Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe PCF/PG relatif à la diminution du financement du P.E.A.D.

Débat/ Conseil général/ Novembre 2012


 

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Le v?u n° 13 G est relatif à la diminution du financement du Programme européen d'aide alimentaire.

La parole est à Mme Hélène BIDARD.

Mme Hélène BIDARD. - Oui, Madame la Présidente, je vous remercie.

Le Programme européen d'aide aux plus démunis est un programme de distribution gratuite de nourriture aux personnes les plus pauvres de l'Union, initialement organisé dans le cadre de la P.A.C.

La suppression du P.E.A.D. est prévue pour janvier 2014 mais la Commission européenne a proposé la création d'un fonds européen d?aide aux plus démunis pour s?y substituer.

Le nombre de personnes démunies est en constante augmentation en Europe depuis le déclenchement de la crise économique du capitalisme. Le P.E.A.D. bénéficie à 18 millions d'Européens de même qu'à 4 millions de Français.

Les associations que sont le Secours Populaire, les Restos du C?ur, la Croix-Rouge et les banques alimentaires estiment que l'enveloppe du fonds devrait être portée a minima à 4,75 milliards d'euros pour répondre aux besoins prioritaires.

C'est pourquoi mon groupe des élus Communiste et du Parti de Gauche souhaite que nous apportions notre soutien aux revendications des associations assurant la distribution de l'aide alimentaire et émet le v?u que le Maire de Paris interpelle le Gouvernement afin qu?il affirme la position de la France auprès de la Commission européenne sur la nécessité de répondre aux exigences des associations habilitées à distribuer la nourriture de l'actuel P.E.A.D. Je vous remercie.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - La parole est à Mme Olga TROSTIANSKY.

Mme Olga TROSTIANSKY, vice-présidente. - Madame la Présidente, devant l'inquiétude soulevée à juste titre par l'annonce de la réduction drastique du budget européen dédié au P.E.A.D. en 2011, notre collectivité s'était mobilisée aux côtés des associations afin qu?elles aient l'assurance de continuer à mener leurs actions dans un contexte où la crise économique amène de plus en plus de personnes à recourir à l'aide alimentaire.

Vous le rappelez, Madame BIDARD, notre Assemblée a voté en septembre 2011 un v?u de l'Exécutif dans ce sens, et le Maire de Paris avait saisi les présidents de la Commission européenne et du Conseil européen afin que ces crédits, qui représentent entre 27 et 50 % des ressources d'aide alimentaire des associations, soient maintenus.

Les associations ont alors obtenu une période de répit jusqu'à 2013, et la Commission européenne vient effectivement de proposer la création d'un fonds européen d'aide aux plus démunis qui doit désormais être débattue par le Parlement européen et le Conseil des Ministres de l'Union européenne, avec notamment un volet important sur l'utilisation du fonds. Je rappelle que l'Europe s'est fixée pour objectif à l'horizon 2020 de réduire d'au moins 20 millions le nombre de personnes en situation de pauvreté. Évidemment, nous devons rester très vigilants sur les modalités d'utilisation de ce fonds et nous allons continuer à soutenir les associations afin qu?elles puissent bénéficier des crédits nécessaires pour pérenniser leurs actions. C'est pourquoi, mes chers collègues, je vous propose de voter ce v?u de manière favorable.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, ce voeu.

Qui est pour ? Qui est contre ?

Abstentions ?

Le voeu est adopté à l?unanimité. (2012, V. 56 G).