Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2012 DVD 137 - Aménagement de l'avenue du Mahatma Gandhi entre le carrefour des Sablons et la route de la Muette (16e). Dépôt de toutes les demandes d'autorisation d'urbanisme relatives au projet.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2012


 

Mme Maïté ERRECART, adjointe, présidente. - Si vous le voulez bien, nous allons commencer en examinant le projet de délibération DVD 137 concernant l'aménagement de l'avenue du Mahatma Gandhi, dans le 16e.

La parole est à M. Yves CONTASSOT.

M. Yves CONTASSOT. - Merci, Madame la Maire.

Le projet qui nous est soumis consiste à re-calibrer l'avenue du Mahatma Gandhi en rétrécissant sa chaussée de 11 mètres à 7 mètres et en élargissant les trottoirs de 2 mètres à 4 mètres. Tout cela nous paraît effectivement aller dans la bonne direction : tout ce qui contribue à améliorer le confort des piétons et à réduire l'emprise, surtout à cet endroit, tout à fait excessive des véhicules va dans la bonne direction.

Il nous est également indiqué dans le projet de délibération que cet aménagement s'attache à respecter, non seulement le plan général d'aménagement du bois de Boulogne établi par le célèbre M. ALPHAND, mais également la charte d'aménagement durable du bois de Boulogne.

Je m'en félicite évidemment. J'aimerais néanmoins que l'on nous précise, de ce point de vue, dans quelle mesure le bénéficiaire de la concession mettra en ?uvre une des données, un des aspects pour nous important de la charte d'aménagement des bois qui vise à participer à la desserte des concessions à travers une prise de participation dans des dessertes collectives pour l'ensemble des concessions.

Autre élément, il nous est dit qu'il y aura plusieurs tranches de travaux et que la première, de manière tout à fait claire et transparente, sera financée par compte de tiers, payée par évidemment le bénéficiaire de la concession, c'est-à-dire la fondation Louis Vuitton à hauteur de 1 million d'euros toutes taxes comprises.

La question est quid de l'avenir ? Car il y aura au minimum, nous dit-on, deux tranches, mais rien n'est dit sur la deuxième, voire la troisième. Or, certains services de la Ville, certaines directions laissent entendre qu'on leur a d'ores et déjà demandé de prévoir le financement de ces travaux, ce qui nous paraîtrait pour le coup tout à fait discutable. Alors, on sait que le président de LVMH est en grande difficulté, qu'il envisagerait même, dit-on d'après certaines rumeurs, de devenir Belge pour s'en sortir financièrement. Mais alors, on se pose la question : est-ce que la première fortune de France, partant en Belgique, on nous demandera un jour de renommer l'avenue du Mahatma Gandhi en avenue Léopold 1er, premier roi des Belges, de manière à être en cohérence complète sur ce dossier.

Mme Maïté ERRECART, adjointe, présidente. - Merci.

La parole est à M. BARGETON.

M. Julien BARGETON, adjoint. - Je vous remercie. Et je remercie M. CONTASSOT d'avoir souligné que l'aménagement de cette avenue effectivement va pouvoir permettre de répartir l'espace public au profit des piétons et des cyclistes, en particulier grâce à l'élargissement du trottoir qui longe le bâtiment de la fondation et la réalisation de bandes cyclables ; c'est important que l'on équilibre lorsqu'on aménage l'espace public. Je vous confirme qu'il y a bien une participation à la desserte qui est totale, puisqu'elle coûte 1 million d'euros et que le million d'euros est pris en charge par la fondation. C'est un système de compte de tiers qui vient nourrir la section d'investissement en recettes de notre budget. Effectivement, le principe est que tout ce qui permet de desservir la fondation sera pris en charge par la fondation. Les phases ultérieures ne sont pas chiffrées précisément, mais je m'engage à revenir vers vous dès que nous aurons le chiffrage des phases ultérieures. En tout cas, il est bien, je pense, à la fois d'aménager de façon équilibrée l'espace public et en même temps de chercher des recettes pour la Ville dès lors que c'est possible. Merci beaucoup.

Mme Maïté ERRECART, adjointe, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 137.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2012, DVD 137).