Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

2012 DDEEES 170 G - Subvention et convention (15.000 euros) avec l'association Mozaïk RH (3e).

Débat/ Conseil général/ Décembre 2012


 

Mme Olga TROSTIANSKY, présidente. - Nous examinons à présent le projet de délibération DEEES 170 G relatif à l'attribution d'une subvention et convention pour 15.000 euros avec l'association "Mosaïk RH", dans le 3e arrondissement. Je donne la parole à Mme Léa FILOCHE.

Mme Léa FILOCHE. - Merci, Madame la Présidente.

Je suis ravie d'intervenir juste après que Mme Pauline VÉRON ait eu le plaisir de rappeler que le marché Riquet du 19e arrondissement est "the place to be", en ce moment, à Paris.

La transition est toute faite avec ce qui vient d'être abordé sur la question de l'innovation associative, puisque je vous propose aujourd'hui d?intervenir sur une convention avec l?association "Mozaïk RH", qui travaille de façon très volontariste et très novatrice sur les questions de lutte contre les discriminations à l'emploi.

Je pars du principe que le chômage a de nouveau augmenté en France au troisième trimestre 2012 pour atteindre désormais 9,9 % de la population active en métropole, avec un taux record chez les jeunes. Nous sommes aujourd'hui dans une situation héritée, évidemment, de l'ancienne majorité nationale, qui n'a pas fait de son mandat une réussite en matière de résultat sur les chiffres de la réduction de la pauvreté en général et de la baisse du chômage en particulier.

La dernière enquête de l'Insee nous montre donc qu'entre juillet et septembre 2012, le chômage a globalement augmenté de 0,1 point ; celui des 15-24 ans a, lui, bondit de 1,4 point. Une variation de cette ampleur en un trimestre est rare. Ce fut le cas, notamment, en 2005, et surtout au déclenchement de la crise, en 2008, et je tiens à souligner, dans ce cadre, que les jeunes femmes ont d'ailleurs plus souffert de cette dégradation de l'emploi, puisque cela augmente de 2,6 points, plutôt que les jeunes hommes qui augmentent de 0,4 point.

Pour ce qui concerne les chiffres du chômage parisien, même s'ils sont préoccupants, ils sont relativement plus favorables que ceux de la France et de l'Ile-de-France, 8,4 % en octobre 2012 contre 8,5 % en Ile-de-France et 9,9 % en France. C?est donc une croissance de 5,7 % sur un an. Il faut savoir que 7.700 jeunes de moins de 25 ans sont inscrits à Pôle Emploi, mais qu?ils doivent être, en fait, bien plus nombreux si l?on considère ceux qui ne sont pas inscrits. Par exemple, la mission locale suit plus de 20.000 jeunes par an.

C?est donc, pour le Gouvernement, un point prioritaire sur lequel il s?est engagé, je n'y reviendrai pas, mais c'est, pour la Ville de Paris, toujours une politique volontariste, que ce soit par l'intermédiaire des différentes interventions de nos services et de nos prestations sociales, mais aussi par le financement d'actions associatives spécifiques, et c'est sur ce dernier point que je souhaite attirer votre attention, puisque nous vous proposons, par ce projet de délibération, de financer une action d?une association qui a pleinement investi le champ de la lutte contre le chômage des jeunes et de l'inégalité à l'emploi liée à des discriminations.

"Mozaïk RH" a été fondée en 2007. Sa mission : promouvoir l'égalité des chances dans l'accès à l'emploi et faire reconnaître les compétences des habitants issus de la diversité auprès des entreprises publiques et privées.

"Mozaïk RH" fonctionne, de fait, comme un cabinet de recrutement solidaire. D'une part, elle sélectionne en priorité des jeunes diplômés des quartiers populaires, les accompagne dans leur recherche d?emploi sous forme d'ateliers collectifs de préparation aux entretiens et de sensibilisation aux codes du monde professionnel, de séances de coaching individuel ou de média training avec des professionnels de la communication et des ressources humaines et, d'autre part, elle propose ses prestations à des entreprises qui lui confient des offres d?emploi, y compris dans l'apprentissage.

Les résultats sont à la hauteur des besoins, puisqu'en 2011, ce sont 1.748 candidats qui ont bénéficié d'un accompagnement. "Mozaïk RH" porte aussi un projet de C.V.thèque, qui vise à faciliter la mise en relation entre les entreprises de petit taille, les T.P.E., les P.M.E. et les associations, offrant des opportunités d?embauche chez les jeunes diplômés des quartiers populaires. La création de la plate-forme web permettra aux recruteurs de visualiser les profils des candidats gratuitement et des partenariats ont déjà été noués avec la C.G.P.M.E. Ile-de-France et le Mouves pour faire connaître la C.V.thèque à leurs adhérents.

La subvention de 15.000 euros proposée pour cette action représente 22 % du budget global de cette action et, dans le cadre de l'urgence de la résorption du chômage des jeunes et parce que cette association propose une action novatrice et efficace, je vous demande de bien vouloir voter ce projet de délibération et je vous remercie.

Mme Olga TROSTIANSKY, présidente. - Merci, Madame FILOCHE. Pour répondre, je donne la parole à M. Christian SAUTTER.

M. Christian SAUTTER, vice-président. - Merci, Madame la Présidente et merci à Mme Léa FILOCHE d'attirer l'attention sur le chômage des jeunes et sur cette association "Mozaïk", dont elle a très bien décrit l'action.

Comme Mme Léa FILOCHE l'a expliqué, le nombre de jeunes inscrits au chômage à Paris, un peu plus de 7.000, ne reflète pas vraiment la situation du non-emploi des jeunes, puisque, par exemple, la mission locale suit 20.000 jeunes qui sont en recherche de travail.

Ces jeunes souffrent d'un handicap supplémentaire pour certains d'entre eux : ils sont victimes de discriminations selon leur nom, selon leur prénom, selon leur adresse, et, ainsi, la moitié des réclamations que recueille la H.A.L.D.E. concernent des discriminations à l'emploi, et l'on sait par des études, notamment du B.I.T., qu'il suffit de changer le nom d'un candidat à l'emploi pour qu?il perde la moitié de ses chances ; ceci a été testé de façon assez rigoureuse.

Comment aider ces jeunes victimes de discrimination ?

De deux façons.

La première est qu'avec Mme Isabelle GACHET et d'autres adjointes, vous, Madame la Présidente, Mme Gisèle STIEVENARD et Mme Claudine BOUYGUES, nous allons organiser un "Forum métropolitain de l'emploi des jeunes", qui se tiendra le 19 février dans la grande halle de la Villette, qui mettra particulièrement l'accent sur les emplois d'avenir pour les jeunes non diplômés et qui proposera pour les jeunes diplômés, surtout ceux victimes de discriminations, des emplois apportés par plusieurs centaines d'entreprises.

Et puis, pour que les jeunes aient les meilleures chances de trouver un emploi parmi ceux qui sont offerts, notamment dans ce forum, nous nous appuyons sur des associations ; je citerai "Nos quartiers ont des talents", par exemple, mais je citerai, puisque c'est l'objet de ce projet de délibération, "Mozaïk RH", qui a prouvé, depuis sa création, qu'elle est efficace, non seulement solidaire mais efficace, puisqu'elle arrive parmi les jeunes qui sont accompagnés, qui sont placés en entreprise, à un taux de sortie positif qui dépasse 30 %.

Je ne reviens pas sur l'entraînement individuel à la vidéo qui est apporté par "Mozaïk RH", je ne dis rien de plus sur la nouvelle C.V.thèque, c'est-à-dire la possibilité pour des entreprises moyennes ou des associations - je dis ceci pour Mme Pauline VÉRON et l'économie sociale et solidaire - qui trouveront des candidats qualifiés et motivés pour les postes qu'elles peuvent offrir.

Je vous invite, chers collègues, à voter ce projet de délibération, si possible à l'unanimité.

Mme Olga TROSTIANSKY, présidente. - Merci, Monsieur SAUTTER.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DDEEES 170 G.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté à l?unanimité. (2012, DDEEES 170 G). Merci.