Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par les groupes E.E.L.V.A. et Communiste et élus du Parti de Gauche relatif au recrutement de professeurs de la Ville. Vœu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2012


 

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe, présidente. - Nous passons à l'examen des v?ux référencés n° 53 et n° 53 bis dans le fascicule, déposés par les groupes E.E.L.V.A. et Communiste et élus du Parti de Gauche et l'Exécutif, relatifs au recrutement de professeurs de la Ville de Paris.

Je donne la parole à Sylvain GAREL, pour une minute.

M. Sylvain GAREL. - Merci, Madame la Maire.

Effectivement, c'est un sujet qui a déjà à plusieurs reprises agité notre assemblée et agité aussi l'extérieur de notre assemblée, parce que lors des précédentes semaines, et encore hier, des P.V.P. étaient dans la rue pour montrer leur inquiétude quant au futur de leur profession.

Ces P.V.P. sont effectivement une exception parisienne, mais une exception très utile aux élèves de nos écoles, puisqu'ils permettent qu'il y ait davantage de cours d'arts plastiques, de sport et de musique, et surtout des cours faits par des gens qui sont des spécialistes de ces questions, ce que ne sont pas toujours les instituteurs, les institutrices - les professeurs des écoles, comme on dit maintenant - qui sont dans les classes de nos élèves.

Je pense qu'il est important de faire en sorte que ces P.V.P. soient toujours en nombre suffisant devant nos élèves. C'est le sens du v?u que nous avons déposé au nom des groupes Communiste et Parti de Gauche et du groupe "Europe-Ecologie-Les Verts" et nous souhaitons qu'il y ait un engagement ferme de notre Ville pour que ces P.V.P. soit recrutés de manière suffisante lors des prochains concours.

Nous avons remarqué qu'il y aurait un nouveau concours, ce qui est déjà une très bonne chose. Mais pour l'instant, les engagements en termes de chiffres sont très limités. Nous aimerions avoir plus de précisions et un engagement un peu plus fort de notre collectivité. Je vous remercie.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe, présidente. - Pour vous répondre, je donne la parole à Mme Maïté ERRECART et pour présenter aussi le v?u de l'Exécutif.

Mme Maïté ERRECART, adjointe. - Je pense que dans le débat qui a eu lieu ce matin à propos de la rentrée scolaire 2012, il est apparu l'attachement de la collectivité à ce que chaque enfant qui est accueilli dans les établissements parisiens le soit dans des conditions favorables à son épanouissement et sa réussite. Notamment les déclarations de Colombe BROSSEL ont dû vous rassurer sur ce point. Il est clair que les professeurs de la Ville de Paris contribuent directement à cet engagement, puisqu'ils viennent compléter l'enseignement dispensé par les instituteurs par des activités spécialisées dans les matières artistiques, musicales et sportives. C'est la raison pour laquelle, lorsque nous avons reçu les représentants des P.V.P. avec Colombe BROSSEL, nous leur avons d?abord rappelé que nous avons aligné le statut des P.V.P. et leur rémunération sur celui des professeurs des écoles en décembre dernier, afin de faire valider la sélectivité de leur concours et le haut niveau de leur formation. Ils sont maintenant recrutés au niveau Master.

Par ailleurs, nous avons conclu qu'il y aurait dix postes offerts lors des prochains concours qui vont avoir lieu en février prochain, à savoir cinq en arts plastiques et cinq en musique.

Ce que nous leur avons dit aussi, c'est que nous étions très attentifs au projet du Gouvernement, à la concertation qui est en cours sur la question des rythmes scolaires car ce sera sans doute l'occasion pour la Ville de Paris de revisiter les dispositifs qui sont en place, tant sur le temps scolaire, périscolaire et extrascolaire.

Ce que nous leur avons dit enfin, c'est que, bien entendu, tous les acteurs concernés : communauté éducative, représentants de tous les personnels ?uvrant dans le milieu, dont évidemment les représentants des P.V.P., mais aussi les maires d'arrondissement et les associations feraient partie de cette large concertation que nous ouvririons dès que nous serions plus au clair sur les conclusions de la concertation qui est en cours et lorsque la loi sera votée. Dans cet esprit, je vous propose au nom de l'Exécutif d'adopter le v?u n° 53 bis qui indique que "la Ville de Paris continue à recruter des P.V.P. nécessaires afin que les activités sportives et artistiques continuent de trouver toute leur place dans le cadre rénové de l'accueil des enfants dans le temps scolaire, périscolaire et extrascolaire et que la concertation approfondie qui sera conduite dans les prochains mois par la Ville prenne bien en compte les préoccupations des professeurs de la Ville de Paris comme celles des autres agents de la Ville".

Voilà le v?u que je soumets à votre vote.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe, présidente. - Merci, Madame ERRECART.

Monsieur GAREL, acceptez-vous le v?u n° 53 bis de l'Exécutif ?

M. Sylvain GAREL. - Le groupe, après concertation, accepte de retirer notre v?u au profit du v?u de l'Exécutif.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe, présidente. - Je mets aux voix le v?u n° 53 bis?

Il y a une explication de vote ? Excusez-moi. Monsieur MENGUY ?

M. Jean-Baptiste MENGUY. - Madame la Maire, ce v?u du groupe des "Verts" est vraiment un constat d?échec de la politique qui est menée par la Ville de Paris.

Pour qu'on ait un v?u comme cela de l'un des partis associés à la majorité municipale, il faut qu'il y ait eu quand même un sacré dégât qui ait été fait par l'Exécutif au sein des professeurs de la Ville de Paris.

Nous aurions voté le v?u n° 53 initial, parce qu'un v?u comme celui-là qui demande la création de postes à l'Exécutif municipal, après toutes les leçons qu'on s'est pris pendant cinq ans, franchement, on n'allait pas bouder notre plaisir.

Le v?u n° 53 bis vient se substituer avec un certain nombre d'approximations et de choses fausses, notamment la première phrase.

Je note d'ailleurs que, quand vous faites un v?u bis que vous reprenez à un parti de la majorité, vous n'oubliez pas de signaler que c'est sur proposition du groupe E.E.L.V.A., mais quand vous faites le coucou avec l?U.M.P? Nous aussi on le demande, Président GAREL, sauf que manifestement l'ouïe à l'oreille droite est plus développée que l'ouïe à l'oreille gauche de vos collègues de l'Exécutif. Ce n?est pas grave, c?est comme cela, cela se soigne. Mais, en tout état de cause, comme nous ne partageons pas les constats d'autosatisfaction du v?u présenté, considérant que la Ville de Paris développe un projet éducatif où les activités artistiques et sportives ont toute leur place (ce sont de belles déclarations), nous nous abstiendrons sur ce second vote et regarderons avec beaucoup de malice l'Exécutif parisien justifier la future disparition des professeurs de la Ville de Paris qui, disons-le, est de toute façon dans les tuyaux depuis quelques mois.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de v?u déposé par l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ? Abstentions ? Le projet de v?u est adopté. (2012, V. 155).