Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe U.M.P.P.A. relatif au devenir des anciens bains-douches Castagnary.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2012


 

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe, présidente. - Nous allons passer maintenant à l'examen du v?u référencé n° 39 dans le fascicule, déposé par le groupe U.M.P.P.A., relatif au devenir des anciens bains-douches de Castagnary (15e).

Je donne la parole à Mme Ghislène FONLLADOSA, pour une minute, pour expliquer les tenants et les aboutissants de son v?u.

Mme Ghislène FONLLADOSA. - Merci, Madame la Maire.

En 2011, notre Conseil a voté la fermeture des bains-douches Castagnary, équipement transféré à la mairie du 15e. Par courrier du 11 juillet 2011, le maire du 15e a indiqué à la Directrice de la Jeunesse et des Sports qu'il entendait que cet équipement reste transféré à la mairie du 15e. Cet équipement a été d'ailleurs bien inscrit dans la liste 2012 des équipements transférés au 15e. Il est donc surprenant, ou plutôt je devrais dire intolérable, que le maire du 15e ait appris par la presse cet été que la Ville avait décidé du devenir de cet équipement au mépris de la réglementation des équipements transférés. L'objet de notre v?u n'est pas fondé sur un quelconque rejet de l'installation de collectifs d'artistes dans le 15e. Nous avons soutenu l'installation du collectif "Jour et Nuit Culture" rue Saint Charles dans les locaux de la Ville. Nous soutiendrons encore son maintien dans le 15e à l'issue de son bail précaire fin 2012.

Par le vote de ce v?u, mes chers collègues, vous remettrez bon ordre dans le respect des responsabilités du maire du 15e. Il poursuivra la concertation locale engagée avec les acteurs locaux pour que cet équipement profite à ce quartier du 15e notoirement déshérité et profite particulièrement aux artistes du 15e notoirement abandonnés par la Ville et par Mme HIDALGO, la Première adjointe.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe, présidente. - Je donne la parole à M. Bruno JULLIARD pour vous répondre.

M. Bruno JULLIARD, adjoint. - Merci, Madame la Maire.

D'abord, à la lecture de votre v?u et suite à votre intervention, je confirme que le bâtiment des anciens bains-douches rue Castagnary est inscrit à l'inventaire de la mairie du 15e arrondissement. Je rappelle, par ailleurs, que les inscriptions à l?inventaire des arrondissements ne sont évidemment jamais définitives et dépendent des projets et des priorités pour chaque territoire et à l'échelle parisienne, en dialogue et en échange avec les maires d'arrondissement ; et ce sera le cas pour le devenir définitif de cette parcelle.

Je prends acte qu'un projet est soutenu par la mairie du 15e, qu'il fait l'objet d'une réflexion.

Je rappelle tout de même, mais vous avez l'air vous-même de le constater puisque c'est aussi présent dans votre v?u, qu'aucun projet sur cette parcelle n'a fait l'objet d'une inscription au P.I.P.P. actuel, pas plus que pour le prochain P.I.P.P., et une discussion devra s'engager pour voir ce que nous inscrivons au prochain P.I.P.P.

P.I.P.P. qui, d'ailleurs, n'est pas connu et construit à ce jour. Et le maire du 15e arrondissement n'a rien appris dans la presse sur le devenir définitif de ce lieu, mais, en effet, sur une possibilité de logement, dans le domaine intercalaire, d'un collectif. Comme vous le savez, c'est une politique de la Ville suite à un v?u émis en octobre 2009 : lorsqu?il n'y a pas d'occupation du site, ce qui, je le crois, à ma connaissance en tout cas, est le cas aujourd'hui, les bâtiments vides ont vocation à faire partie de ce domaine intercalaire pour pouvoir y loger, de manière temporaire, des espaces de création au bénéfice des collectifs d'artistes. D?ailleurs, il y a de nombreux exemples qui témoignent du succès de cette démarche, y compris dans le 15e, je crois, en ce qui concerne le collectif "Jour et Nuit Culture" que nous avons relogé rue Saint Charles dans votre arrondissement.

Compte tenu des locaux vacants de la rue Castagnary, nous réfléchissons, en effet, à proposer un bail précaire à un collectif d'artistes. La décision n'est pas définitive. Vous faites vous-même état d'un certain nombre de rumeurs. C?est vrai que nous avançons sur cette hypothèse. Nous souhaitons nous retourner vers vous pour échanger sur le relogement du collectif "La Main" qui fait un travail de grande qualité, reconnu d?ailleurs, je crois, par tous les élus du 17e arrondissement et qui devra à moyen terme quitter les locaux qu'il occupe.

Je sais d?ailleurs que la mairie du 17e souhaiterait pouvoir le garder dans son arrondissement. Nous pourrons échanger là-dessus. En tout cas, ce qui est certain, c'est que la piste des Bains douches, de fait, existe puisque les Bains douches ne sont aujourd'hui pas occupés et ont vocation à faire partie de ce domaine intercalaire.

Je souhaite donc qu'une concertation s'engage avec les élus et la mairie du 15e arrondissement, plus largement le conseil de quartier et les collectifs concernés, afin d'étudier la possibilité de proposer le relogement de ce collectif. Je sais aussi d?ailleurs que nous aurons bientôt un sujet d'actualité avec l'autre collectif que j'ai cité à l'instant, "Jour et nuit culture" dans le 15e arrondissement, puisque rue Saint-Charles, dans les mois qui viennent, nous devrons également libérer des locaux concernés. Pourquoi pas, par exemple, travailler au relogement des deux collectifs sur le site Castagnary puisque je crois savoir qu'il y a un étage, en tout cas deux étages disponibles. Et si nous faisons quelques travaux de sécurisation du lieu, ils peuvent tout à fait accueillir ces collectifs. Toujours est-il que, en ce qui concerne l'occupation précaire des Bains douches, rien n'est décidé. Et je vous propose, si vous le souhaitez, de retirer votre v?u pour que nous engagions dans les plus brefs délais un échange entre la Direction des affaires culturelles, la mairie concernée et mon cabinet, pour trouver une solution qui nous agrée, vous et nous.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe, présidente. - Monsieur GOUJON, vous souhaitiez faire une explication de vote, mais je voulais avant savoir si vous retiriez votre v?u.

M. Philippe GOUJON, maire du 15e arrondissement. - Non, l'affaire est trop grave. C'est vrai, il y a une légère avancée de M. JULLIARD qui reconnaît enfin que cet équipement est un équipement transféré. D'ailleurs, je lui avais amené la liste d'inventaires du 15e arrondissement au cas où. L'équipement est inscrit à cet inventaire. Il le reconnaît mais il demande une concertation.

Mais, cette concertation, il ne tenait qu'à lui de l'engager avant les déclarations qu'il a émises dans la presse concernant ce collectif d'artistes, sur lequel je ne me prononce pas d'ailleurs. Nous avons appris, pour ce qui nous concerne, qu'un collectif était prévu dans cet ensemble, par la presse et par une déclaration en conseil d'arrondissement d'une conseillère d'arrondissement socialiste qui, à ce que je sache, n'est pas mandatée pour informer le maire du 15e arrondissement de ce qui se passe dans les équipements transférés du 15e arrondissement. C'est absolument scandaleux ! Bravo la démocratie locale, bravo la concertation et bravo la transparence !

D'ailleurs, j'ajoute que la Ville sait très bien que nous avons engagé 69.000 euros de crédit sur notre propre état spécial d'arrondissement pour entretenir le site, jusqu'à ce qu'on lui trouve une affectation, ainsi qu?en crédits d'études. Et la DJS avec d'autres directions ont envisagé, avec notre soutien, un projet de sites multiactivité, de type centre d'animation dans un quartier qui en est totalement dépourvu. D'ailleurs, le volet programmation fait par la DJS est étudié, doit s'étendre sur 18 mois, etc., et le projet pourrait voir le jour en 2014-2015. Une fois que j'ai dit cela, bien sûr que nous acceptons cette concertation un peu tardive. Nous proposons aussi que le site soit affecté le temps des travaux pour un site multi-activité à un collectif qui est celui de la rue Saint-Charles et avec lequel nous entretenons d'excellents rapports.

Pourquoi ne pas étudier en même temps l'affectation d'une autre partie du bâtiment - il s'agit de bains douches et il y a beaucoup de travaux à faire quand même - au collectif "La Main" ? A condition que cela soit décidé ensemble, bien sûr, pour un équipement transféré, où le maire a tout de même une toute petite influence, j'espère encore ! Deuxièmement, à condition que la Ville s'engage à mettre en place ce site multi-activité à l'issue de l'occupation de ce bâtiment par ces deux collectifs.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe, présidente. - Monsieur JULLIARD, souhaitez-vous donner une précision avant de passer au vote ?

M. Bruno JULLIARD, adjoint. - Oui, une très rapide précision.

D'ailleurs pour me satisfaire que aujourd'hui M. le Maire du 15e arrondissement soutient le collectif "Jour et nuit culture", ce qui n'était pas tout à fait le cas, si l'histoire m'a bien été contée, quant à l'accueil de ce collectif dans le 15e arrondissement. Vous jugez que l'affaire est suffisamment grave pour maintenir votre v?u. Je constate surtout que, dans votre conclusion, nous sommes d'accord sur l'objectif et sur la méthode, mais l'affaire est suffisamment grave pour que vous mainteniez votre v?u. J'en prends acte, simplement vous avez tort de ne pas vouloir dissocier le relogement conjoncturel et temporaire de collectifs et le devenir définitif du site sur lequel absolument aucune décision n'est prise, ni celle que vous souhaitez et pas même une autre décision. Nous aurons le temps d'ici là d'avoir de nouveaux échanges.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe, présidente. - Je mets donc aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe U.M.P.P.A., assortie d'un avis défavorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.