Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, Vœu déposé par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche relatif au soutien au centre social de "La 20e Chaise". Vœu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2010


 

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous arrivons maintenant à l'examen des v?ux n° 11 et n° 11 bis déposé d'une part par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche et d'autre part par l'Exécutif, relatifs au soutien au centre social "La 20e Chaise".

La parole est à Mme SIMONNET. Mme STIEVENARD donnera l'avis de l'Exécutif.

Mme Danielle SIMONNET. - Mes chers collègues, je crois que vous êtes tous conscients de la situation extrêmement difficile que vivent les centres sociaux.

Je voudrais vous alerter sur la situation du centre social "La 20e Chaise" qui fait un travail par ailleurs remarquable d'implication citoyenne dans un quartier difficile, le quartier des Amandiers, un travail pour impliquer l'ensemble des habitants du quartier dans des projets d'éducation populaire extrêmement intéressants et un travail de solidarité et d'animation locale d'une grande richesse.

En plus des difficultés économiques que rencontrent l'ensemble des centres sociaux du fait de la réduction constante du soutien financier de l'État, sachez que le centre social "La 20e Chaise" doit maintenant faire face à une augmentation de loyer de 14 %, décidée par la Direction du logement et de l'habitat de la Ville de Paris.

Connaissant l'attachement de la Municipalité au travail de ces centres sociaux, nous souhaitons, au niveau du groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, à travers ce v?u qui a été soutenu à l'unanimité du Conseil du 20e arrondissement, que notre Conseil de Paris émette le v?u de surseoir à la décision d'augmentation de loyer de 14 %, de permettre au centre social de bénéficier d'un bail de type local associatif aux conditions liées à sa localisation en quartier politique de la ville et enfin de "profiter" de cette situation difficile pour que la Ville engage l'étude d'une démarche de gratuité des loyers pour l'ensemble des centres sociaux parisiens.

Je vous remercie.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Madame SIMONNET.

Mme STIEVENARD présente le v?u n° 11 bis de l'Exécutif et lance un appel, si j'ai bien compris.

Mme Gisèle STIEVENARD, adjointe. - Je réponds volontiers à ce v?u et j?y associe ma collègue Myriam EL KHOMRI qui suit avec attention les centres sociaux.

Comme vous l'avez dit, "La 20e Chaise" joue un rôle majeur dans le quartier des Amandiers qui connaît une problématique jeunesse très sensible.

Ce quartier a vécu un drame il y a quelques années et est toujours susceptible de connaître des tensions.

La Ville l?a soutenu en permanence pour pérenniser ses activités. La Ville a eu connaissance de ses difficultés financières cet été. Nous nous sommes mobilisés pour définir un plan de redressement concerté et pour prévoir une aide exceptionnelle.

Ce plan inclut naturellement la question du loyer, dont nous savons qu'il représente une charge importante dans le budget d'un centre social.

Le loyer auquel vous faites référence, Madame SIMONNET, a été fixé en 2006, l'augmentation date de 2006. Cela représente un tarif de l'ordre de 30 euros le mètre carré annuel, ce qui est le cas pour la moyenne des centres sociaux parisiens.

Pour autant, nous savons que les centres sociaux ont des situations financières qui restent fragiles et, comme l'État est moins présent, cela crée bien sûr des difficultés.

Pour notre part, au niveau du Département, nous avons dû multiplier par sept notre aide aux centres sociaux depuis 2000. 800.000 euros supplémentaires ont été ajoutés sur les années 2008 et 2009.

Nous portons donc attention à toutes ces questions. Nous avons un dialogue avec les bailleurs à ce sujet. D'ailleurs, une délibération est soumise à ce Conseil sur la participation financière 2010 de la Ville au titre de la mission d'animation globale dans ces centres.

C'est une discussion qui a cours également dans le cadre de l'élaboration du budget 2011.

Compte tenu du v?u présenté par l'Exécutif, je vous demande de bien vouloir, si vous en êtes d'accord, retirer votre propre v?u dans la mesure où l'état d'esprit est le même et va dans le même sens.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Madame STIEVENARD.

Madame SIMONNET, avez-vous entendu cet appel ?

Mme Danielle SIMONNET. - Nous avons entendu cet appel.

Ce qui compte pour nous, c'est que concrètement on continue à travailler et à faire le maximum pour permettre d'aider matériellement ces centres sociaux à fonctionner durablement parce qu?ils sont vraiment des piliers de la démocratie locale, de la solidarité et de l'implication citoyenne.

On retirera notre v?u, bien que, pour autant, les propositions des deux v?ux ne soient pas équivalentes. Dans le v?u présenté par l'Exécutif, on met en place un plan de soutien au centre social "La 20e Chaise" en intégrant la question du loyer. On verra comment l'effort sera poursuivi en ce sens et dans quelle mesure.

Je pense qu'on aura d'autres séances du Conseil de Paris pour en débattre à nouveau, mais à travers notre v?u initial, nous souhaitons que la Ville engage une autre réflexion sur la gratuité des loyers, comme le font d'autres municipalités importantes comme Marseille, Lille et Lyon où, au-delà des subventions de fonctionnement conséquentes de ces municipalités, les centres sociaux bénéficient de locaux mis à disposition gratuitement par leur municipalité ou les offices H.L.M.

On retire le v?u mais je pense qu'il faut absolument que nous puissions poursuivre ce débat pour que, concrètement, durablement, on ne retire pas aux centres sociaux ce qu?on leur donne par ailleurs.

Je vous remercie.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Madame Danielle SIMONNET. C'est un retrait vigilant de votre v?u. Le v?u n° 11 est retiré.

Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de v?u déposé par l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de v?u est adopté à l'unanimité. (2010, V. 215).