Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

2012 DDEEES 124 G - Subvention (29.000 euros) et convention avec l'association Réseau Môm'artre (12e).

Débat/ Conseil général/ Octobre 2012


 

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Nous examinons maintenant le projet de délibération DDEEES 124 G relatif à l'attribution d?une subvention de 29.000 euros et d'une convention avec l'association Réseau Môm'artre. La parole est à Mme Karen TAÏEB.

Mme Karen TAÏEB. - Merci, Madame la Présidente.

Mes chers collègues, le Réseau Môm'artre, voilà une belle idée et une belle action au service des mômes de Paris.

Nous avons eu l'occasion de nous en féliciter lors de la 6e Commission, que j'ai l'honneur de présider, une 6e Commission que nous avons ouverte sur le suivi de la M.I.E. sur les familles monoparentales, en présence de nos collègues, M. Ian BROSSAT, Président de cette mission, et Mme Joëlle CHÉRIOUX de SOULTRAIT, notamment.

Plusieurs préconisations avaient été faites pour améliorer la qualité de vie de ces familles monoparentales qui représentent près de 30 % dans la capitale et c?est une première dont je veux me féliciter.

Nous avons pu, en effet, avoir par M. Jean-François DANON et Mme Olga TROSTIANSKY un premier bilan d'étape un an après le vote à l'unanimité du rapport de cette mission, ce qui donne encore plus de sens et de poids à nos travaux dans les missions d'information et d'évaluation.

Un des points qui a été soulevé et que nous retrouvons à travers ce projet de délibération est le maillage à travers Paris du Réseau Môm'artre. Nous avions reçu les responsables de cette association et avions tous été séduits par le caractère innovant, intelligent et généreux de cette association et appelé de nos v?ux que le Réseau Môm'artre fasse des petits.

L'association Môm'artre crée en effet des lieux inédits de prise en charge complète des enfants après l'école, s'adapte aux horaires des familles en difficulté, notamment à l'incompatibilité des horaires entre école et emploi pour les familles en situation de précarité.

Elle vient aussi en aide à des enfants qui ne peuvent bénéficier d'un encadrement de qualité après l'école avec une spécificité, favoriser leur épanouissement à travers l'art.

Le réseau né dans le 18e arrondissement dispose - et on peut s'en féliciter - aujourd'hui de cinq antennes à Paris, dont une dans le 12e arrondissement qui a ouvert très récemment, le 4 septembre dernier.

Chaque fin de journée, jusqu?à 20 heures, des enfants du C.P. au C.M. 2 sont pris en charge pour une fin de journée à la fois récréative et créative.

L'équipe de l'association va chercher les enfants à 16 heures 30 à la sortie de trois ou quatre écoles limitrophes. Arrivés à l'antenne, ils partagent un goûter, font leurs devoirs avec l'aide de bénévoles et rejoignent ensuite un atelier artistique encadré par les artistes salariés. Ces ateliers sont ensuite présentés aux parents et aux habitants à l'occasion d'un vernissage faisant de ces enfants de véritables artistes en herbe. Les mercredis, chaque association accueille de 8 heures 30 à 19 heures des enfants du quartier, quelle que soit leur école, à la journée ou à la demi-journée. Enfin, des stages artistiques sont proposés chaque première semaine de vacances scolaires à tous les enfants sans exception, et les tarifs vont de 10 centimes d'euros à 10 euros de l'heure, le soir après l'école, donc vraiment une mixité sociale importante. Je me félicite donc que Paris s'associe pleinement à ce projet qui allie aide aux familles en difficulté, mixité sociale comme je l?ai dit, lutte contre l?échec scolaire, culture et joie de vivre à Paris. Merci.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Merci. La parole est à Mme Pauline VÉRON.

Mme Pauline VÉRON. - Madame la Présidente, je remercie Mme Karen TAÏEB pour son intervention et pour son soutien à l'association-réseau "Môm?artre", qui représente, comme elle l'a très bien rappelé, l'ensemble des cinq antennes "Môm?artre" présentes à Paris dans les 18e, 20e, 14e et 12e arrondissements.

Comme vous le savez, "Môm?artre" offre un service innovant de garde d?enfants. Elle accueille les enfants dès la sortie de l?école pour les aider à faire leurs devoirs et les initie à l'art grâce à des ateliers réalisés par des artistes en insertion.

Les horaires d'ouverture tardifs permettent aux familles en horaires décalés d'avoir accès à un mode de garde.

Pour favoriser l'accès à tous, la tarification est établie sur la base des quotients familiaux, de 10 centimes à 10 euros de l'heure. Ceci permet une part importante d?autofinancement et favorise la mixité sociale. Par ailleurs, "Môm?artre" a placé l'art et l?éducation artistique au c?ur de son projet. Elle favorise ainsi l?accès de tous à la pratique artistique et culturelle dans un cadre ludique. Aujourd'hui, je souhaite insister sur le rôle important que joue l'association auprès de deux types de publics prioritaires : les familles monoparentales, comme l'a très bien rappelé Mme Karen TAÏEB, et les artistes en insertion.

"Môm?artre" avait été entendue en 2011 par la mission d'information et d?évaluation sur les familles monoparentales à Paris. Le rapport de cette mission encourageait le développement des modes de garde afin de pallier le principal frein à l'accès à l'emploi des parents en accroissant l'offre des modes de garde à horaires adaptés.

Par ailleurs, et c'est sur ce point que je voudrais aussi insister, "Môm?artre" favorise le retour à l?emploi d?artistes en insertion en leur faisant développer leur projet artistique au sein des antennes.

Par ce projet de délibération, l'association propose de favoriser, non seulement l'insertion globale et l'aide à 89 familles en situation de monoparentalité, mais elle se donne également pour objectif de favoriser la professionnalisation de 60 artistes par un travail d'accompagnement dans leur projet professionnel et par une aide d'accompagnement dans le retour à l'emploi.

C'est ce qui justifie que cette subvention soit attribuée au titre de l?économie sociale et solidaire alors que le réseau "Môm?artre" a par ailleurs des subventions au titre de ses actions culturelles.

J'en profite pour féliciter "Môm?artre" et pour saluer également le travail qu?elle a mené dans le 12e arrondissement avec l?association "Crésus" puisqu'ils se sont organisés de manière à pouvoir partager efficacement leurs locaux et ainsi faire des économies d'échelle. Je vous remercie.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, ce très beau projet de délibération DDEEES 124 G. Qui est pour ? Contre ? Abstentions ? Le projet de délibération est adopté à l'unanimité. (2012, DDEEES 124 G).