Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

138 - QOC 2004-424 Question de M. Christian LE ROUX à M. le Maire de Paris concernant les premiers résultats de l'opération "Plan urgence canicule"

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2004


Libellé de la question :
"Vous avez annoncé à grand renfort de publicité la mise en place d'un plan urgence canicule avec notamment un numéro de téléphone spécial 08.2000.75.75.
Vous avez adressé plus de 180.000 courriers aux Parisiennes et aux Parisiens âgés de plus de 75 ans.
J'aurai souhaité connaître les premiers résultats de cette opération, le nombre et la nature des appels reçus à ce jour par cette structure d'urgence au lendemain des fortes chaleurs que nous venons de connaître."
Réponse (Mme Danièle HOFFMAN-RISPAL, adjointe) :
"La Ville de Paris a lancé dès le mois de mai 2004 une campagne de prévention massive à destination des Parisiens âgés en cas de fortes chaleurs.
Ainsi, une plaquette de prévention et d'information récapitulant les conseils avant l'été et les gestes utiles en cas de canicule a été élaborée par des médecins et des spécialistes de la prise en charge des personnes âgées. Elle a été adressée nominativement à tous les Parisiennes et les Parisiens âgés de plus de 75 ans, à ceux qui bénéficient de l'A.P.A. à domicile ainsi que de l'Allocation Ville de Paris. Cet envoi a été réalisé sur la base du fichier de la Caisse primaire d'assurance maladie après accord de la C.N.I.L.
Cette plaquette est en outre disponible dans de nombreux lieux d'accueil. Elle est au total diffusée à 350.000 exemplaires afin de toucher autant de personnes que possible.
En complément, les conseils de prévention sont également diffusés dans deux numéros du journal "A Paris" adressé à chaque Parisien, mais aussi par les panneaux lumineux de la Ville, à travers un site Internet accessible depuis celui de la Ville, dans un numéro spécial de "Paris Info Seniors" diffusé à 40.000 exemplaires ou encore par le biais de conférences de l'Université permanente.
Le rapport de la mission d'information et d'évaluation sur les conséquences de la canicule à Paris mise en place dès septembre 2003 a constaté le facteur aggravant que représentait la solitude et l'isolement dans les causes de décès de l'été dernier.
Ainsi, depuis le 17 mai 2004, le numéro 08.2000.75.75 a été mis à disposition des personnes âgées et fragilisées qui le souhaitent pour s'inscrire afin qu'une cellule de veille prenne contact avec elles, sous l'autorité du Préfet, en cas de déclenchement du plan "canicule".
Afin de prendre en compte d'autres populations non couvertes par le fichier C.P.A.M. mais pouvant présenter des fragilités liées à l'âge, au handicap où à la situation sociale, un courrier du Maire de Paris expliquant la procédure d'inscription a également été adressé aux bénéficiaires de l'A.P.A. à domicile et à ceux de l'Allocation Ville de Paris soit 180.000 personnes.
Lorsque la personne appelle ce numéro, il lui est demandé ses coordonnées, celle d'un proche et ses périodes éventuelles d'absence pendant l'été mais également son âge, si elle habite sous les toits ou si elle est bénéficiaire de l'A.P.A. ou de l'A.V.P.
Au 29 juin 2004, 863 Parisiens se sont d'ores et déjà inscrits sur le fichier correspondant au dispositif mis en place par la Ville.
Un communiqué de presse de la Ville de Paris diffusé le 28 juin 2004 et relayé par des quotidiens parisiens et une émission de télévision diffusée sur une chaîne du service public ont rappelé la nécessité de s'inscrire à ce numéro."