Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, Vœu déposé par le groupe U.M.P.P.A. relatif au soutien à la Halde.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2010


 

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous passons maintenant à la 6e Commission et examinons le v?u référencé n° 12 dans le fascicule, déposé par le groupe U.M.P.P.A., relatif au soutien à la Halde.

Madame DOUVIN, vous avez la parole.

Mme Laurence DOUVIN. - Merci, Monsieur le Maire.

Ce v?u s'inscrit dans le cadre de la lutte contre la discrimination et en faveur de l'égalité entre les hommes et les femmes, et également du principe de laïcité. Nous considérons qu?il est inacceptable que dans une structure d'accueil des jeunes enfants, comme cela s'est passé à Chanteloup-les-Vignes, une employée se présente dans une tenue voilée de noir de la tête au pied et offre ainsi une image de la femme qui ne correspond pas aux principes républicains d?égalité entre les hommes et les femmes, et de laïcité auquel je viens de faire allusion.

Nous demandons au Maire de Paris d'apporter son soutien à la Halde, ainsi qu'à la directrice de la crèche, dans leur position commune, qui est d'ailleurs soutenue par des personnalités comme Elisabeth BADINTER, à l'encontre d'une telle pratique et afin qu'une situation comme celle-ci soit inenvisageable dans toute équipe d'accueil des enfants.

Je vous remercie.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Madame DOUVIN.

Je donne la parole à Mme Yamina BENGUIGUI qui va nous dire la position de l?Exécutif.

Mme Yamina BENGUIGUI, adjointe. - Si la Ville de Paris est partenaire de la Halde et a, à maintes reprises, pu confirmer une coopération fructueuse avec cette instance, ce v?u m'apparaît sans objet.

En effet, d'une part, le sujet n'est pas parisien et ne concerne en rien les affaires de Paris. Il s'agit du licenciement d'une employée d'une crèche associative de Chanteloup-les-Vignes. De plus, cette affaire est actuellement aux prud?hommes qui se prononceront en octobre.

D'autre part, je rappelle que la Halde est une autorité administrative indépendante, tant dans ses actions juridiques que dans son soutien aux victimes de discriminations, et les décisions de son collège sont souveraines.

Dans ce contexte, la Halde n'a pas besoin de notre soutien. C'est pourquoi j?émets un avis défavorable.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe U.M.P.P.A., assortie d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.