Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

91 - 2004, DVD 156 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer un marché de travaux et un marché industriel pour la réalisation des travaux de signalisation de sécurité complémentaire et la réalisation des prestations de remise à niveau du système de supervision de la voirie souterraine des Halles

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2004


M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du projet de délibération DVD 156 autorisant M. le Maire de Paris à signer un marché de travaux et un marché industriel pour la réalisation des travaux de signalisation de sécurité complémentaire et la réalisation des prestations de remise à niveau du système de supervision de la voirie souterraine des Halles.
La parole est Mme Laurence DOUVIN.
Mme Laurence DOUVIN. - Merci, Monsieur le Maire.
Par ce projet de délibération, il nous est demandé d'approuver des travaux tendant à améliorer la sécurité et la signalisation dans la voirie souterraine des Halles. C'est une mesure qui intervient pour mettre en conformité cette voirie avec les dispositions qui concernent les souterrains de plus de 300 mètres de long. Elle est donc nécessaire et nous l'approuvons, même s'il est dommage que ces dispositions ne puissent pas s'inscrire concomitamment avec l'examen du dossier de réaménagement des Halles, puisque les quatre projets en lice ont envisagé des modifications substantielles de la voirie.
Cette voirie souterraine a trois fonctions : la desserte des parcs de stationnement, celle des aires de livraison et une fonction de transit nord-sud. C'est bien sûr cette fonction de transit nord-sud qui pose problème. Je comprends que la suppression de cette fonction soit envisagée, mais il me semble qu'il serait fort utile de disposer d'éléments d'information sur le volume du trafic qu'il est envisagé ainsi de supprimer, et de savoir comment il est envisagé de le reporter.
D'autre part, lors de la discussion ce matin, j'ai entendu M. BAUPIN évoquer un projet plus vaste concernant la circulation automobile dans ce quartier. Il a notamment cité le boulevard Sébastopol qui est un axe majeur du transit nord-sud, tant pour les Parisiens qui circulent majoritairement à pied ou en transport en commun, je le rappelle, que pour ceux qui viennent travailler à Paris.
J'aimerais donc là aussi savoir si un projet d'ensemble est à l'étude, et lequel.
Et puis, enfin, il a toujours été question ce matin de l'utilisation de la voie ferrée pour la livraison des marchandises destinées au Forum.
J'aimerais là aussi savoir de quel réseau il est envisagé de se servir. S'agit-il du métro ? S'agit-il du R.E.R. ? Et selon quelles modalités on peut envisager d'y transporter des marchandises ?
Je vous remercie.
(Applaudissements sur les bancs des groupes U.M.P. et Union pour la démocratie française).
M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Merci.
La parole est à M. Denis BAUPIN.
M. Denis BAUPIN, adjoint, au nom de la 3e Commission. - Visiblement, l'intervention de Mme DOUVIN porte plus sur le débat évoqué ce matin sur le dossier des Halles que sur le projet de délibération en question, mais cela ne me pose pas de problème d'y répondre.
En ce qui concerne la voirie souterraine et donc la fermeture au transit nord-sud et les reports, cette question est en cour d'examen. Elle a été présentée au dernier comité de pilotage des Halles, en présence notamment du maire du 1er arrondissement, de la Région, des maires adjoints qui ont été cités, et des maires des autres arrondissements du centre de Paris qui sont concernés par ce projet.
Aujourd'hui, le dispositif n'est pas arrêté puisqu'il dépend des choix qui seront faits plus globalement sur le projet des Halles. Ce que l'on peut constater, d'ores et déjà, c'est que les reports qui seraient induits sont des reports acceptables compte tenu de la largeur de la voirie.
Pour certaines rues, cela peut entraîner des nuisances assez conséquentes par rapport à la situation existante, mais la capacité de la voirie permet de les absorber. Il reste après à regarder, en fonction du choix qui sera fait, les mesures d'accompagnement qui pourraient être prises pour que ces nuisances ne soient pas trop importantes.
Mais au jour d'aujourd'hui dans l'état actuel du dossier, il est très difficile de pouvoir en dire plus puisque six scénarios différents ont été présentés par les services de la voirie et ont été étudiés en fonction des propositions des équipes.
En ce qui concerne le boulevard Sébastopol, je n'ai pas très bien compris ce que vous vouliez dire "par les personnes qui viennent travailler à Paris". J'ai eu l'impression que dans votre propos il s'agissait d'automobilistes. Je vais juste rectifier un point : les personnes qui viennent travailler à Paris et qui viennent donc de banlieue, viennent majoritairement en transports collectifs. Il en reste 40 % qui viennent en voiture. De façon à ce qu'il n'y ait pas d'ambiguïté sur ce terme, la majorité de la population de banlieue venant travailler à Paris venant en transports collectifs, lorsque nous améliorations les transports collectifs dans Paris, nous les améliorons non seulement pour les Parisiens mais aussi pour les habitants de banlieue.
Sur le boulevard Sébastopol, ce que j'ai évoqué ce matin était rapide puisqu'il s'agissait de l'amélioration des flux piétons entre le quartier des Halles et le quartier Beaubourg. Et notre souhait est, si cela peut être repris dans le projet d'aménagement des Halles, qu'on puisse aménager les passages piétons de façon la plus sécurisée possible par exemple par un surélèvement de ces passages piétons, sur ces liaisons très fréquentées.
En ce qui concerne enfin la question du fret et de la possibilité d'amener du fret par la voie ferroviaire, notre idée et ce qu'on a évoqué avec la R.A.T.P., c'est d'utiliser le réseau R.E.R., puisqu'il s'agit là plutôt de faire venir des marchandises qui viendraient d'assez loin. L'utilisation à plus long terme du réseau de métros - au moins partiellement - pour du fret est une idée que nous n'avons pas évacuée et qui mérite examen, mais qui pourrait ne venir évidemment que dans un second temps, nécessitant sans doute des aménagements relativement importants.
M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Merci.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 156.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2004, DVD 156).