 2002 de donner le nom de Francis Lemarque à un square du quartier où il a vécu et qu?il a chanté.

Cela va être chose faite et le jardin du 90 rue de la Roquette, dans le quartier Bastille, portera donc son nom.

C?est une bonne décision qui rend hommage à un grand chanteur, un poète, un artiste de talent, à quelqu?un qui a diffusé l?image de Paris dans le monde entier et aussi à un résistant, un homme de progrès, armé de solides convictions républicaines et sociales.

Vous connaissez sans doute mon attachement à la défense de la chanson française, la vraie, celle qui dépasse les modes et transcende les générations, celle qui combine la mélodie et la poésie.

Pour moi qui ai eu le plaisir de connaître Francis Lemarque, je vous le dis, je considère qu?il en était l?un des plus éminents représentants. C?était, de surcroît, un homme très agréable, chaleureux et gouailleur, typiquement parisien et doté d?un énorme sens de l?humour.

Francis Lemarque, qui repose au cimetière du PèreLachaise, à quelques mètres d?un autre grand artiste qui fut son ami, Yves Montand, est né rue de Lappe, thème d?une de ses compositions les plus célèbres. Il a grandi dans le faubourg Saint-Antoine, enfant de l?immigration juive de l?Europe centrale, très vite devenu un authentique Parisien exerçant maints petits métiers qui existaient alors dans le Paris populaire. C?est cette ville qu?il a chantée, cette ville et son peuple de gens modestes. Parmi ses plus grands titres, il faut retenir justement ?A Paris? qui est peut-être sa plus célèbre chanson et qui est aussi une des plus belles jamais consacrées à notre Capitale et à l?amour.

Chacun connaît aussi ?Marjolaine?, ?Le temps du muguet? et ?Toi, tu ne ressembles à personne? dans lesquelles il a montré son grand talent de parolier et de musicien, servi par une voix comme on n?en trouve plus guère dans la chanson de variété.

Francis Lemarque savait aussi aborder la chanson engagée, d?une manière subtile mais qui parlait à des Français juste sortis d?une guerre mondiale pour entrer dans les guerres d?Indochine et d?Algérie. ?Quand un soldat? est, à cet égard, le témoignage d?une génération. Il n?avait oublié ni ses origines ni l?itinéraire de ses parents venus de Lituanie et qui eurent à subir, comme lui, les persécutions antisémites de 1940 à 1944, période durant laquelle il fut un résistant actif.

Francis Lemarque était une grande figure de la chanson française. Il connaissait parfaitement et aimait le 11e arrondissement. J?ai, avec mes collègues du 11e arrondissement, souhaité que lui soit rendu, le jour où officiellement nous donnerons son nom au square de la Roquette, l?hommage musical qu?il mérite, un hommage musical et en chanson auquel participera évidemment la famille qui s?est battue pour que sa mémoire soit honorée.

Chers collègues, je vous remercie.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Georges SARRE, pour cette touche de poésie.

Monsieur CONTASSOT, vous avez la parole.

M. Yves CONTASSOT, adjoint, au nom de la 4e Commission. - Pas de remarque particulière.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - M. CONTASSOT aime la poésie.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DPJEV 160.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2006, DPJEV 160).