Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe EELVA relatif à la circulation cyclable le long du jardin des Tuileries.

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2012


 

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Nous passons à l'examen de v?ux non rattachés.

Le v?u n° 73 est relatif au rétablissement d'une circulation cyclable le long du jardin des Tuileries.

La parole est à M. Christophe NAJDOVSKI.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

Ce v?u est pour le rétablissement d'une circulation cyclable le long du jardin des Tuileries entre la place de la Concorde et l?avenue du Général Lemonnier, puisqu?en effet, cet été, sur les quais hauts, la piste cyclable qui longeait le jardin des Tuileries a été supprimée sans aucune information préalable, ce qui a ému notamment la communauté cycliste. Les cyclistes sont désormais contraints de rouler dans le couloir de bus dans le sens Ouest - Est depuis la place de la Concorde sur le quai des Tuileries, ils ne pourront plus profiter de la traversée du Pont Royal pour aller de la rive gauche libérée à la rive droite libérée. Dans l'autre sens, les cyclistes sont priés d'emprunter la rue de Rivoli. Je voudrais également signaler le fait que la suppression de cet itinéraire le long du jardin des Tuileries est préjudiciable également à des sociétés qui organisent des balades à vélo pour les touristes qui avaient l'habitude d?utiliser cet itinéraire qui était sécurisé. Aussi, à travers ce v?u, nous souhaitons que l'on rétablisse au plus tôt cet itinéraire cyclable le long du jardin des Tuileries, entre la place de la Concorde et l'avenue du Général Lemonnier.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci.

La parole est à M. BARGETON.

M. Julien BARGETON, adjoint. - J'émets un avis favorable à l'adoption de ce v?u sous réserve d'un amendement oral ; Jean-François LEGARET me pardonnera, mais cela évite des v?ux bis, et je pense que c'est mieux de procéder par v?u amendé ; on ne peut pas à la fois reprocher les v?ux bis et les amendements oraux, il faut choisir.

Je vous propose un avis favorable, mais avec amendement oral, qui supprime le dernier paragraphe qui est doublement inexact.

On ne peut pas dire que les cyclistes sont contraints de rouler dans le couloir de bus, l'ouverture de ce couloir de bus aux vélos permet d'offrir aux cyclistes une continuité du même côté de la chaussée depuis la place de la Concorde jusqu'au Châtelet, là où ils étaient obligés, hier, de traverser deux fois les voies de circulation pour emprunter la piste sur le trottoir ; c'est donc une amélioration.

De plus, la liaison Est-Ouest n'existe plus depuis plusieurs années à cet endroit. Ce n'est pas l?aménagement des berges qui l?a supprimée.

Je vous propose donc un autre amendement qui est que la proposition de ce v?u soit rédigée ainsi : "étudie" au lieu de "rétablir", parce que ce n?est pas vraiment un rétablissement, "étudie au plus tôt un itinéraire cyclable le long du jardin des Tuileries, entre la place de la Concorde et l?avenue du Général Lemonnier, dans le sens Est-Ouest, en complément du couloir de bus ouvert aux cyclistes".

J'en profite pour vous indiquer que d'ici la fin de l'année, trois aménagements cyclables offriront aux cyclistes une continuité complète dans les deux sens entre la place de la Concorde et l'Hôtel de Ville, en reliant les aménagements existants : venant de l?Est, l'aménagement de la rue de Lobau pour rejoindre Rivoli, puis de la place de la Concorde pour relier Rivoli et Cours la Reine, et, venant de l'Ouest, l'aménagement d'un couloir bus ouvert aux vélos, puis d?une bande cyclable entre Châtelet et la rue de Lobau. Je pense que tous ces aménagements, cette continuité, répondent à vos attentes. Sous réserve de l?acceptation de l'amendement, favorable.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Très bien.

Monsieur NAJDOVSKI, vous voulez intervenir ?

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint. - J'accepte l'amendement, puisque j'ai bien compris que c'était la condition pour que le v?u soit adopté, donc voilà?

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Vous avez tout compris !

Monsieur LEGARET ?

M. Jean-François LEGARET, maire du 1er arrondissement. - Honnêtement, j'aimerais bien qu?un jour, on se retrouve avec Julien BARGETON et Christophe NAJDOVSKI avec des bicyclettes sur le site, parce que c'est quand même beaucoup plus sécurisant de le faire sur la portion de trottoir ; comme c'était le cas avant, que dans le couloir de bus.

Très honnêtement, il y avait un dispositif qui était bien connu, qui était bien protégé, qui ne gênait pas outre mesure les piétons. Il y a un nouvel aménagement de la voie des berges hautes et de la traversée piétonne, qui est, d?ailleurs, plutôt un progrès au droit de la grille du jardin des Tuileries, j?en conviens, mais je pense que le rétablissement d'un aménagement confortable et vraiment adapté aux cyclistes est quand même une question qui se pose et je trouve que le sous-amendement, malgré son habileté technique, ne tient pas suffisamment compte de la réalité sur le site, mais je suis très demandeur qu'on fasse une réunion sur le site, si vous voulez bien.

M. Julien BARGETON, adjoint. - Je suis d'accord pour une réunion sur le site.

Je vous reprécise que quand on venait du pont de la Concorde, on était obligé de traverser les voies de circulation pour rejoindre la piste sur le trottoir et si on rechangeait ensuite, on devait traverser deux fois. Les couloirs de bus sont une avancée pour les cyclistes. Ce partage de l'espace public, notamment dans les couloirs de bus, est une réponse ; ce n?est pas une contrainte, cela permet de développer les voies cyclables, mais nous irons voir tout cela, si vous voulez, ensemble. En attendant, votons ce v?u.

M. Jean-François LEGARET, maire du 1er arrondissement. - Je voulais juste dire une chose : des vélos circulent sans autorisation sur le trottoir, font du gymkhana avec les piétons et, franchement, la situation est assez dangereuse.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Prenez rendez-vous dès demain !

Je mets aux voix, à main levée, le v?u ainsi amendé. Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

Le v?u amendé est adopté. (2012, V. 196).