Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, Vœu déposé par les groupes socialiste, radical de gauche et apparentés et "Les Verts" relatif au maintien de l'opération "Ville-Vie-Vacances" sur le site Paul Valéry dans le 12e arrondissement.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2010


 

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du v?u référencé n° 6 dans le fascicule, déposé par les groupes socialiste, radical de gauche et apparentés et "Les Verts", relatif au maintien de l'opération "Ville-Vie-Vacances" sur le site Paul Valéry dans le 12e arrondissement.

Je donne la parole à Mme Michèle BLUMENTHAL, maire du 12e, pour la minute réglementaire de présentation des v?ux non rattachés.

Mme Michèle BLUMENTHAL, maire du 12e arrondissement. - Pour la minute réglementaire, tout simplement cette pérennisation qui est, en fait, une chose qui existe depuis 15 ans dans le 12e arrondissement - les "Ville, Vie, Vacances" existent depuis 15 ans dans le 12e -, sauf l'an dernier en 2009 où elle s'est installée au parc du Tremblay.

Comme le 12e offre une palette d'activités sportives importante et surtout, je crois que c'est ce qui est important, qu'on réunit plus de jeunes gens et de jeunes filles que lorsque cela se déroule sur le parc du Tremblay, puisque cette année plus de 100 jeunes gens et filles se sont ainsi répartis sur les deux mois de cet été. Mais, chaque jour, il y avait une centaine d?enfants? enfin, de jeunes.

Ce qui est important aussi, c'est le partenariat avec Promosport qui permet de faire un lien entre les fratries de différents âges et permet donc de créer une passerelle sur une longue durée.

C'est pour tout cela qu'on souhaiterait que cela puisse se pérenniser dans le 12e sur le complexe Paul Valéry.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci beaucoup.

Pour vous répondre, d'abord M. Georges SARRE, puis M. le Directeur adjoint du Préfet de police.

M. Georges SARRE, adjoint. - Monsieur le Maire, chers collègues, je tiens à remercier Mme la maire ainsi que les élus du conseil du 12e arrondissement pour ce v?u qui me permet non seulement de réaffirmer mon attachement au dispositif de prévention V.V.V., mais également de souligner un élément important, quoique moins connu, me semble-t-il, à savoir le soutien de la Ville de Paris au dispositif V.V.V. Police.

Au-delà de l'investissement de la Ville de Paris dans le dispositif V.V.V., qu'elle cofinance avec la Préfecture de Paris, il faut savoir que nous soutenons également le programme V.V.V. Police.

J'attire, à cet égard, votre attention, chers collègues, sur la délibération DPP 23 qui va permettre l'attribution d'une subvention de 20.000 euros à l?U.C.P.A. pour l'encadrement d'activités et la fourniture de repas aux jeunes accueillis pendant l'été dans le cadre de V.V.V. Police. Cette subvention à l?U.C.P.A. poursuit l'implication financière de la Ville de Paris dans le programme V.V.V. Police qui se matérialisait les années précédentes par une subvention à l'Association sportive de la Préfecture de police (A.S.P.P.) dissoute l'année dernière.

Je suis conscient de l'intérêt et de l'impact positif que peut avoir le dispositif V.V.V. Police sur nos jeunes, ce dispositif participant, en effet, du rapprochement entre les policiers et la population.

C'est pourquoi je donne naturellement un avis favorable au v?u déposé par Mme BLUMENTHAL. Je suis pour le maintien de l'opération à Paul Valéry, comme je suis pour le maintien du dispositif au parc du Tremblay, comme ce fut le cas l'été dernier.

Paul Valéry a un avantage indéniable : il offre une structure couverte qui permet le repli des enfants en cas d'intempéries, comme ce fut le cas à trois reprises pendant l'été. En outre, sa proximité avec le bois de Vincennes et son ancrage dans Paris en font un atout majeur pour le dispositif V.V.V. Police. La Préfecture de police s'est engagée à maintenir sa présence sur le site Paul Valéry, comme sur deux autres sites parisiens, pendant les petites vacances scolaires. Mais je n'ai pas obtenu de confirmation concernant les vacances d'été.

M. le Préfet de police devrait nous rassurer sur ce point.

Merci.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci d'assurer la transition.

La parole au représentant du Préfet de police.

M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE. - La Préfecture de police est très attachée à l?opération "Ville Vie Vacances", et elle souhaite en faire un laboratoire de l'action préventive que les policiers peuvent avoir au contact des jeunes.

Cela fait 15 ans que nous nous y investissons, et si nous sommes sortis d?une sorte de bricolage qui était très léger sur le plan financier et comptable, c'est bien pour la consolider.

Ce faisant, l'État a augmenté sa subvention de 50 % grâce au fonds de prévention de la délinquance. Nous avons noué un partenariat stratégique avec l?U.C.P.A., qui est un des principaux organismes d'encadrement des jeunes depuis maintenant plusieurs décennies, ce qui nous a permis aussi de toiletter un peu les activités, de les rendre plus modernes et donc d?être plus attractifs auprès de catégories de jeunes que l'on souhaite toucher.

Évidemment, la question de la localisation se pose. Nous avons toujours été extrêmement bien accueillis dans le 12e et nous aimons beaucoup y travailler mais on ne peut pas figer pour l'éternité l'implantation des sites. Cela dépend des projets pédagogiques et des opportunités d'activités qui peuvent varier par l'opérateur.

Pour l'instant, aucun choix n'est fait de manière définitive pour l'été prochain. Je vous garantis que pour toutes les petites vacances, nous resterons à Paul Valéry.

Nous discutons actuellement, dans le cadre du projet pédagogique avec l?U.C.P.A. pour voir quelles sont les activités que l?on pourra faire l?année prochaine.

J'ajoute que l'an dernier, lorsqu'il y a eu de graves problèmes de sécurité dans les 19e et 15e arrondissements, nous avons été réactifs pour monter d'autres opérations sur ces sites. Nous souhaitons rester réactifs pour rester au contact de la population des jeunes parisiens, mais encore une fois, nous n'avons absolument rien à l'encontre du 12e arrondissement.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci de cette confirmation.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par les groupes socialiste, radical de gauche et apparentés et "Les Verts", assortie d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée à l'unanimité. (2010, V. 211).