Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Condoléances.

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2012


 

M. LE MAIRE DE PARIS. - Le Conseil de Paris a appris avec tristesse la disparition, survenue le 22 septembre 2012, de M. Michel Caldaguès, ancien conseiller de Paris. Né à Paris, diplômé de l'Institut d'études politiques, Michel Caldaguès adhère au R.P.F. en 1947 avant d'exercer de nombreuses responsabilités dans les cabinets ministériels de la IVe République. Gaulliste fervent, proche de Georges Pompidou et de Jacques CHIRAC, il est élu pour la première fois conseiller municipal en 1959. A la faveur de la réforme du statut de notre collectivité, il devient en 1967 le premier président du Conseil de Paris. Député, puis sénateur, il est aussi durant 17 ans, de 1983 à 2000, le maire du 1er arrondissement. Passionné par les questions d'urbanisme et de logement, il s'emploie notamment à lutter contre la transformation des appartements en bureaux. En 2000, Michel Caldaguès renonce de lui-même à ses fonctions de maire ainsi qu?à son mandat de sénateur en 2002. M. Caldaguès laisse le souvenir d'un homme chaleureux - j'en témoigne -, compétent, très attaché à la vitalité de son arrondissement comme à celle de Paris. Ses obsèques ont été célébrées le vendredi 28 septembre à l'église Saint-Roch. Au nom du Conseil de Paris et en mon nom personnel, j'exprime à sa veuve, à toute sa famille et à ses proches les condoléances de notre Assemblée. (L?Assemblée, debout, observe une minute de silence). Je donne la parole à M. LEGARET, maire du 1er arrondissement.

M. Jean-François LEGARET, maire du 1er arrondissement. - Je vous en remercie, Monsieur le Maire.

Dans les murs de notre hémicycle, mes chers collègues, où ce matin résonne encore l'écho de sa voix juste, forte et grave, dans le fauteuil où vous êtes assis, Monsieur le Maire, et dans lequel il présida notre Assemblée, dernier président du Conseil municipal de Paris, et premier président du Conseil de Paris ;

Dans les assemblées parlementaires, député puis sénateur, où il fut un élu déterminé et écouté, au service de la France et de Paris ;

Dans le 1er arrondissement, dont il fut le premier maire élu, Michel Caldaguès a toujours mis en accord sa parole et son action, ses convictions, son caractère entier, ses jugements percutants, son humanité profonde, courtoise et élégante, sa culture, son engagement, sa loyauté.

Jeune lycéen de 17 ans, il avait participé avec une insouciance juvénile et déterminée aux journées inoubliables de la Libération de Paris.

Il y puisait les racines de sa fidélité au gaullisme de c?ur, de pensée et de comportement qui l'ont animé jusqu'à son dernier souffle. De son action dans le 1er arrondissement auprès de Jacques CHIRAC et de Jean TIBERI, je ne retiendrai que deux faits significatifs : c'est à son initiative, et je vous remercie de l'avoir rappelé, Monsieur le Maire, et au terme d'un combat de plusieurs années, qu'il fut mis un terme aux transformations abusives d'appartements en bureaux. C'est sous son impulsion et alors que comme il le disait, les écoles du 1er arrondissement n'avaient pas connu de travaux depuis Jules Ferry, que tous les investissements disponibles ont été consacrés à la modernisation des équipements scolaires et de petite enfance. Gestionnaire rigoureux, son expérience, son intelligence, sa sagesse étaient pourtant à l'opposé du conformisme et des idées convenues. Quitte à surprendre son interlocuteur, ses prises de position, toujours résolues, témoignaient fermement de sa liberté d'esprit, de sa réflexion ardente, de son examen attentif, passionné, pertinent des réalités et de leurs incessantes évolutions. Il aimait sa famille, la politique, l'histoire, les voyages, la musique, les chevaux, les Annonciations de la Renaissance italienne, Paris, son pays et la vie. Je me tourne avec affection vers les siens et du fond de mon c?ur et de ma reconnaissance, pour tout ce que lui doit Paris, ce que lui doit le 1er arrondissement et aussi ce que je lui dois, je dépose cet hommage. Je dépose aussi, Monsieur le Maire, mes chers collègues, le v?u que dans le 1er arrondissement, à une échéance que nous déterminerons, un lieu porte le nom de Michel Caldaguès et perpétue l'action, la force, la ténacité et l'engagement de cet élu de Paris, élu de la République qui, toute sa vie, a porté très haut les couleurs de la France et de Paris.

M. LE MAIRE DE PARIS. - Monsieur le Maire du 1er arrondissement, je vous donne mon accord de principe sur l'attribution du nom de Michel Caldaguès à une rue du 1er arrondissement. Je vous suggère d'étudier le lieu qui pourrait porter ce nom, de m'en parler, et puis, si cela se fait dans les 18 mois, c'est de bon c?ur que personnellement, je présiderai moi-même l'hommage que nous lui rendrons dans son arrondissement.

M. Jean-François LEGARET, maire du 1er arrondissement. - Merci beaucoup.