Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe E.E.L.V.A. relatif aux antennes relais (6e).

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2012


 

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe, présidente. - Nous allons passer à l'examen du v?u référencé n° 49 dans le fascicule, déposé par le groupe E.E.L.V.A., relatif aux antennes relais (6e). Je donne la parole à M. Jacques BOUTAULT.

M. Jacques BOUTAULT, maire du 2e arrondissement. - J'ai été saisi par le collectif de la rue Lobineau, qui est inquiet de l'implantation d'une antenne relais Bouygues Télécom qui a été installée sur le toit d'un immeuble situé au numéro 5 de cette rue, et qui se trouve à proximité d'une crèche municipale, d?une halte-garderie, d'un conservatoire de musique, etc.

J'ai été saisi par cette association qui est légitimement inquiète des effets des antennes relais en particulier sur les cerveaux des jeunes enfants. On sait que cela peut conduire à des cancers, des lymphomes, etc., comme cela a été récemment démontré par l'O.M.S.

Le v?u demandait, dans l'attente que la charte soit signée entre la Ville et les opérateurs, que Bouygues sursoie à cette mise en service de cette antenne qui a été installée.

Entre-temps, la Ville a acté une charte avec les opérateurs. Cette charte, nous en débattrons. Néanmoins, elle propose de se limiter à un pic de 7 volts par mètre maximum, au lieu des 2 volts en moyenne de la précédente charte. Le gain n'est semble-t-il pas très évident, d'autant que les écologistes demandaient 0,6 volt par mètre et que nous aurions aimé être mieux associés dans la mesure où les conclusions de l'expérimentation des antennes à 0,6 volt par mètre mises en place dans le 14e arrondissement ne nous sont pas parvenues. Nous en discuterons lors du prochain Conseil de Paris, si j'ai bien compris. Dans cette attente, le v?u est retiré. Je vous remercie.