Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

154 - QOC 2004-440 Question de M. Christophe LEKIEFFRE et des membres du groupe U.M.P. à M. le Maire de Paris sur la création d'un double sens de circulation pour les cycles à l'intérieur du quartier "Montorgueil - Saint-Denis" (2e)

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2004


Libellé de la question :
"Le 4 juin dernier, un arrêté portant sur la création, à titre provisoire, d'un double sens de circulation pour les cycles à l'intérieur du quartier Montorgueil-Saint-Denis a été pris.
M. Christophe LEKIEFFRE et les élus du groupe U.M.P. soulignent la grande confusion qui, depuis, règne chez les piétons et les automobilistes rue Montorgueil. Ils voudraient donc savoir en quoi cette nouvelle disposition peut : préserver l'environnement, la sécurité et la tranquillité des voies publiques de ce quartier piétonnier ?
M. Christophe LEKIEFFRE et les élus du groupe U.M.P. demandent qu'à la fin de cette expérimentation, qui devrait durer trois mois, un rapport soit présenté aux élus du Conseil de Paris. Ce rapport devra préciser, pour chacun des considérants publiés dans l'arrêté, si l'objectif est atteint ou pas !"
Réponse (M. Denis BAUPIN, adjoint) :
"Les rues à double sens dont un sens est réservé aux cyclistes ne constituent pas une nouveauté, elles existaient à Paris depuis de nombreuses années dans une dizaine de voies à faible circulation. C'est un dispositif qui existe également dans de nombreuses villes françaises et étrangères. A Strasbourg, c'est le cas des deux tiers des axes du centre ville. En Belgique et dans certains cantons suisses, à titre exemple, le Code de la route prévoit même que ce principe est la règle dans les zones 30.
Le rapport de Mme LE BRETON, Députée-Maire de Caen, commandé par M. le Premier Ministre sur l'utilisation du vélo en France préconise la généralisation de ce principe dit de contre sens cyclable considérant qu'il est de nature à diminuer l'accidentologie et qu'il est nécessaire pour réaliser un véritable réseau cyclable. En effet, ces contresens permettent de favoriser les déplacements à vélo, afin de favoriser les trajets les plus directs, dans des voies à faible circulation où la visibilité du cycliste est assurée.
Dans le cas du quartier Montorgueil, durant la période d'essai, diverses analyses sont en cours : étude de l'accidentologie avant et après, comptages dans les diverses rues du quartier en deux phases, en juin et en septembre. Enfin, une enquête d'opinion sera réalisée auprès des habitants de ce quartier et de ses abords immédiats."