Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe PSRGA relatif au renforcement des moyens accordés aux établissements scolaires du second degré (12e). Vœu déposé par le groupe PCF/PG relatif au lycée professionnel Théophile Gautier (12e). Vœu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2012


 

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Nous passons à l'examen de v?ux non rattachés. Les v?ux n° 18, n° 19 et n° 19 bis ont trait aux moyens accordés dans les établissements scolaires du second degré. La parole est à Mme Michèle BLUMENTHAL, pour une minute maximum.

Mme Michèle BLUMENTHAL, maire du 12e arrondissement. - Merci.

Depuis dix ans, la réduction des moyens humains a conduit à dévaloriser le rôle de l?enseignant et de l'éducation. Ce malaise permanent depuis dix ans s'est exprimé récemment à Théophile Gautier. Les demandes récentes des enseignants, suite aux actes de violence qui se sont déroulés à la rentrée, ont pu être satisfaites par le Rectorat : dédoublement des classes de troisième, dédoublement de certaines heures de classe en seconde, nomination de deux contrats aidés pour renforcer les équipes de surveillance ; les postes vacants ont été pourvus et l'équipe a été renforcée avec un mi-temps supplémentaire d'infirmière. Aussi, en solidarité avec les enseignants du lycée Théophile Gautier, les élus de mon groupe demandent que le Maire de Paris intervienne auprès du Ministre de l'Education nationale pour que, dans le cadre des créations de postes prévues en 2013, une réflexion soit engagée à l'échelle de l'Académie de Paris, afin de prendre en compte les difficultés existantes dans les établissements scolaires publics du 12e arrondissement, dont le lycée Théophile Gautier, et de veiller au renforcement des moyens non seulement par le recrutement d'enseignants mais également par la création de postes non enseignants, en particulier des infirmières scolaires, des assistantes sociales et des médecins scolaires.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Je vous remercie.

La parole est à M. Alexis CORBIÈRE, pour une minute maximum.

M. Alexis CORBIÈRE. - Oui, écoutez, Mme la maire du 12e a dit beaucoup de choses.

Je profite de l'occasion, même si M. MENGUY n'est plus là, mais c?est en lien avec ce qu?il évoquait tout à l'heure, c'est-à-dire qu?il ne peut pas seulement faire un plaidoyer pour la défense de la jeunesse et revenir avec un débat sur l'éducation, en oubliant que le Gouvernement qu?il soutenait a mis les établissements scolaires en grande difficulté, et notamment sur la jeunesse de lycées professionnels. C'est cela qui occasionne ce v?u.

Est-il normal que, dans un des principaux lycées professionnels de Paris, à savoir Théophile Gautier qui compte plus de 500 élèves, il n'y ait pas de médecin scolaire, si ce n'est un médecin scolaire qui se partage sur 12 établissements ? Il n?y ait pas d'assistante sociale ? Il n'y ait pas de troisième poste de C.P.E. qui permet, là encore, d'apporter des réponses aux difficultés que rencontrent les élèves de cet établissement ?

Il y a eu, donc, un scandale sur cet établissement qui s'est ajouté à cette toile de fond de manque de moyens, qui a occasionné 10 jours de grève de la part des personnels pour que des moyens supplémentaires soient apportés.

Là encore, au-delà des mots, cette rentrée, qui nous intéresse, de 2012-2013, n'est pas aussi positive que ce qui a été dit et les difficultés qui ont été enregistrées ces dernières années n'ont pas été réglées, là encore sur des points qui nous semblent élémentaires. C'est la raison pour laquelle j'ai souhaité préciser ce v?u qui se complète avec ce qu'a dit Mme la Maire du 12e arrondissement, nous souhaitons que, le plus rapidement possible, des réponses soient apportées, non pour la rentrée prochaine, mais dans les meilleurs délais, car la situation est urgente. Il ne faut pas laisser l'enseignement professionnel sinistré à Paris.

Merci.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Je vous remercie.

Pour répondre, la parole est à Mme Colombe BROSSEL.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe. - Merci à Michèle BLUMENTHAL et à Alexis CORBIÈRE d'avoir rappelé la situation dans laquelle le lycée Théophile Gautier s'est trouvé à cette rentrée, puisque cela a été une rentrée effectivement un peu tendue.

Je fais d'ailleurs écho aux propos que j'ai tenus dans cette enceinte même lors de notre dernière séance, qui concernaient la communication sur la rentrée scolaire, dans laquelle je vous précisais, si vous ne le saviez pas, que, dans un certain nombre d'établissements du second degré, collèges et également lycées, en effet, la rentrée était encore compliquée parce que l'on ne supprime pas impunément 80.000 postes d'adultes en cinq ans dans les établissements d'enseignement sans qu?il n'en reste quelque trace profonde.

C'est la situation dans laquelle s'est trouvé Théophile Gautier en ce début d'année. C'est la raison pour laquelle ils nous ont sollicités, Michèle BLUMENTHAL, moi-même et le Maire de Paris. C'est la raison pour laquelle nous avons évidemment alerté rapidement le Rectorat, ce qui a permis, comme rappelé dans le v?u de l'Exécutif que je vous propose, la mise en place d'un certain nombre de moyens supplémentaires, que ce soit l'affectation d'une secrétaire, de deux contrats aidés, la présence d'une infirmière deux jours supplémentaires, d'un prof de lettres espagnoles et d?un complément de service en E.P.S., ainsi que la création d?un poste de neuf heures en lettres, histoire et géographie.

Les cours ont repris le 3 octobre au matin, ce dont je me félicite. Restent néanmoins encore deux questions qui sont encore en suspens par rapport aux demandes formulées par l'ensemble des personnels, c'est ce qui concerne le médicosocial et ce qui concerne la vie scolaire.

C'est la raison pour laquelle je proposerai aux deux intervenants, s'ils en étaient d'accord, que nous puissions nous accorder sur le v?u de l'Exécutif avec un rappel des deux champs dans lesquels il reste encore à faire et d'indiquer que ces réflexions devraient être menées dans un délai le plus rapide possible. Avec ces deux modifications, il me semble que nous pourrions nous retrouver sur ce v?u de l'Exécutif. J'en profite et je termine par là, Monsieur le Maire, pour vous informer que l'engagement que j'avais pris vis-à-vis de la délégation de Théophile Gautier que j'ai vue pendant leur mouvement de grève, qui était qu?une personne en service civique volontaire puisse de nouveau être embauchée par le Département de Paris et affectée à Théophile Gautier très rapidement, parce que ce type de personnel a évidemment vocation à travailler sur un certain nombre de sujets importants pour la communauté éducative de Théophile Gautier, que ce soit la question de la médiation par les pairs, la question de la lutte contre les violences, la question de la lutte contre les discriminations, que ce soit leur capacité à mener des projets en réponse à des problématiques que font émerger les enseignants ou les responsables de la vie scolaire, sachez que cette personne est arrivée au lycée Théophile Gautier il y a de cela quelques jours. Je tenais à en informer cette Assemblée.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Je vous remercie.

Les v?ux sont-ils retirés, en faveur du 18 ?

Mme BLUMENTHAL me dit oui, Monsieur CORBIÈRE également ?

M. Alexis CORBIÈRE. - Je suis pour retirer le v?u, je n'ai pas la version avec l'ajout, mais je vous fais confiance.

Il est rajouté au v?u que j'avais sous les yeux que c'est bien dans les meilleurs délais que la pression que nous exerçons sur le Rectorat est souhaitée. Dans ces conditions, il s'agit de faire avancer les choses, je retire mon v?u.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Je vous en remercie.

Avant de soumettre le v?u n° 19 bis au vote, j'ai une demande d'explication du groupe U.M.P.

Madame MONTANDON ?

Mme Valérie MONTANDON. - Merci, Monsieur le Maire.

Quand nous lisons l'ensemble des v?ux déposés, nous avons le sentiment que vous n'avez apparemment pas réalisé que le Gouvernement au pouvoir était de la même couleur politique que vous.

Il est vrai que c'est beaucoup plus facile de dénigrer ce qui a été fait dans le passé plutôt que de trouver des solutions et je vous plains un peu, parce que vous n'avez pas beaucoup de marge de man?uvre avec les propositions récentes de votre Gouvernement en matière d'éducation.

Mais une des solutions qui pourrait répondre à certains problèmes rencontrés au lycée Théophile Gautier réside en la revalorisation du statut de professeur de par son autorité, en termes de discipline et d'orientation des élèves, mais aussi en termes de revalorisation du salaire des enseignants.

On l'a fait, mais rien dans les propositions gouvernementales ne permet justement d'atteindre ces objectifs.

Justement, dans les possibilités ouvertes par le précédent Gouvernement figurait la défiscalisation des heures supplémentaires qui concerne 20 % justement des enseignants qui ne pourront plus bénéficier de cette disposition.

Alors, bien sûr, nous sommes favorables au fait d'aider les établissements publics du 12e arrondissement et notamment le lycée Théophile Gautier avec l'obtention d'un médecin scolaire et d'assistantes sociales et, vu justement le retrait du v?u 18 dont les considérants ne faisaient que traduire le manque de marge de man?uvre dont vous disposez actuellement avec la grande refonte de M. HOLLANDE, nous allons voter positivement pour le v?u n° 19 bis, au vu des dernières dispositions que vous avez prises.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Nous passons au vote.

Les v?ux nos 18 et 19 sont retirés.

Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u bis amendé.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

Le v?u amendé est adopté à l'unanimité et je vous en remercie. (2012, V. 167).