Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2012 DJS 232 - Subvention (802.250 euros) avec avenant à convention avec le "Paris Football Club" au titre de la saison sportive 2012-2013.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2012


 

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du projet de délibération DJS 232 relatif à l'attribution d'une subvention de 802.250 euros avec avenant à la convention avec le "Paris Football Club", au titre de la saison sportive 2012-2013.

La parole est à M. David ALPHAND, pour cinq minutes.

M. David ALPHAND. - Merci, Monsieur le Maire.

Il s'agit donc de cette convention annuelle avec le "Paris Football Club" pour un montant de 802.000 euros. Naturellement, nous nous prononcerons favorablement pour cette subvention en faveur du "Paris Football Club" qu'il faut encourager, qui mène une action vigoureuse, résolue et particulièrement appréciée des amateurs de football sur Paris, et depuis déjà de très nombreuses années. Néanmoins, je saisis cette opportunité, Monsieur VUILLERMOZ, pour vous interroger, d'une manière plus générale, sur la politique de la Municipalité parisienne à l'égard du ballon rond. Parce que votre stratégie en matière de football sur Paris, au-delà même de cette subvention au P.F.C., n'apparaît, c'est le moins que l'on puisse dire, pas très clairement. Et je veux en particulier parler du Parc des Princes et du Paris Saint-Germain. Je voudrais, Monsieur VUILLERMOZ, cet après-midi, vous donner l'opportunité de clarifier la stratégie de l'Exécutif municipal en la matière. Et vous allez certainement pouvoir saisir les trois perches que je vous tends, qui sont autant de questions auxquelles vous voudrez bien naturellement me répondre avec le plus de précision que vous pourrez. Première question. Elle porte sur l'enceinte du Parc des Princes. La France a présenté un dossier, retenu par l'U.F.A. en vue de l'organisation du prochain Championnat d'Europe des Nations en 2016. Parmi les stades retenus, le Parc des Princes, avec toutefois pour condition la rénovation, la modernisation et la mise aux normes de cette enceinte sportive, la mise aux normes imposée par l'U.F.A. Cette modernisation nécessite un certain nombre de travaux. Je vous avouerai, Monsieur VUILLERMOZ, que nous attendons depuis des mois et des mois l'engagement de ces travaux et, en tout cas, que le débat s'ouvre et qu'un projet de délibération soit présenté devant notre Conseil. Pour l'instant, nous n'en avons pas vu le début du commencement. Alors ma première question porte sur le calendrier de ces travaux, car le Championnat d'Europe des Nations 2016 s'approche. A quel horizon pouvons-nous espérer de votre part, Monsieur VUILLERMOZ, ce fameux projet de délibération qui intéresse beaucoup les amateurs de foot, non seulement à Paris mais en France ? Deuxième question. Elle porte sur la subvention, la subvention accordée au Paris Saint-Germain. Je pensais d'ailleurs que le président du groupe E.E.L.V.A. prendrait la parole, mais j'ai constaté qu'il s'était désinscrit. Je le sais très hostile à cette subvention et je voulais vous interroger, Monsieur VUILLERMOZ, sur les perspectives que vous souhaitez donner à cette aide auprès du Paris Saint-Germain et comment vous envisagez cette problématique, cet enjeu pour la saison 2012-2013 ? On sait, par ailleurs, les capitaux très importants qui sont désormais apportés par l'investisseur qatari. Comment la Ville de Paris se positionne par rapport à cette nouvelle donne pour le P.S.G. ? Troisième question, Monsieur VUILLERMOZ. Elle concerne le camp d'entraînement du Paris Saint-Germain, car au détour de la lecture de la presse, nous apprenons que le Paris Saint-Germain a lancé en quelque sorte une compétition pour sélectionner le lieu de son prochain camp d'entraînement. Le camp historique à Saint-Germain-en-Laye, le Camps des Loges, a déjà fait l'objet d'un certain nombre de dépenses et d'aménagements au cours des dernières années.

Or, ce terrain est un terrain de la Ville de Paris, d'où la compétence de l'Exécutif municipal. Je voulais vous demander cet après-midi quels sont les termes de l'accord que la Ville de Paris va proposer au Paris Saint-Germain pour l'inciter à rester au Camp des Loges. Ces trois questions sont tout aussi importantes les unes que les autres. Mais, naturellement on voit bien que derrière tout cela, derrière cette stratégie tout à fait incertaine que mène l'Exécutif municipal à l'égard du ballon rond, il y a un double risque. Le premier risque, c'est que Paris ne puisse pas accueillir la compétition du Championnat d'Europe des Nations en 2016. C'est un risque tout à fait important et bien réel. Et le deuxième risque, c'est de couper la Ville de Paris?

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Il faut conclure, Monsieur ALPHAND !

M. David ALPHAND. - ? de son lien traditionnel et historique avec le Paris Saint-Germain.

Alors, Monsieur VUILLERMOZ, si vous voulez bien nous rassurer sur ces différents points. Merci.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - La parole est à M. Jean VUILLERMOZ.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

Je n'ai pas fait d'études mais je crois qu'un professeur vous aurait dit que vous étiez hors sujet !

Soyons clairs, le Parc des Princes, je n'ai pas forcément à vous répondre. Moi aussi j'attends depuis des mois et des mois. Vous n'êtes pas sans savoir quand même qu'il y a eu un changement de statut du Paris Saint-Germain et qu'il y a eu un changement dans la direction. Evidemment, les orientations des uns et des autres ne sont pas tout à fait les mêmes.

Nous y travaillons. Nous y travaillons ardemment avec beaucoup de personnes ici à la Ville, et avec tous ceux qui sont intéressés à ce dossier. Je pense que d'ici avant la fin de l'année, peut-être vous aurez une réponse plus ferme et plus détaillée quant à la solution qu'on est en train d'essayer de trouver avec tous les interlocuteurs, pour évidemment faire en sorte, vous le savez, que l'Euro 2016 se tienne dans de très bonnes conditions, et aussi à Paris pour obtenir un maximum de matchs au Parc des Princes. Sur la subvention, vous avez simplement un mois d'avance. Ce sera l'occasion d'une délibération au prochain Conseil et je ne vais pas aborder ce qui se passera au prochain Conseil dans ce Conseil-ci.

Enfin, quand il s'agit du Camp des Loges, le site de l'entraînement actuel du Paris Saint-Germain, évidemment comme vous l'avez vu dans la presse, plusieurs municipalités ont fait des propositions au Paris Saint-Germain.

En ce qui concerne la Mairie de Paris, comme vous le savez, nous soutenons la proposition qu'a faite la municipalité de Saint-Germain-en-Laye sur les terrains qui, évidemment, appartiennent à la Ville de Paris. Voilà ce que je crois pouvoir vous dire aujourd'hui.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Merci. Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DJS 232.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2012, DJS 232).