Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe U.D.I. relatif à la grève des éducateurs sportifs des activités de la natation.

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2012


 

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Nous passons au v?u n° 23 relatif à la grève des éducateurs sportifs. La parole est à Mme BRUNO pour une minute.

Mme Catherine BRUNO. - Après une grève de 14 mois en 2002 des éducateurs sportifs des activités de natation, la Ville proposait un protocole instituant la parité entre les E.S.A.N. et les professeurs de la Ville de Paris.

10 ans après, les maîtres nageurs réclament d'assumer la totalité des cours de natation et ils ont suspendu leur grève qui durait depuis mai 2012, ayant eu l'engagement de la Ville de Paris le 2 octobre dernier de ne pas faire appel à des parents d'élèves ni à des professeurs de la Ville de Paris.

Mais dans le même temps, en septembre 2012, le Maire de Paris s'est engagé à ouvrir un concours pour permettre l'embauche de nouveaux professeurs de la Ville de Paris, notamment pour cette activité de natation.

Alors, entre les promesses faites, d'une part, aux E.S.A.N. et, d?autre part, aux P.V.P., où est la cohérence, où est la clarté ? Nous vous demandons, Monsieur le Maire, de clarifier votre position sur la remise en cause du protocole de 2002 pour la prise en charge des cours de natation scolaires. Merci.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Merci, Madame BRUNO.

La parole est à M. Jean VUILLERMOZ.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint. - Alors, Madame BRUNO, je ne vais pas vous faire de procès d'intention, mais à chaque fois que j'entends la Droite de cet hémicycle parler du personnel, notamment en ce qui concerne les budgets, je vous entends dire qu'il y a trop de personnel.

Alors, en ce qui concerne les personnels de la natation, et notamment les maîtres nageurs, évidemment que nous sommes en discussion avec eux, puisqu?ils ont déclenché une grève depuis mai de cette année, donc cela fait déjà un certain temps qu'ils sont en grève, ils sont en grève une heure le matin et, en général, ils reprennent leur travail après.

C'est vrai que cela cause beaucoup d'inconvénients pour les nageurs parisiens qui vont à la piscine très tôt le matin. Une des revendications qui a été avancée au début par les maîtres nageurs était l'abandon de la parité entre les P.V.P. et les maîtres nageurs. En ce qui nous concerne, nous leur avons dit depuis le début qu'il ne s'agissait pas pour nous de remettre en cause cette parité, adoptée en 2002 après un conflit qui avait duré 14 mois.

Nous sommes donc en discussion avec eux. Nous leur avons fait déjà plusieurs propositions, nous sommes, je pense, dans une situation où, maintenant, tout le monde se comprend : la DJS, les personnels en grève et l'Exécutif et nous sommes sur une discussion qui, je pense, pourrait permettre de sortir de ce conflit dans des conditions acceptables pour tout le monde. Madame BRUNO, vous devez savoir que quand on sort d'un conflit, on sort par un compromis. Evidemment, il y a une question sur laquelle nous ne pouvons pas encore donner totalement satisfaction, ou tout au moins une réponse, parce que nous sommes bien obligés de tenir compte de l'évolution des rythmes éducatifs et, de ce point de vue, nous ne pouvons pas encore apporter une réponse ferme et définitive, mais dès que nous en saurons plus sur la réforme des rythmes éducatifs, je pense que la situation sera nettement meilleure pour tout le monde. Voilà ce que je tenais à vous dire.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Je vous remercie.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 23, avec un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u est rejeté.