Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe E.E.L.V.A. relatif à la Semaine du développement durable. Vœu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2012


 

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Nous passons à l'examen des v?ux référencés n° 69 et n° 69 bis dans le fascicule, déposés par le groupe E.E.L.V.A. et l'Exécutif, relatifs à la Semaine du développement durable.

La parole est à Mme FOURNIER.

Mme Danielle FOURNIER. - Merci.

Le développement durable, on pourrait dire que c'est aussi le développement responsable, et on peut, effectivement, tous agir de manière individuelle ou collective pour faire avancer cette question, et notamment en agissant sur notre alimentation et notre consommation de viande. C'est un des objectifs de ce v?u qui rappelle que les régimes carnés impliquent de grandes consommations en termes d'espace, aussi bien pour l'élevage que pour la production des aliments pour le bétail, et en termes d'énergie.

Ce v?u s'appuie aussi sur le succès des repas végétariens dans le 2e arrondissement de Paris.

Aussi, vu qu'il y a 26 millions de repas qui sont servis chaque année à Paris dans les cantines scolaires ou bien dans les restaurants de la Ville, nous pensons qu'il est important de, justement, impulser d'autres habitudes alimentaires.

C'est pourquoi nous demandons que lors de la Semaine du développement durable, des animations sur la promotion de l'alimentation végétarienne soient organisées dans les restaurants collectifs et que soit promu ce type de consommation responsable.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci.

La parole est à M. DUTREY.

M. René DUTREY, adjoint. - Voilà, par contre, un sujet qui participe totalement à atteindre notre objectif de - 30 % d'ici 2020, c'est-à-dire un objectif totalement Plan Climat. Effectivement, la restauration collective représente 18 % des émissions de gaz à effet de serre et la viande dans cette restauration collective est le principal pourvoyeur de gaz à effet de serre. Il y a effectivement moyen d'introduire des repas végétariens, tout en respectant parfaitement le groupe d'étude des marchés de restauration collective et nutrition, qui garantissent l'équilibre alimentaire des repas ; cela ne nous pose aucun problème de ce côté-là. On a vu dans l?expérience de la mairie du 2e arrondissement avec le repas hebdomadaire que cela fonctionnait et aussi pour le plaisir des usagers et des équipes enseignantes. Par contre, je demanderai un v?u de l'Exécutif pour élargir. Bien sûr, faire la promotion des repas végétariens, mais dans un souci de toucher une cible encore plus large, de pouvoir sensibiliser autant de gens, y associer également les effets positifs d'une alimentation moins riche en viande. Mais je crois vraiment que l'esprit du v?u initial est parfaitement respecté, la cible élargie, et je vous propose de l'adopter. Je vous remercie.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Le v?u n° 69, vous le retirez ?

Mme Danielle FOURNIER. - Nous allons retirer le v?u n° 69 et voter celui de l'Exécutif.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Arrangez vos bidons !

Mme Danielle FOURNIER. - C'est arrangé !

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - D'accord. Donc, vous retirez le v?u n° 69.

Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de v?u déposé par l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ?

Abstentions ?

Le projet de voeu est adopté. (2013, V. 161).