Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2012 DEVE 163 - Approbation des modalités de passation du marché de travaux pour la remise en état des voiries du parc des Buttes Chaumont (19e).

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2012


 

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Nous examinons à présent le projet de délibération DEVE 163 relatif à l?approbation des modalités de passation du marché des travaux pour la remise en état des voiries du parc des Buttes Chaumont dans le 19e arrondissement. La parole est à Mme Halima JEMNI pour le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés.

Mme Halima JEMNI. - Merci, Monsieur le Maire.

Ce projet de délibération concerne la poursuite du programme de rénovation du parc des Buttes Chaumont. Vous le savez, ce parc constitue une des pièces maîtresses du patrimoine parisien. Site classé, il offre un cadre atypique qui en fait un espace très fréquenté et apprécié des touristes comme des Parisiens.

Aussi, malgré la mobilisation des services de la Ville pour entretenir et gérer cet espace de près de 25 hectares, ses 145 années ont aujourd?hui raison de la viabilité de ses infrastructures et nécessitent d?engager d?importants travaux de rénovation.

A cet égard, je tiens à vous remercier, Monsieur le Maire, ainsi que Mme Fabienne GIBOUDEAUX, d?avoir d?ores et déjà permis d?engager les sommes importantes nécessaires à la réalisation d?un tel programme. Votre soutien témoigne de l?engagement de la Ville dans la revalorisation et la préservation de notre patrimoine historique et environnemental, comme de la volonté d?améliorer la qualité des grands équipements qui font la richesse de la métropole. Face aux signes de vieillissement préoccupants, la Ville de Paris a en effet initié dès la précédente mandature les premiers nouveaux travaux de réhabilitation du parc avec, entre autres, la reprise du tablier de la passerelle, la réfection des pavillons, les travaux d?injection. Cet investissement se poursuit donc avec la partie la plus lourde de cette rénovation, à savoir la remise en état des réseaux hydrauliques et de voirie, moyennant un budget conséquent de 12 millions d?euros. Concernant le réseau hydraulique, il s?agit d?améliorer la gestion de l?eau en répondant aux nouveaux enjeux environnementaux et d?intervenir en urgence pour mettre un terme aux fuites qui se multiplient, jugulant tout risque de fragilisation des sols. Quant à la remise en état des allées, elle sera réalisée en deux tranches sur un linéaire total de 8 kilomètres et demi. Elle vise à reprendre les revêtements et revoir le calibre des allées pour un meilleur confort des usagers, tout en préservant le patrimoine végétal. Ainsi, ce chantier va profondément améliorer la qualité d?accueil et valoriser un équipement de plus en plus fréquenté. Toutes ces opérations sont ainsi très attendues des Parisiens et retiennent particulièrement l?attention, comme la vigilance, des habitants de l?arrondissement. C?est pourquoi la mairie du 19e a souhaité leur présenter le projet lors d?une réunion publique le 5 mars dernier. Révélant la forte implication des riverains, cette présentation et la réflexion qu?elle a générée quant à l?avenir de ce parc ont encouragé la mairie du 19e à se doter d?un outil de consultation en mettant en place un comité de pilotage de la concertation sur la rénovation de ce parc. Loin d?être une instance à huis clos, ce comité vise bien au contraire à penser collectivement la concertation et à l?organiser à la faveur de l?ensemble des acteurs qui en manifestent l?intérêt, car il est primordial d?entendre et de prendre en compte les attentes effectives des usagers.

En effet, si la rénovation du parc des Buttes Chaumont va dans le sens du respect de ses caractéristiques techniques et patrimoniales originelles, il semble que nous ne pouvons nous couper de la problématique des nouveaux usages. Ainsi, concerter est le meilleur moyen de s?adapter aux évolutions des pratiques dans cet espace.

A charge désormais de ce comité d?organiser la consultation et la concertation des usagers avec l?exigence d?une ouverture qui soit la plus large possible et la mieux adaptée aux enjeux de cette rénovation. Merci.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Pour vous répondre, la parole est à Mme Fabienne GIBOUDEAUX.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe. - Merci, Monsieur le Maire.

Chers collègues, la rénovation des grands parcs parisiens doit aller de l?avant, au même titre que la création de nouveaux espaces verts.

Les deux doivent aller de pair, car il n?est pas question de créer de nouveaux jardins - 30 hectares de nouveaux espaces ouverts sont prévus d?ici 2014 - si cela doit se traduire par un dépérissement des anciens parcs et par une absence de leur mise aux normes en matière de gestion écologique notamment.

C?est pourquoi je me suis particulièrement investie, au moment de l?élaboration du Plan d'investissement Pluriannuel pour Paris (P.I.P.P.) de la présente mandature, pour que la Ville poursuive le programme de rénovation des Buttes Chaumont.

Créé à l?emplacement d?anciennes carrières de gypse, le parc des Buttes Chaumont a été inauguré dans le cadre des festivités de l?exposition universelle de 1867, au terme de quatre ans de travaux titanesques. Ce parc de 25 hectares a fait l?objet d?un entretien régulier.

Cependant, sous son aspect verdoyant, il présente des signes importants d?usure au point que certaines zones ont dû être fermées au public, chemin dans la falaise et berge en pied de falaise, passerelle suspendue, avant qu?elles ne soient réparées l?année dernière. Des travaux ont été engagés sous la précédente mandature pour quelques 10 millions d?euros, pour l?essentiel des injections de béton dans le sous-sol et la mise en sécurité et réhabilitation de plusieurs pavillons. Parallèlement une étude historique a été réalisée courant 2006 et 2007 par des spécialistes reconnus pour préparer les phases suivantes de la remise en état du parc. Dans la présente mandature, les travaux de mise en sécurité et de modernisation du parc se poursuivent : - réparation en 2009 de la passerelle suspendue pour 500.000 euros ; - achèvement de la consolidation des sous-sols principalement autour du lac pour quelques 3 millions d'euros à compter de l'automne 2010 ; - réfection de tous les réseaux hydrauliques et des voiries pour plus de 16 millions d'euros, dont 7,2 millions d'euros seront réalisés d'ici la fin de la mandature et le solde de plus de 9 millions d?euros sous la prochaine mandature ;

- réalisation d'une étude technique de l'île de la falaise pour un coût de 1,45 million d?euros pour préparer les travaux de la prochaine mandature.

Les fuites du réseau hydraulique participent à la dissolution du gypse en sous-sol. Et si les réseaux hydrauliques n'étaient pas réparés dans les zones déjà injectées, les risques de dissolution pourraient resurgir et remettre en cause l'efficacité des confortations effectuées durant ces dernières années.

Le réseau actuel distribue l'eau dans le parc dans des conditions absolument incompatibles avec la maintenance actuelle d'un grand parc. L'arrosage s'effectue manuellement et la pression du réseau d'eau non potable ne permet pas un arrosage efficace dans certaines zones du parc très escarpées, dont font parties les grandes pelouses très fréquentées. Les eaux excédentaires du lac, lequel est alimenté par les cascades, sont actuellement rejetées dans l'égout de la rue Manin avec un débit moyen de la surverse de 3.500 mètres cubes par jour ou encore 1 million de mètres cubes par an, ce qui représente le rejet d'une ville de 20.000 habitants. Il y a là un gâchis à la fois en matière de préservation de la ressource en eau, même s'il s'agit d'eau non potable, et de surcharge du réseau d'assainissement et des stations d'épuration. Après la réalisation d'une étude hydraulique, il est aujourd'hui proposé de renouveler l'ensemble des conduites d'eau, d'automatiser le réseau d'arrosage, de recycler l'essentiel de l'eau des cascades grâce à un circuit semi fermé. L'état vétuste des chaussées et des trottoirs oblige également à procéder à la réfection de l'ensemble des circulations. De plus, la remise en état des réseaux d'alimentation en eau, eau potable et eau non potable, et d'assainissement ainsi que celui d'éclairage nécessite de réaliser des tranchées importantes dans les voies de circulation déjà très dégradées. C'est pourquoi l'ensemble des circulations sera refait ainsi que leurs abords immédiats, tels les enrochements et les modelés de pelouses, conformément à l'étude historique engagée dans la précédente mandature.

Cette première tranche de travaux, en matière de réseaux et de voirie, concerne la partie centrale du parc et celle autour du lac.

Evidemment, ces travaux nécessitent un grand travail de communication et aussi de participation des riverains, des habitants et des associations qui se sont beaucoup investis sur la vie du parc des Buttes Chaumont.

C'est pourquoi nous prendrons l'initiative, avec la mairie du 19e arrondissement, de créer ce comité de suivi des Buttes Chaumont, pour les travaux mais aussi pour réfléchir au devenir de ce parc qui a un intérêt patrimonial mais qui aussi doit répondre aux besoins des nouveaux usages et des populations, très jeunes notamment, qui fréquentent ce parc. Je remercie en tout cas Halima JEMNI pour son intervention et l'intérêt qu'elle porte à la rénovation de ce parc.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Nous passons au vote.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DEVE 163.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté à l'unanimité. (2012, DEVE 163).