Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe UMPPA relatif la réduction des budgets pour les classes de découverte. Vœu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2012


 

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Les v?ux nos 20 et 20 bis ont trait au budget pour les classes de découverte.

La parole est à Mme Valérie MONTANDON pour une minute maximum.

Mme Valérie MONTANDON. - Au dernier Conseil de Paris, nous avons été surpris d'apprendre en pleine séance la réduction de 22 % du nombre de classes de découverte, soit une économie de 1,2 million d'euros.

Alors, je vais être très rapide.

Le Maire de Paris ne cesse de rappeler que l'éducation et la réussite éducative restent ses priorités. Or, on voit très bien au Gouvernement que vous essayez de prendre des mesures, enfin des mesurettes comme la réduction des journées ou encore la suppression des notes, soi-disant pour déstresser les élèves.

Il y avait une façon de favoriser l'éveil des élèves, à savoir les classes de découverte et nous considérons que tous les élèves doivent pouvoir bénéficier justement, qu'importe leur catégorie sociale, des classes de découverte et des classes vertes.

Nous vous demandons de revenir sur les orientations que vous avez prises la dernière fois, notamment la réduction de 22 % du nombre de classes de découverte. Merci.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Je vous remercie.

La parole est à Mme BROSSEL.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe. - Madame MONTANDON, je ne vous remercierai jamais assez pour votre intervention, parce qu?elle a eu le mérite d'exprimer clairement deux choses que, parfois, la bonne éducation et le vernis politique empêchent un certain nombre d'élus de l'U.M.P.P.A. de dire.

Oui, vous considérez que l'aménagement des rythmes éducatifs est, je cite, "une mesurette". Merci, enfin, de l'avoir dit !

Oui, nous avons, avec un certain nombre d'élus de Droite, une véritable opposition sur ce sujet. Merci, enfin, d'avoir laissé éclater le vernis de la bonne éducation et du politiquement correct. Enfin, les choses sont dites ! Merci.

Merci également d'avoir rappelé, sur ce v?u sur les classes de découverte, la seule chose qui vous gêne, j'ai noté : "qu'importe la catégorie sociale".

Eh bien, oui ! Le Maire de Paris et moi-même assumons la politique que nous menons, l'ensemble des dispositifs que nous gérons. Nous ferons en sorte qu'ils soient ciblés en priorité sur les enfants qui en ont besoin et sur les écoles qui en ont besoin.

Dans le fond, ce qui vous pose souci, c'est exactement ce que vous venez de dire, alors, oui, nous assumons de cibler les moyens de la Ville de Paris sur les enfants pour qui, en dehors de l'école, il n'y a rien ou pas-grand-chose parce que, oui, nous considérons que nous sommes un acteur de la vie éducative. Oui, nous sommes un acteur de la construction des parcours de réussite et notre devoir, notre responsabilité et ce pourquoi nous avons envie d'agir, ce sont les enfants qui en ont le plus besoin.

Merci d'avoir enfin dit les choses clairement !

C'est la raison pour laquelle, vous le comprendrez, j'appellerai évidemment au retrait, sinon au rejet de votre v?u et pour laquelle, bien entendu, nous avons fait un v?u de l'Exécutif qui permet de reprendre les éléments que j?ai déjà développés dans ce Conseil, mais j'imagine que vous continuerez à développer par ailleurs les mêmes éléments. Je sais que cela vous défrise, c'est la vie, cela vous défrise, mais, nous, on continue à avancer pour les gamins qui en ont besoin. C'est donc la raison pour laquelle je proposerai à cette Assemblée de voter le v?u de l'Exécutif que j'ai proposé.

Merci.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Vous avez présenté le v?u ; il n'y a pas d'explication de vote sur les v?ux que vous avez vous-mêmes présentés.

Est-ce que vous le retirez ou pas ? Oui ou non ?

M. Jean-Baptiste MENGUY. - Je demande une explication de vote sur le v?u bis.

Mme Valérie MONTANDON. - Je voulais répondre à Mme BROSSEL que si elle est si à l'aise sur le sujet, comment cela se fait qu'un v?u bis soit apparu en séance, si c?était aussi clair ?

Dans notre v?u, nous sommes très clairs, nous voulons revenir sur les orientations et la réduction des classes vertes. Vous, vous nous faites un v?u dans lequel vous réaffirmez votre volonté de réorientation et de baisse du nombre de classes vertes, et vous vous adressez un v?u à vous-même, en disant : ce serait bien que ce soit maintenu. Votre v?u n'est pas du tout clair ; au contraire, il n'a pas du tout de sens et je pense que vous devriez le retirer.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - On a compris, le v?u n'est pas retiré.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 20 du groupe U.M.P.P.A. avec un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u est rejeté.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u bis de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ? N.P.P.V. du groupe U.M.P.P.A.

Le v?u est adopté. (2012, V. 168). Je vous remercie.