Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

4 - Condoléances

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2004


M. LE MAIRE DE PARIS. - Mes chers collègues, nous allons reprendre le cours normal de notre séance et, si vous le voulez bien, je vais commencer par rendre hommage à deux de nos collègues qui nous ont quittés.
(Les Conseillers se lèvent).
Le Conseil de Paris a appris avec tristesse et émotion le décès survenu le samedi 5 juin 2004 de M. Pierre REMOND, ancien Conseiller de Paris. Maire du 17e arrondissement durant trois mandats successifs, il laisse le souvenir d'un élu de proximité attentif et dévoué aux habitants de son arrondissement.
Imprimeur de profession, Pierre REMOND fut, dès 1972, nommé adjoint au Maire du 17e arrondissement, puis Maire en 1976 à la suite du Général Cassot. En 1983, Paris ayant changé de statut, Pierre REMOND fût le premier Maire élu de cet arrondissement, mandat qu'il exerça sans discontinuer jusqu'en 2001.
Au sein de l'Assemblée parisienne où il siégea pendant cette période, il participa aux travaux de la Commission de la jeunesse et des sports ainsi qu'à celle des affaires scolaires. Suppléant de M. Bernard PONS, il remplacera ce dernier sur les bancs de l'Assemblée nationale de 1995 à 1997.
Pierre REMOND était officier de la Légion d'honneur et officier dans l'Ordre national du Mérite.
Ses obsèques ont été célébrées mercredi 9 juin 2004 en l'église Sainte-Odile.
Au nom du Conseil de Paris et en mon nom, je veux exprimer à sa veuve, à ses enfants, à ses petits enfants, ainsi qu'à toute sa famille, les condoléances très émues de notre Assemblée.
(L'Assemblée, debout, observe une minute de silence.)
Avec beaucoup de tristesse aussi, nous avons appris le décès survenu le 27 juin 2004, dans sa 85e année, de Mme Hélène EDLINE, ancienne Conseillère générale de la Seine, maire honoraire de Gentilly.
(Les Conseillers se lèvent).
Grande résistante, après avoir participé à l'aide en faveur de l'Espagne républicaine, Mme EDLINE devint, à la Libération, adjointe au maire de Gentilly puis maire de cette commune de 1962 à 1977. Elle s'attacha plus particulièrement à développer l'action municipale en faveur du logement, de la justice sociale et de l'enfance. Mme EDLINE siégea au Conseil général de la Seine de 1953 à 1967, puis au Conseil général du Val-de-Marne de 1967 à 1976, et elle fut sénateur du Val-de-Marne de 1975 à 1977.
Mme EDLINE a été chevalier dans l'ordre de la Légion d'honneur et titulaire de la médaille de la Résistance.
Un dernier hommage lui sera rendu demain au cimetière de Gentilly.
Au nom du Conseil de Paris, en mon nom, je veux exprimer à sa fille, à ses petits-enfants, ainsi qu'à l'ensemble de sa famille, les condoléances émues de notre Assemblée.
(L'Assemblée, debout, observe une minute de silence).