Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe U.D.I. relatif à la mise en place de "bornes de taxis intelligentes".

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2012


 

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Le v?u n° 77 est relatif à la mise en place de bornes de taxis intelligentes. Je donne la parole à Mme GALLOIS, pour une minute.

Mme Edith GALLOIS. - Merci, Monsieur le Maire.

En effet, les bornes intelligentes pour les taxis : les taxis sont une offre importante de transport à Paris et il est peu de dire qu'elle n'est pas satisfaisante. Les Parisiens ne sont pas satisfaits actuellement du service offert par les taxis. Il y a un système, qui s'appelle "système de bornes intelligentes", qui est prêt depuis 2010 et appelées de leurs v?ux par la profession des taxis. Sans entrer dans les détails, tout le monde le sait, il s'agit de permettre une géolocalisation des taxis les plus proches de la borne d'appel. Ces bornes sont techniquement déjà équipées, puisque, en fait, elles sont déjà munies de prises électriques et de tout ce qu'il faut pour qu?elles puissent être opérationnelles. Il s'agirait de les transformer le plus rapidement possible en bornes intelligentes, afin que l'on améliore considérablement la qualité de service et l'optimisation de la prise en charge des clients. Cela éviterait de passer par une centrale et donc un gain de temps pour les usagers et un gain de compétitivité, si je puis dire, et d'offre pour les taxis. C'est du gagnant-gagnant. Ce v?u a déjà été présenté par moi-même en 2010. Il m'avait été répondu qu'une étude serait entamée. Je pense que, depuis 2010, l'étude a largement eu le temps d'être terminée, donc je réitère mon v?u pour que soit mis en ?uvre ce chantier de bornes intelligentes. Merci.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Monsieur BARGETON ?

M. Julien BARGETON, adjoint. - J'émets un avis défavorable à l'adoption de ce v?u.

J'ai parfaitement conscience du besoin de modernisation des services que propose la Ville aux usagers de taxis pour rapprocher l'offre et la demande. J'en veux pour preuve que le travail est en cours et il est même bien avancé. Un comité taxi, réuni à l'initiative de la Ville, présidé par ma prédécesseure, a eu lieu sur cette question.

J'ai repris à ma charge ce qui avait été décidé alors. Un cahier des charges est en cours de rédaction, en vue du lancement d'un appel d'offres.

J'ai rencontré et je continue de rencontrer les représentants de la profession taxi. Parallèlement à ces rendez-vous, nous engageons ce travail en partenariat avec la Préfecture de police qui, je vous le rappelle, a la tutelle des taxis parisiens. Par conséquent, je ne peux vous laisser dire que la Ville ne fait rien et j?émets un avis défavorable à votre v?u, car cela n'a pas de sens de voter des v?ux sur ce que nous sommes en train de faire, même si, évidemment, cette volonté est partagée. Là aussi, je vous rendrai compte de l'avancement du dossier lorsqu'il sera prêt, afin de favoriser la rencontre de l'offre et de la demande de taxis.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Madame GALLOIS ?

Mme Edith GALLOIS. - Je n?ai pas dit que la Ville de Paris ne faisait rien. Au contraire, puisque j'ai dit qu'une étude avait été réalisée il y a deux ans. C'était simplement l'aboutissement de l'étude qui devrait arriver sur quelque chose de concret. Je comprends vos explications et je vous en remercie. Le tout, c?est qu'on y arrive, mais il n'empêche que je maintiens mon v?u.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Parfait. Voeu maintenu.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 77 avec un avis défavorable.

Qui est pour ?

Qui est contre ? Abstentions ?

Le v?u est rejeté.