Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

affiliées à l'Association des Résidences et Foyers de Jeunes. 2012 DJS 8 G - Subventions (64.000 euros) et conventions avec six associations gestionnaires de foyers de jeunes travailleurs, affiliées à l'Union Régionale des Foyers et Services pour Jeunes Travailleurs en Ile-de-France.

Débat/ Conseil général/ Novembre 2012


 

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Nous passons à l'examen en 7e Commission du projet de délibération DJS 7 G : subventions et conventions avec cinq associations gestionnaires en foyers de jeunes travailleurs affiliées à l'Association des Résidences et Foyers de Jeunes.

Mme Claire MOREL a la parole.

Mme Claire MOREL. - Je vous remercie.

Madame la Présidente, mes chers collègues, je vous propose en effet de parler conjointement des projets de délibération DJS 7 G et également DJS 8 G, tous deux relatifs à des subventions avec conventionnement à des associations gestionnaires de foyers de jeunes travailleurs situés dans huit arrondissements de Paris.

C'est une occasion de mettre en valeur l'utilité et la valeur de ces foyers de jeunes travailleurs dont le modèle évolue et doit être encore davantage mis en avant. Ces F.J.T., gérés par des associations, offrent aux jeunes vivant hors de leur famille des possibilités de logement temporaire à Paris pour une période limitée dans le temps, deux ans en général. Dans le même temps, ces structures assurent l'accompagnement de leurs résidents dans leurs démarches d'accès à l'autonomie dans le domaine du logement, de l'emploi, de la formation, de la santé, de la culture et des loisirs.

Elles constituent également un relais d'information privilégié de la politique menée par le Département de Paris en faveur de la jeunesse.

Ces foyers de jeunes travailleurs sont une vraie opportunité pour les jeunes Parisiens ou les jeunes d'ailleurs de trouver un logement dans un contexte difficile que nous connaissons tous. Si la politique volontariste de Paris en matière de logement et de logement social, si les mesures, dont certaines sont d'ores et déjà initiées par le Gouvernement, telles que l'encadrement des loyers, la mobilisation pour le logement social, la réorientation de l'investissement locatif sont indispensables, il n'en reste pas moins qu'une politique de soutien en faveur plus spécifiquement des jeunes est primordiale. L'accès à un logement pour les jeunes, toutes les études le prouvent, est beaucoup plus difficile et beaucoup plus onéreux que pour les jeunes de la génération précédente. Voilà pourquoi Paris se mobilise pour le logement et les foyers de jeunes travailleurs.

Les deux projets de délibération soumis à votre approbation, mes chers collègues, s'inscrivent dans la continuité de l'action de notre collectivité qui, depuis 2002, apporte sa contribution financière au développement des ateliers et des actions socioéducatives dans les foyers de jeunes travailleurs, au titre de la politique de la jeunesse conduite par Mme Isabelle GACHET à la suite de M. Bruno JULLIARD, ainsi que son soutien au financement de nouvelles structures, comme dans le 9e arrondissement, avec deux nouvelles résidences sociales pour les jeunes, financées au titre de la politique du logement conduite par M. Jean-Yves MANO. Dans le cadre de ces deux projets de délibération, ce sont 11 associations gestionnaires de foyer en Ile-de-France à qui il vous est proposé de verser une subvention d?équipement.

Ces associations sollicitent l'aide financière de notre collectivité sur la base de justificatifs des dépenses engagées en termes de mise en conformité, d'hygiène et de sécurité, d'équipement mobilier, pour un montant total de 120.000 euros. Je vous invite, par ailleurs, à faire encore davantage connaître ces établissements, ces F.J.T., à diffuser l'information des modalités de candidature, notamment dans le cadre des antennes jeunes. Les F.J.T. se modernisent, se rénovent, leur encadrement est performant, leur mode de fonctionnement évolue également. Il est important de souligner que l'allongement de l'âge limite de 25 ans vers 30 ans fait partie d'une tendance lourde, en phase avec l'évolution de la société.

Les F.J.T., à côté des résidences pour étudiants qui bénéficient également du soutien de notre collectivité, à côté de la nouvelle aide à l?installation dans un premier logement en faveur des étudiants boursiers mise en place en juillet dernier, sont un élément important du dispositif de la politique en faveur de la jeunesse et je vous invite à approuver ces projets de délibération.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Merci.

Mme Isabelle GACHET vous répond.

Mme Isabelle GACHET. - Merci, Madame la Présidente.

Madame la Conseillère, Mesdames et Messieurs les Conseillers, tout d'abord, permettez-moi, Madame MOREL, de vous remercier de votre très juste intervention.

En effet, à ce jour, il y a 530.000 jeunes âgés de 15 à 29 ans qui vivent à Paris, ce qui représente près du quart de la population parisienne totale. Qu'ils soient étudiants ou qu?ils débutent dans la vie active, l'accès à un logement pérenne représente l'un des défis majeurs auxquels ils restent confrontés. C'est pourquoi le Département s'engage dans une politique ambitieuse pour aider les jeunes à se loger et pour les accompagner vers l'insertion sociale et l'autonomie.

Notamment, le Département les aide en créant des logements spécifiquement destinés aux jeunes ; plus de 10.000 logements en foyers de jeunes travailleurs ou en résidences étudiantes ont déjà été réalisés sur les 12.500 prévus de 2001 à 2014.

Le Département les aide aussi en soutenant, comme vous l'avez justement dit, l'action des foyers de jeunes travailleurs par l'attribution de subventions de fonctionnement chaque année. Ainsi, le Département a attribué pas moins de 1.119.000 euros à 23 associations gérant 41 F.J.T. en 2012, pour financer notamment le développement de leurs projets pédagogiques et des actions socioéducatives.

Nous vous proposons aujourd'hui de consolider ce soutien via une subvention d?équipement qui permet la réalisation de travaux d'hygiène et de sécurité, l?amélioration du confort dans les foyers de jeunes travailleurs, ainsi que l'achat de mobilier. Les F.J.T., nous le savons, représentent une réponse efficace au logement des jeunes à Paris. Face à un parc privé de plus en plus inaccessible, les F.J.T. offrent des conditions d'hébergement d?extrêmement bonne qualité pour un coût relativement modeste, tant au niveau du montant des redevances qu?au niveau des conditions de solvabilité. Le logement est la condition sine qua non pour une insertion professionnelle durable et stable chez les hommes. Il s'agit donc d'une véritable solution d'insertion pour ces jeunes qui en ont le plus besoin.

Les F.J.T. assurent également une fonction éducative primordiale, car ils proposent aux jeunes, au-delà du simple hébergement, l'accompagnement nécessaire à la construction de futurs citoyens insérés socialement et intégrés dans la ville. Ils assurent, en effet, un accueil personnalisé, ils organisent des activités autour de l'emploi, de la formation, du logement, de la santé, des loisirs et de la culture et ils accompagnent les jeunes et les incitent à participer à la vie collective et à la vie du quartier. Ils sont, à ce titre, de véritables relais de la politique jeunesse parisienne.

Enfin, rappelons que les F.J.T. sont aussi des outils de mixité sociale chez les jeunes générations ; ce sont des lieux de vie où les parcours de vie des jeunes sont divers et multiples.

Cette mixité sociale est précieuse, elle permet l'enrichissement de chacun et représente un levier efficace de mixité sociale face à la concentration sociale exacerbée à Paris.

Pour toutes ces raisons, c'est avec plaisir que je vous soumets le vote des projets de délibération DJS 7 G et DJS 8 G.

Je vous remercie.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DJS 7 G.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté à l'unanimité. (2012, DJS 7 G).

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DJS 8 G.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté à l'unanimité. (2012, DJS 8 G).