Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe U.M.P.P.A. relatif à la mise en place d’une large concertation sur le projet de la caserne de Reuilly.

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2012


 

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Le v?u n° 34 concerne la caserne de Reuilly.

C?est Mme MONTANDON qui le présente, et M. Jean-Yves MANO lui répondra.

Mme Valérie MONTANDON. - Merci, Monsieur le Maire.

La caserne de Reuilly représente une réelle opportunité pour le quartier Reuilly-Diderot, dans le 12e arrondissement.

Cependant, les premières orientations qui ont filtré dans la presse étaient la création de logements sociaux, dont 50 % de catégorie très sociale. Nous souhaitons porter à votre attention qu'en matière de logement, d'autres catégories sociales, notamment les classes moyennes, rencontrent de grandes difficultés pour se loger à Paris et que développer des logements intermédiaires est aussi primordial.

Vous nous avez beaucoup parlé de concertation et nous avons pu voir tout à l'heure dans notre débat juste avant la pause que le projet du G.P.R.U. avait suscité de nombreux cafouillages au niveau de la concertation.

Et donc nous voulons attirer votre attention sur la nécessité, pour un tel projet, d'une large concertation réunissant tous les acteurs du 12e arrondissement.

Lorsque j?ai présenté ce v?u en Conseil du 12e arrondissement, on m'a fait remarquer que je n'avais pas associé les élus de la majorité. En fait, il me semblait que c'était une évidence, en vous demandant une large concertation. Puisque vous êtes au pouvoir, bien sûr, les élus de la majorité étaient invités à la concertation. J'ai rajouté entre parenthèses qu'il s'agissait des élus de l'opposition et de la majorité et j'espère que cette fois-ci cette demande de concertation, entre tous les acteurs, ne devrait pas vous poser de problème. Merci.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci, Madame.

La parole est à M. Jean-Yves MANO.

M. Jean-Yves MANO, adjoint. - Cela fait plusieurs années que nous discutons du devenir de la caserne Reuilly. Et d'ailleurs, vous avez vous-même été, en tant qu?élue du 12e, saisie des projets puisque dans le cadre du P.L.U., il y a une réserve sur cette parcelle.

Et que dit le P.L.U. ? Le P.L.U. dit qu?il y a 50 % de logements sociaux, qu'il y a des logements à loyer maîtrisé, qu'il y a du logement libre et qu'il y a des équipements publics et un jardin.

Vous avez eu l'occasion d'en débattre même si, je le regrette, il a fallu six ans de négociations pour peut-être déboucher un jour. Mais c'est vrai que Mme JOUANNO, il y a six ans, n'était peut-être pas impliquée dans le 12e arrondissement, ne s'en souciait pas. J'ai vu depuis qu?elle voulait un "Grenelle" - je ne sais pas ce que cela veut dire - sur ce territoire.

Les choses sont carrées. Je pense que nous aurons évidemment une concertation par rapport à l'élaboration vis-à-vis des conseils de quartier, des projets architecturaux. Le site est extrêmement contraint. Nous avons des bâtiments dont l'Architecte des bâtiments de France nous a dit qu'il fallait tout garder et peut-être ouvrir des fenêtres si nous voulions des logements - c'est heureux - et que nous allons pouvoir construire un certain nombre de logements neufs dans les angles. Voilà où nous en sommes. Très honnêtement, je pense qu'au moment opportun, nous aurons déterminé avec l'État la valorisation avec, à l'évidence, une valorisation moindre pour l'aspect logement social ou très social, voire gratuit pour ces quelques logements très, très sociaux - c'est un nouveau produit nécessaire aux Parisiens - et la valorisation du foncier. La valeur d'un terrain ne vaut que par ce que nous y construisons dessus. Très honnêtement, dans l'état actuel des choses, je pense qu?il n'y a rien eu de caché. Tout est sur la table depuis de nombreuses années. Il n?y a pas de nécessité d'entamer aujourd'hui une vraie concertation mais au moment opportun, il est clair que la mairie du 12e organisera des réunions d'information et d?échanges avec l'ensemble des acteurs locaux. Et je ne peux pas répondre favorablement au v?u que vous nous présentez.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 34 avec un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

Le v?u est donc rejeté.