Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

192 - QOC 2004-408 Question de M. Serge BLISKO, Mme Anne-Christine LANG, M. Jérôme COUMET et des membres du groupe socialiste et radical de gauche à M. le Préfet de police sur la décision prise de mettre la rue Albert en double sens (13e)

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2004


Libellé de la question :
"Dans un courrier daté du 28 mai 2004, vous nous informez de votre volonté de mettre la rue Albert dans le 13e arrondissement en double sens de circulation.
Je vous rappelle les raisons de notre opposition à cette décision :
- La rue Albert se situe dans un quartier très résidentiel à forte concentration d'habitations, au centre du futur quartier vert Château-des-Rentiers. La circulation et la vitesse automobile devront par conséquent y être limitées.
- Si la rue Albert est en double sens, la mise en sens unique de la rue de Patay (dans le cadre du Mobilien 27) va engendrer un fort report de circulation (Albert deviendra un itinéraire "malin").
- La rue Albert supporte actuellement un trafic de 110 véhicules/heure de pointe. Elle est totalement inadaptée à un fort trafic.
- Par ailleurs, cela va créer d'importantes nuisances (klaxons, gyrophares, pollution...).
Enfin, trois écoles maternelles et élémentaires se situent à proximité (rue du Château-des-Rentiers) et une crèche à ouvert en 2003 rue Jean-Fautrier. 500 élèves fréquentent quotidiennement ces établissements. De nombreux enfants, même très jeunes, se rendent seuls à l'école par les deux rues piétonnes qui croisent la rue Albert (beaucoup n'ont que cette rue à traverser).
- Cette décision remet totalement en cause nos projets pour le quartier (quartier vert, Mobilien 27) et risque surtout de dégrader les conditions de vie et de sécurité des enfants et des riverains.
Pourriez-vous, Monsieur le Préfet, nous indiquer les raisons qui vous amènent à prendre une telle décision ? Par ailleurs, pourquoi est-elle prise sans aucune concertation avec la mairie d'arrondissement et les riverains ?"
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Comme j'ai eu l'occasion de le préciser à l'occasion de précédentes séances du Conseil de Paris, l'installation de services de la Préfecture de police dans le bâtiment situé 71, rue Albert, à Paris 13e, qui doit avoir lieu en septembre prochain, a été décidée afin de regrouper, de manière fonctionnelle, les compagnies de circulation et de sécurité routière et ainsi fournir des locaux plus adaptés aux missions exercées par ces services.
A cet égard, afin de permettre à ces personnels d'exercer leurs missions dans des conditions optimales, il avait été envisagé dans un premier temps de mettre en double sens de circulation la rue Albert dans sa totalité.
Néanmoins, pour tenir compte en particulier des craintes qui se sont exprimées quant à un report de circulation dans cette voie, j'ai demandé à mes services de réexaminer attentivement cette question.
A l'issue de ce réexamen, la mise en double sens de circulation de la rue Albert n'est plus envisagée qu'à partir de la rue de Tolbiac jusqu'au n° 71.
Cette mesure sera complétée sur la partie nord de la rue Albert, par la mise en ?uvre du stationnement interdit et considéré comme gênant du côté pair, dans la portion de voie comprise entre la rue de Tolbiac et le n° 71.
Du côté impair, au droit de l'immeuble abritant les services de police, le stationnement sera interdit sauf aux véhicules de police. Par ailleurs, les zones de livraisons actuellement matérialisées côté pair dans le tronçon nord de la voie, seront reportées du côté impair.
Soyez assuré que le Préfet de police procédera à toutes les consultations nécessaires pour que ce projet puisse être mené à son terme dans de bonnes conditions."